Entrée sur le marché des smartphones il y a dix ans, Apple a depuis multiplié par trois le prix de son iPhone. Aujourd’hui appelée “le Hermès de l’électronique”, la firme est totalement décomplexée quant à sa politique de prix. Lorsqu’elle présente un iPhone XS à 1.659, le plus cher jamais vendu, personne n’est vraiment surpris.

Selon Tim Cook qui défend coûte que coûte ce positionnement haut de gamme, les iPhone présentés en 2018 seraient les “meilleurs iPhone jamais conçus”. Comme toutes les marques de luxe, Apple sait que ses acheteurs les plus fidèles sont prêts à tout pour acquérir les tous derniers modèles, et ce peu importe le coût d’achat.

Les smartphones : des biens de luxe

C’est un nouveau record pour la marque à la pomme. La firme qui a récemment dépassé les $1 000 milliards de capitalisation boursière a annoncé la sortie de nouveaux iPhone beaucoup plus grands et beaucoup plus chers. Il faudra débourser 1 159 (TTC) pour le nouveau iPhone XS. C’est l’iPhone le plus cher jamais conçu depuis la sortie du premier modèle en 2007. Mais ne vous emballez pas : à ce prix, vous n’aurez que la version 64 Go, qui présente la plus faible capacité de stockage.

Si vous voulez la version 512 Go, il vous faudra débourser 400 de plus. Le smartphone grand format XS Max affiche quant à lui un prix de départ de 1 259, et une version 512 Go à 1 659, montant supérieur à celui du dernier MacBook Pro. Alors que les détracteurs de la marque sont indignés par ces prix prohibitifs, ils sont pour Apple largement justifiés.

Tim Cook a même annoncé qu’il s’agissait “des meilleurs iPhones jamais conçus”. Selon lui, le prix des appareils reflète la qualité de la caméra, du processeurs, de la batterie et des logiciels qui ont tous été améliorés.

A lire aussi : Apple dépasse les $1 000 milliards de capitalisation boursière

Apple leader sur le haut de gamme

Cela fait déjà plusieurs années qu’Apple domine le marché du smartphone haut de gamme. Selon IHS Markit, la firme californienne représente 86 % des ventes de smartphones de 751 dollars et plus. Elle est loin devant Samsung qui totalise 12% des ventes sur ce secteur.

Alors que le marché global des smartphones a atteint un pic de croissance, Apple sait que le prix importe peu pour ses acheteurs les plus fidèles. En effet, sa cible principale n’est pas sensible au prix, comme le succès de l’iPhone X à 1 000 le confirme : 63 millions d’unités avaient été vendues durant les 10 premiers mois de sa commercialisation.

Selon IHS Markit, la demande pour les smartphones haut de gamme ($751 dollars) continue d’augmenter. En 2017 ce segment a grimpé de 18 %, contre 8 % en 2016.

A lire aussi : Apple échappe aux taxes douanières de Trump

Le prix de l’iPhone a doublé, pas ses coûts

Lors de la sortie du premier iPhone en 2007, le prix affiché était de $399  (environ 399) avec une ristourne de $200. Mais à cette époque, il était encore difficile de vendre un appareil nouveau et présentant de nombreux problèmes techniques.

Mais depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Aujourd’hui Apple est capitalisée à $1000 milliards, considérée comme “le Hermès de l’électronique”. Le prix de vente de l’iPhone a doublé, voire triplé en dix ans. Mais pour autant, il n’en est pas de même pour ses coûts de production.

D’après IHS, Apple dépense 288 dollars pour produire un iPhone 8. Ce coûté tait de 207 dollars pour un iPhone 5. Tout comme Hermès et Louis Vuitton, Apple vend ses produits entre 6 et 10 fois leur coût de fabrication.

Lire aussi: L’iPhone fête ses dix ans

Une machine à cash pour Apple

Au premier trimestre de l’année, l’iPhone représentait 56% du chiffre d’affaires global d’Apple. L’expression “vache à lait” prend ici tout sons sens.
Observons les parts de marché mondiales des fabricants:

  • Samsung : 19,3% des ventes
  • Huawei : 13,3% des ventes
  • Apple : 11,9% des ventes

Si Samsung demeure le leader incontesté du marché du smartphone en termes de ventes, Apple reste le plus profitable. D’après Strategy Analytics, Apple génère 51% du chiffre d’affaires et 87% des bénéfices de l’ensemble des fabricants de smartphones.

A lire aussi : Huawei dépasse Apple sur le marché des smartphones

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo