Depuis plusieurs mois, Donald Trump menaçait de mettre en place des droits de douanes supplémentaires sur les produits importés depuis la Chine. Cette semaine, la pression monte entre Pékin et Washington : de nouveaux tarifs douaniers de 10% sur $200 milliards d’importations chinoises seront appliqués à partir du 24 septembre, et ce taux passera à 25% en janvier.

Si plusieurs produits phares d’Apple figuraient sur la liste initiale des produits ciblés, ils ont été retirés définitivement. La marque à la pomme passe une nouvelle fois entre les gouttes, et ses iPhones ne seront pas frappés de plein fouet par les taxes à l’importation. Mais pour combien de temps ?

Nouvelles taxes douanières de 10%

Depuis le début de l’année, la guerre commerciale entre Pékin et Washington fait rage. Ouvertement protectionniste, le Président américain n’a qu’un seul but : réduire le déficit commercial des États-Unis envers la Chine, chiffré à $200 milliards.

Pour cela, il impose des taxes à l’importation à tour de bras. Lundi 17 septembre, Trump annonçait des nouvelles surtaxes douanières sur 6 000 produits chinois, soit $200 milliards d’importations.

Ces produits seront taxés à hauteur de 10% de leur valeur à partir du 24 septembre, et à 25% au premier janvier. Avec ces nouvelles mesures, la moitié des produits importés de Chine seront taxés.

A lire aussi : Pékin demande à l’OMC de pénaliser Washington

Escalade dangereuse du conflit

Donald Trump a annoncé la couleur sur Twitter : si Pékin surenchère, les États-Unis déclencheront la “troisième phase” qui consistera à appliquer des droits de douane sur $267 milliards d’importations chinoises supplémentaires.

Ainsi, la quasi totalité des produits chinois importés serait taxée. Selon lui, il est essentiel d’avoir des “négociations constructives” avec Pékin afin que la Chine se mette au pas en matière de propriété intellectuelle, de subventions et de restrictions sur ses marchés.

A lire aussi : La guerre entre Washington et Pékin se poursuit

Certains produits finalement épargnés

Inquiètes de l’impact des taxes douanières sur leur activité, les entreprises américaines ont fait pression sur Trump. Cela a semblé fonctionner, car Washington a décidé d’épargner certains produits des droits de 10% : produits textiles, agricoles, accessoires automobiles sont retirés de la liste cible.

D’après le magazine américain The Verge, certains produits technologiques vendus aux États-Unis mais fabriqués en Chine sont concernés par cette exemption : les montres connectées Apple Watch, casques Bose, montres Fitbit ainsi que les enceintes Sonos.

A lire aussi : Apple vaut désormais $1 000 milliards

Peu d’inquiétudes du côté d’Apple

Grâce au lobbying intense d’Apple, ses iPhones étaient déjà hors d’atteinte. Un dîner entre Donald Trump et Tim Cook ainsi qu’une lettre envoyée au USTR ont suffi pour obtenir gain de cause.

Apple fait appel à des fabricants chinois pour assembler l’ensemble de ses produits. On pense notamment à son usine géante de Foxconn à Shenzhen qui fabrique les iPhones du groupe. Les montres Apple Watch, écouteurs AirPods, ordinateurs de bureau Mc Book et adaptateurs sont avant tout des produits Apple assemblés dans les usines chinoises et importés vers les États-Unis. Ils auraient donc du faire l’objet de surtaxes.

Après l’annonce de nouvelles taxes douanières sur les produits importés de Chine, Apple s’est inquiétée. Mais d’après Gene Munster, analyste chez Loup Ventures, les frais supplémentaires induits par les taxes ne représenteraient que 4% du chiffre d’affaires d’Apple pour l’année 2018.

Avec une croissance estimée du groupe de 35% en 2019, les taxes douanières représenteraient 5% de son chiffre d’affaires. Ainsi, la baisse des bénéfices associée serait de 1% en 2019. Conclusion, les taxes douanières imposées par Donald Trump auraient dans tous les cas eu un impact limité sur Apple.

A lire aussi : Apple annonce l’iPad Pro et trois nouveaux iPhones

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo