Pour les chinois, la journée du 11 novembre n’est pas placée sous le signe de l’Armistice, mais de la “journée des célibataires” en raison de la répétition du chiffre “1” (11/11) signe d’individualité en Chine. Cette année à nouveau, Alibaba a frappé fort avec le dixième anniversaire de sa journée de promotions géantes.

Les chiffres donnent le tournis. La plateforme a annoncé 27 milliards de ventes en 24h, le premier milliard ayant été atteint en à peine 1 minute et 25 secondes.

Les analystes ont cependant noté que la croissance annuelle de la journée avait ralentit à 27 %, contre 39 % en 2017, phénomène dû au ralentissement de l’économie chinoise.

  • Alibaba annonce €27 milliards de ventes pour la “journée des célibataires”
  • 180 000 marques ont participé à l’évènement
  • Des ventes ont été générées dans 206 pays et en 27 monnaies
  • En début de mois, Alibaba avait annoncé la baisse de sa croissance annuelle prévisionnelle
  • La croissance annuelle de l’évènement est de 27 % contre 39 % en 2017
  • La cours de l’action Alibaba à Wall Street a reculé de 16% depuis le début de l’année

€27 milliards en 24 heures

Grâce à l’application Taobao, forte de 634 millions d’utilisateurs, Alibaba a pulvérisé son propre record cette année avec €27 milliards de volume de ventes en 24 heures. C’est 16% de ventes de plus qu’en 2017, où 25 milliards d’euros avaient été dépensés sur les différentes plateformes du site en une journée.

En deux minutes, la barre du milliard d’euros dépensés a été franchie. Malgré ces chiffres étourdissants, d’après les analystes les résultats sont dans le bas de la fourchette prévue avec une progression de “seulement” 27% par rapport à 2017.

Lire aussi : Record de ventes pour Alibaba

Plus gros évènement commercial au monde

La Fête des Célibataires, c’est l’évènement de l’année pour les spécialistes du e-commerce, loin devant le Black Friday américain. Le dispositif est pharaonique, et pour cause. Jack Ma n’a pas lésiné sur les moyens : le show retransmis en direct à la télévision a fait apparaître Mariah Carey et le Cirque du Soleil. 180 000 marques ont participé à l’évènement, et 40% des internautes ont acheté des produits en provenance de l’international.

Les principaux pays qui ont vendu en Chine au cours de la journée des célibataires sont le Japon, les Etats-Unis, la Corée du Sud, l’Australie et l’Allemagne. Pas moins de 237 marques ont dépassé les $14 millions de chiffres d’affaires, telles que Apple, Dyson, Kindle, Estée Lauder, L’Oréal, Nestlé, Gap, Nike ou Adidas.

Signes de ralentissement ?

Au début du mois, Alibaba avait révisé à la baisse ses prévisions de croissance annuelle. Le groupe a également annoncé la baisse des commissions prélevées sur le chiffre d’affaires des marques. Il s’agit ici de retenir les marques existantes et d’en attirer de nouvelles.

Les analystes soulignent que la croissance du volume d’affaires de la journée des célibataires est en train de ralentir : elle est de 27% cette année, contre 39% entre 2017 et 2016. C’est selon eux une conséquence directe du ralentissement de l’économie chinoise. Selon le patron d’Alibaba Daniel Zhang, ce phénomène devrait s’accentuer: la classe moyenne chinoise devrait doubler dans les 10 ans à venir.

Lire aussi : Jack Ma quittera la direction d’Alibaba en 2019

Perpectives de croissance à l’international

Force est de constater que la croissance chinoise ne cesse de ralentir. Au troisième trimestre de 2018, le pays annonçait une progression de son PIB de seulement 6,5%, soit le taux le plus faible depuis 10 ans. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine fait baisser les exportations de la Chine et accentue le phénomène.

De manière mécanique, l’ensemble des usines du pays tourne au ralenti et cela joue sur les 400 millions de consommateurs de la classe moyenne chinoise. Alors que c’est eux qui portent la croissance du pays, la morosité ambiante les pousse à être plus économes. Mais rien ne décourage Alibaba. La plateforme a senti le vent tourner et mise sur l’international avec ses sites AliExpress et Lazada pour pousser développer de nouveaux marchés.

Lire aussi : La Chine signe sa pire croissance économique en 28 ans

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo