AccueilBourseLes matières premières poursuivent leur baisse - Chiffre US d'inflation à suivre

Les matières premières poursuivent leur baisse – Chiffre US d’inflation à suivre

Les marchés ont tranquillement entamé la semaine avec la fête nationale aux Etats-Unis. Les choses se sont compliquées mardi, surtout pour les marchés européens qui sont revenus à proximité de leurs points bas annuels. Ils sont passés par une forte phase de stress, limite « ventes paniques ». Les investisseurs ont mal vécu les prévisions de FMI selon lesquelles la probabilité d’une récession n’est pas limitées aux Etats-Unis, mais bien au-delà. On sait néanmoins qu’historiquement les prévisions de FMI ne se réalisent que très rarement.

La FED, mercredi soir, s’est laissé un peu de temps pour savoir si elle allait augmenter le 27 juillet prochain de 0.50 ou 0.75% les taux d’intérêt américains.

Les augmenter de 0.75% déplairait une nouvelle fois aux marchés d’actions. Mais avec la baisse des matières premières depuis un mois (le pétrole a baissé de 25% depuis ses points hauts, le blé de 38%, le cuivre de 29%), on peut espérer un reflux de l’inflation en juin et juillet, et donc, une hausse limitée à 0.50% n’est pas du tout exclue.

Si on avait une moindre inflation et une moindre hausse des taux d’intérêt US, on pourrait avoir des marchés qui reprennent un peu de hauteur en espérant que les résultats d’entreprises qui vont débuter à partir du 14 juillet (avec les groupes bancaires américains) ne contrarient pas ce scénario un peu plus optimiste.

Tendances

Les marchés se sont repris assez vigoureusement en fin de semaine, et la baisse des matières premières mentionnée à l’instant en est probablement la raison essentielle.

Le dollar s’est fortement apprécié à plus de 107 ce qui est un peu incohérent avec le reflux des taux d’intérêt américains, qui sont passés en moins d’un mois de 3.5% à 2.76% pour le 10 ans US. Le dollar semble donc anticiper une poursuite de la hausse des taux d’intérêt, alors que les taux d’intérêt semblent lorgner du côté d’une récession potentielle. On constate aussi une inversion de la courbe des taux d’intérêt américain à 2 et 10 ans (le taux à 2 ans devient plus important que celui à 10 ans). Ceci reste plutôt annonciateur d’une récession si cette situation perdure. Le 2 ans est sensible à la hausse des taux d’intérêt à court terme mais le 10 ans, lui, anticipe une récession à moyen terme d’où le croissement de cette courbe.

Et cette semaine…

Nous fêterons le 14 juillet, mais le marché français sera ouvert. Le bal des résultats pour le compte du deuxième trimestre va également commencer, on sera très attentif une fois de plus au GAFAM mais qui publiera fin juillet.

La semaine sera également riche en statistiques macroéconomique : mardi on attendra l’indice ZEW du sentiment économique en Allemagne (il est attendu en dégradation). Mais la statistique la plus importante de la semaine est sans conteste l’inflation américaine pour le mois de juin.

Le consensus attend un nouveau pic à 8.7% contre 8.6% en mai, mais il n’est pas impossible que ce chiffre soit inférieur, avec la chute des matières premières. Si tel était le cas, on pourrait avoir une hausse des marchés, et une consolidation de dollar (reprise de l’eurodollar). On sera attentif également au prix à la production américain jeudi. Enfin, vendredi nous aurons dans la nuit le PIB du T2 de la Chine et la production industrielle. On terminera la semaine avec les ventes aux détails au pays de l’oncle Sam.

La forte chute de l’eurodollar qui se rapproche à grand pas de la parité, a pénalisé une fois de plus les métaux précieux. L’argent se rapproche de son support crucial à 18.65$, l’or revient dans une zone qu’il ne faudra pas enfoncer entre 1675$ et 1720$.

Enfin selon Bloomberg la Chine s’apprêterait à déployer un grand plan de relance pour l’économie…à hauteur de 2200 milliards de dollars !

Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d’Alvexo.

Le contenu ci-dessus est considéré comme une information à titre indicatif et ne peut être assimilé à une recherche ou un conseil en investissement indépendant.

 

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez