Alors que la France est partie pour plusieurs semaines de confinement, les petits commerces et grandes surfaces se retrouvent à cours d’imagination pour contrer le géant Amazon, leader de la livraison en ligne dont les ventes explosent.

Plus que quelques jours avant le Black Friday, un des plus grandes ventes de l’année pour les grandes surfaces en France et la tension s’accroît entre les syndicats et les représentants de la Big Tech en France.

En réponse, les commerçants locaux et les maires s’organisent pour lancer des plateformes en ligne, afin de maintenir leur clientèle.

La France ferme les commerces dits “non-essentiel”

Alors que de nombreux Français divergent sur le sens de “commerce essentiel”, le gouvernement français a décidé de fermer les petits commerces et les rayons au détail, forçant près de 136 000 chefs d’entreprise – tout comme en mars – à arrêter leur activité dans de nombreux secteurs. A la différence du premier confinement, les rayons des grandes surfaces sont eux aussi, concernés cette fois.

La vice-présidente et porte-parole du Medef, Dominique Carla’ch, a publiquement partagé son mécontentement :On fait le lit d’Amazon et ça tue le petit commerce“, rapportait La Tribune

Première victime : l’action de Fnac Darty, qui a chuté de 16% à cette annonce, le 27 octobre dernier. A la différence, “l’action Amazon ne cesse de bondir en Bourse”, comme le rappelle BFM Bourse.

l’action de Fnac Darty, qui a chuté de 16%
l’action de Fnac Darty, qui a chuté de 16%

Selon La Tribune, « Amazon engrange 1 achat sur 5 sur Internet en France, la moitié des Français ont acheté sur Amazon en 2019 ». D’ailleurs le groupe a annoncé qu’il prédisait des ventes record au 4e trimestre, durant la période des fêtes de fin d’année.

Est-ce qu’un Black Friday se tiendra malgré le reconfinement ? Afin de ne pas faire de concurrence aux commerces contraints de fermer, le Conseil National des Centres Commerciaux souhaite faire interdire le Black Friday. Mais ce n’est pas l’avis du directeur général d’Amazon Frédéric Duval, désireux que l’événement commercial se tienne sur Amazon.

al_fr_oil_970x250_v3c

Les petits commerces s’organisent

Pour certains, comme le raconte Libération, sacrifier la culture est “un choix de civilisation”.  Les petits commerces et enseignes ont décidé de faire de la résistance et lancent des plateformes collectives en ligne. 

Comment, alors, faire pour concurrencer le groupe de Jeff Bezos ? A Limoges, par exemple, une plateforme “Shop in Limoges” propose les produits de 40 commerçants locaux, comme le rapporte Le Populaire.  

A Carcassone, même si le chiffre d’affaires est moindre, la plupart des commerces proposent un “click and collect”, où les clients peuvent venir chercher leurs commandes, ou alors une animation en direct sur les réseaux sociaux – notamment le prêt-à-porter. Néanmoins, on parle de 70% de pertes pour ces commerces, d’après France 3

A lire sur Alvexo: “La Russie découvre un gisement d’or géant”

Amazon, impacté par le climat politique ? 

En France ou aux Etats-Unis, il se pourrait bien que les climats politiques houleux se superposent à la crise sanitaire en cours.

En France, malgré une fronde générale contre Amazon, le spécialiste Karl Toussaint, fondateur de netinvestissement, déclare que les valeurs technologiques Netflix et Amazon pourraient bien devenir des valeurs de fond de portefeuille « tellement solides » qu’elles seraient capables de « supporter n’importe quel tsunami boursier », explique BFM Business.

De l’autre côté de l’Atlantique, comme le rapporte La Libre, les actionnaires américains redoutaient une victoire de Joe Biden, susceptible de provoquer “une érosion des actions google, Facebook et Amazon”

Le contenu ci-dessus est considéré comme une information à titre indicatif et ne peut être assimilé à une recherche ou un conseil en investissement indépendant.

AL_FR_logos_970x250

CAC 40, Or, Pétrole… Suivez sur la chaîne YouTube d’Alvexo les analyses du spécialiste Stéphane Ceaux-Dutheil

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo

Articles à Recommender

L’eau s'échange désormais au Nasdaq

Tesla connaît une belle envolée en Bourse