Hausse du prix du gaz, du tabac, limitation de vitesse sur les routes, hausse des allocations chômage… Nous faisons le point sur tout ce qui change en France au 1er juillet 2018.

1. Hausse du prix du gaz de 7,45 %

Dès le 1er juillet 2018, le gouvernement applique une hausse de 7,45 % TTC des tarifs du gaz réglementé. D’après le Ministère de la Transition Ecologique et solidaire, cette hausse significative est justifiée par la “hausse du prix du gaz naturel sur les marchés, dans le contexte de la hausse des produits pétroliers”.

Jugés contraires au droit européen par le Conseil d’État, ces tarifs réglementés qui concernent 5 millions de foyers en France, seront progressivement supprimés d’ici à 2023.

2. Crédit d’impôt de transition énergétique

Dorénavant, il n’est plus possible de bénéficier d’un crédit d’impôt pour remplacer ses fenêtres en simple vitrage pour du double vitrage ou pour l’achat d’une chaudière fioul.

L’agence de l’Environnement de de la Maîtrise de l’Energie (Ademe) précise cependant que le crédit d’impôt de transition énergétique (CITE) sera maintenu jusqu’à la fin de l’année en cas d’acceptation d’un devis suivi d’un versement d’acompte effectué avant le 30 juin 2018. Dès 2019, le CITE sera transformé en prime versée au moment des travaux.

3. Hausse des prix du tabac

Le changement des prix du tabac entre en vigueur le 2 juillet, et pour quelques marques seulement : le prix des Lucky Strike Bleu Classic ou Red Classic passe de 7,50 à 7,60 €, tandis que celui des Lucky Strike Gold Classic et Rothmans London Bleu passe de 7,50 à 8,10 €.

Les paquets d’Allure voient leur prix baisser de 8 à 7,80 €, et les paquets d’Austin Blue de 7,70 à 7,50 €. Via quatre hausses successives, le gouvernement compte porter le prix du paquet de cigarettes à 10 € en 2020, contre 7,90 € actuellement.

4. Routes : vitesse réduite à 80 km/h

Jusqu’au 30 juin 2018, les routes à double sens sans séparateur central étaient limitées à 90 km/h. Cette vitesse passe à 80 km/h, ce qui selon le Comité National de Sécurité Routière devrait permettre de sauver 300 à 400 vies par an.

Les excès de vitesse seront passibles de 68 € d’amende et d’un retrait d’un point sur le permis de conduire.

En revanche, la vitesse maximale autorisée restera à 90 km/h pour les double et triple voies dans le même sens. Les excès de vitesse sont toujours la première cause d’accident mortel sur la route en France.

5. Les allocations chômage en hausse

Les allocations chômage ont été revalorisées de 0,7% au 1er juillet : selon l’Unedic, l’allocation minimale passe de 28,89 € 29,06 € par jour. Ce chiffre est loin de satisfaire les syndicats, qui souhaitent une augmentation plus importante.

La revalorisation était de 0,65% en 2017, et de 0% en 2016. En France 94% de demandeurs d’emploi sont concernés par cette hausse, soit 2,5 millions de personnes.

6. Encadrement de l’achat de voyages

C’est l’entrée en vigueur de la directive européenne pour la protection des voyageurs. Il sera désormais obligatoire d’informer le consommateur au préalable lors de l’achat d’au moins deux prestations de voyage. Les “forfaits touristiques”, anciennement appelés “voyages organisés” sont concernés.

Des heures de départ devront être communiquées pour le transport, ainsi que l’adresse géographique de l’organisateur du voyage et la langue parlée par le guide.

7. Les enseignes commerciales éteintes

Afin de lutter contre la pollution lumineuse en France, le Ministère de la Transition écologique et solidaire impose aux commerces d’éteindre leurs enseignes lumineuses entre 1 heure et 6 heures du matin.

Cette mesure concerne 3,5 millions d’enseignes commerciales en France et représenterait une économie d’énergie de 1000 GWh annuels, soit la consommation électrique annuelle de 370 000 villages.

8. Les drones seront plus réglementés

Dès le 1er juillet, les appareils volants de plus de 800 grammes voient leur réglementation durcie : l’ensemble des pilotes de drones amateurs devront suivre une formation théorique en ligne et passer un examen comprenant un QCM de 60 questions. Ce certificat sera indispensable pour utiliser un drone civil.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo