Aux Etats-Unis, la stratégie d’implantation de la BNP Paribas est un succès. Après avoir racheté Bank of the West en Californie dans les années 1990, BNP Paribas a ouvert une holding pour sa banque d’investissements à New York en 2016, appelée CIB et Asset Management.

Alors que les Etats-Unis connaissent une ultra-compétivité depuis la multiplication et la digitalisation des services bancaires, la banque a réussi à s’adapter à un nouveau territoire, loin des exigences tricolores. 

La clé de succès : un rachat d’entreprises déjà existantes, une adaptation rapide à la culture américaine et des fusions/acquisitions stratégiques. Cette semaine, c’est le partenariat avec l’incubateur américain Grameen qui montre la volonté de la banque française de s’implanter au long terme sur le territoire américain. 

Bank of the West, un symbole

En Californie, Bank of the West – en Français, la “Banque de l’Ouest” – est détenue par la BNP Paribas.

Rachetée dans les années 1990, la banque historique a troqué son ours californien pour les étoiles blanches sur fond vert de la banque française en 2016. Une stratégie marketing assumée, pour montrer la puissance de la marque BNP et s’affirmer sur un marché local en pleine expansion.

Alors que dans les années 1990, la banque comptait 35 guichets et 350 millions de dollars en actifs, aujourd’hui, le chiffre est monté à 2,17 milliards de dollars pour l’année 2018. Les guichets Bank of the West se multiplient et ont ouvert sur de nombreux territoires, dont l’île de Guam et Hawaii.

Avec un gros effectif salarial, la banque recense près de 11 000 collaborateurs et a mis en place une stratégie de parité saluée dans le monde bancaire.

Au total, plus de 160 langues sont parlées à San Francisco, où le siège social de la banque est implantée. Dans une vidéo promotionnelle, celle-ci se vante d’avoir des conseillers qui parlent toutes ces langues.

Mais ce succès cache aussi un “galop d’essai”. En 1970, la BNP avait déjà ouvert une banque locale, la “Banque Française de Californie”, qui avait par la suite fusionné en 1979 avec une partie de l’entité Bank of the West.

Sur la côte Est, le holding BNP

Il y a trois ans, la BNP a décidé d’installer ses quartiers généraux sur la côte Est. La banque française a crée le 1er juillet 2016 une holding à New York. L’objectif : regrouper toutes ses activités dans le quartier de Wall Street.

Cette décision est intervenue également suite à une nouvelle réglementation internationale requise par la Foreign Bank Organization. En effet, comme l’explique la Tribune, BNP Paribas a alors été “tenue de rattacher la plupart de ses filiales américaines à une société de holding locale.”

Les dirigeants de la banque se sont alors réorganisés : BNP Paribas USA s’est emparé de Bancwest -la filiale de banque de détail de BNP Paribas, ainsi que les filiales de gestion d’actifs et de Corporate and Institutional Banking (CIB).

Des revenus prometteurs

Des évolutions de carrière ont été possibles : Michael Shepherd est devenu président de BNP Paribas USA tout en restant président de Bancwest, alors que Jean-Yves Fillion, responsable de CIB Amériques, est devenu directeur général de BNP Paribas USA.

Jean-Yves Fillion, patron de BNP Paribas USA, confiait au quotidien Les Echos : « Cette évolution réglementaire s’est en fait transformée en une opportunité ».

Pour le responsable de la banque, la stratégie new-yorkaise est un succès. « Cela confirme notre aptitude à gérer les activités US de façon plus coordonnée et intégrée entre notre banque de détail (Bank of the West) et la banque d’investissement (CIB et Asset Management) », a t-il affirmé aux Echos.

Avec une équipe solide, en place depuis 2015, les revenus de la banque d’investissements à New York s’affichent prometteurs, occasionnant au passage le recrutement de nouveaux salariés. Au total, 16 000 collaborateurs exercent au sein de la banque internationale qui a su asseoir sa réputation de “banque de confiance”.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo