Du jamais vu. Apple affiche un bénéfice de $20 milliards (€16 milliards) au titre du quatrième trimestre 2017. C’est 12% de plus que l’an passé à la même période. « Nous sommes ravis d’annoncer le meilleur trimestre de l’histoire d’Apple », s’est félicité Tim Cook, le patron de la marque à la pomme, dans un communiqué de presse. Le chiffre d’affaires a connu également une hausse de 13% en un an : il s’élève à plus de $88 milliards (€71 milliards) sur les trois derniers mois.

Apple se muscle sur les services

Cette santé de fer s’explique par une croissance des performances dans toutes les divisions du groupe. Ainsi, dans le domaine des services (qui recouvre notamment la vente de musique, le cloud et la solution de paiement Apple Pay), les bénéfices ont bondi de 18%. Ils comptent désormais pour presque 10% du résultat global.

Du côté de la division « Autres produits », où on trouve notamment l’Apple Watch et les casques Beats, la croissance est de 36%.

Légère déception sur les ventes de l’iPhone

Paradoxalement, Apple signe le meilleur trimestre de son histoire, alors que son produit phare, l’iPhone, a connu une baisse des ventes. Le constructeur en a écoulé 77,3 millions en trois mois contre 78 millions l’année précédente. Mais les iPhone vendus ont rapporté beaucoup plus d’argent à l’entreprise. Là où le consommateur déboursait $695 fin 2016 pour s’offrir un smartphone Apple, la facture s’élevait fin 2017 à $796. Cette hausse est suffisante pour compenser le recul des ventes.

L’iPhone X : la grande inconnue

Tim Cook a profité de cette occasion pour rassurer le marché quant aux performances de l’iPhone X, son modèle dernier cri lancé il y a quelques mois. Ce smartphone « a dépassé toutes nos attentes et a été notre modèle le plus vendu chaque semaine depuis son lancement en novembre », a assuré le chef d’entreprise. Combien Apple en a-t-il écoulé au juste ? Impossible de le savoir : comme à son habitude, Apple n’a dévoilé aucun chiffre sur la répartition des ventes selon les modèles.

L’iPhone X se distingue par son design qui tranche avec les précédents modèles d’iPhone et par l’usage de nombreuses technologies inédites chez Apple, comme un écran OLED bord à bord ou encore le déverrouillage de l’appareil par reconnaissance faciale. Au moment de sa sortie, son prix avait surpris : $999  aux Etats-Unis, et €1.159 en Europe.

Rumeurs persistantes

L’optimisme affiché de Tim Cook avait clairement pour but de faire taire les rumeurs selon lesquelles Apple pourrait cesser la production de l’iPhone X dès cet été. Certains observateurs du secteur soupçonnent que le smartphone a fait un « flop » dans de nombreux pays… et notamment en Chine, où le design de l’écran peinerait à séduire les consommateurs.

Les rumeurs qui entourent l’avenir de l’iPhone X ne sont pas le seul point noir qui vient ternir l’horizon d’Apple au lendemain de ces résultats exceptionnels. L’entreprise est toujours empêtrée dans le dossier du ralentissement volontaire d’anciens modèles d’iPhone et dans une affaire où il est soupçonné d’obsolescence programmée…

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo

Articles à Recommender