Le géant du e-commerce Alibaba est devenu en quelques semaines la cible du parti communiste chinois.

Leader de la vente en ligne sur Internet, l’entreprise fondée par Jack Ma est visée par une enquête. En cause : Pékin suspecte “des pratiques monopolistiques”.

Ant Group, filiale d’Alibaba, leader dans le paiement en ligne, est également dans le collimateur du régime. Ces turbulences ont provoqué la dégringolade des actions d’Alibaba.

Jack Ma, l’homme le plus populaire de Chine, serait-il tombé en disgrâce ?

Alibaba, “monopolistique”?

Alibaba et Amazon dominent le secteur du e-commerce. L’un Chinois, l’autre Américain, deux rivaux devenus les symboles d’une foudroyante réussite dans l’économie digitale.

Mais depuis une semaine, le monde des affaires en Chine connaît une véritable onde sismique. Les autorités chinoises ont décidé le 24 décembre d’ouvrir une enquête contre Alibaba pour suspicion de pratiques monopolistiques. Elle vise notamment “plus particulièrement l’interdiction pour les vendeurs présents sur les plateformes Alibaba, de faire affaire avec d’autres sites de e-commerce”, rapporte le Journal du geek.

Le fondateur et PDG du champion du commerce en ligne, le charismatique et visionnaire Jack Ma, a dénoncé la semaine dernière des mesures restrictives qui pourraient bien mettre son entreprise en péril.

Les pouvoirs publics chinois entendent établir des règles dites de “bonne conduite”. Leur objectif :  empêcher la vente de produits “à des prix inférieurs à leur coût, dans le but d’éloigner la concurrence ou de rechercher une position de monopole”, rapporte le journal du Parti communiste chinois, le South China Morning Post.

A lire sur Alvexo: “Amazon, grand gagnant du reconfinement ?”

al_fr_oil_970x250_v3c

Une entrée en Bourse refusée

Cette mauvaise nouvelle arrive deux mois seulement après que le gouvernement chinois a annulé à la dernière minute l’entrée en Bourse d’Ant Group, une filiale d’Alibaba, spécialisée dans le paiement en ligne.

L’entrée en Bourse d’Ant Group prévue en novembre dernier s’annonçait pourtant « comme un record du monde, avec un butin de 34,4 milliards de dollars (27,4 mds EUR) », expliquait Le Point.

Depuis sa dernière prise de parole lors d’un dîner public, au cours duquel il avait ouvertement critiqué ces régulations, Jack Ma n’a pas été revu.

La fortune de Jack Ma s’écroule 

Point d’orgue de cet épisode épineux pour Alibaba : la fortune de son président a chuté de 3,6 milliards de dollars, rapportait Forbes, le 24 décembre, jour de l’annonce de l’investigation.

L’action de la société à Hong Kong a perdu 8,1%, contre 13,3% au Nasdaq.

Tout porte à croire qu’il s’agit du début de la disgrâce pour le prodige du web chinois.

Le contenu ci-dessus est considéré comme une information à titre indicatif et ne peut être assimilé à une recherche ou un conseil en investissement indépendant.

AL_FR_logos_970x250

CAC 40, Or, Pétrole… Suivez sur la chaîne YouTube d’Alvexo les analyses du spécialiste Stéphane Ceaux-Dutheil.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo

Articles à Recommender

Le cuivre a connu une année exceptionnelle et suit une tendance haussière.

La fièvre voyageuse gagnera-t-elle la planète en 2021 ?

Jusqu'où chutera la livre sterling ?

Valeurs refuges : quelles tendances ?