Le fantasque homme d’affaires sud-africain Elon Musk fait encore le buzz. Il vient de remporter un énorme succès avec SpaceX, sa société de transport spatial privée, en lançant avec la NASA une capsule Crew Dragon vers l’ISS avec deux astronautes américains à bord.

À cette performance vient s’ajouter celle de sa société Tesla. La bonne santé de l’action Tesla devrait bientôt lui rapporter un premier versement en stock-options de 775 millions de dollars !

Tout sourit à Elon Musk

L’entrepreneur enchaîne les succès tant sur le plan personnel que professionnel. Il vient de devenir père pour la septième fois d’un petit garçon affublé du prénom pour le moins étrange de X A-E A-XII, qui a beaucoup occupé les réseaux sociaux. Il est également à la tête d’entreprises à la pointe du progrès technologique et dont les prouesses font régulièrement la une des médias.

AL_FR_logos_970x250

La dernière en date ? Le lancement de la capsule Crew Dragon vers la station spéciale internationale par une fusée Falcon 9 de SpaceX, en partenariat avec la NASA. Depuis la fin du programme de la navette spatiale américaine en 2011, les astronautes américains et la NASA étaient tributaires des véhicules spatiaux russes Soyouz pour atteindre l’ISS. L’agence spatiale américaine a décidé de se tourner vers le secteur privé pour s’occuper du ravitaillement en fret et en astronautes de l’ISS.

Deux sociétés sont finalement retenues en 2014 : le géant Boeing et le petit nouveau SpaceX. La start-up coiffe au poteau le prétendant historique. Oubliés les débuts en dents de scie avec quelques explosions en série de fusées Falcon… SpaceX vient d’accomplir une prouesse historique pour un acteur privé aux États-Unis avec cette première mise en orbite.

A lire sur Alvexo : “Tesla : le pari fou d’Elon Musk”

Il a fallu dix-huit ans à Elon Musk pour atteindre son objectif et il ne compte pas s’arrêter là en matière de conquête spatiale. Il s’agit, selon lui, de la première étape vers la colonisation de Mars, et de l’établissement d’une base humaine sur la Lune. Une vision futuriste qui est décidément sa marque de fabrique.

En mai 2018, Forbes classait Musk comme la 25e personnalité la plus puissante du monde. Tout porte à croire qu’il pourrait encore gagner des places dans ce classement. La société Tesla dont il est le PDG, leader des voitures électriques de luxe, pourrait lui rapporter bientôt un joli pactole.

L’action Tesla décolle

En effet, tout roule pour Tesla en dépit de la crise du coronavirus. L’action de l’entreprise californienne enregistre une hausse de près de 100% depuis le début de l’année et de 350% sur un an entier.

Si elle a quelque peu souffert du krach boursier du mois de mars, elle s’est bien reprise pour revenir tutoyer des sommets déjà atteints avant la pandémie. La reprise progressive de l’activité économique à l’aune du déconfinement n’y est pas étrangère. De même que la reprise en cours sur les marchés pour le secteur automobile en général. L’exploit de SpaceX, évoqué plus haut, vient aussi donner un dernier coup de pouce à la société techno-écologique.

Elon Musk peut, en effet, désormais prétendre à une première paie immédiate de près de 775 millions de dollars. Le chiffre faramineux est le résultat d’un programme de rémunération indexé sur les performances financières de l’entreprise. En effet, Musk ne touche aucun salaire en tant que PDG de Tesla mais il a négocié en 2018 cette rémunération basée sur des stock-options.

Les actionnaires de Tesla avaient, à l’époque, offert à leur dirigeant plus de 20 millions d’actions sur une période de dix ans. Cela équivaut aujourd’hui à une somme rondelette de 56 milliards de dollars. Musk ne peut cependant pas tout recevoir d’un coup. Il ne peut bénéficier que d’un pourcent du total soit 1.69 millions d’actions et ce, à chaque fois que Tesla franchit un certain seuil en Bourse et atteint un certain niveau de chiffre d’affaires.

Aujourd’hui ces étapes ont donc été franchies  – plus de 20 milliards de revenus annuels pour la société et une capitalisation boursière de 100 milliards de dollars. L’occasion pour Musk d’acheter ces 1.69 millions d’actions qui, une fois revendues, lui permettront de faire cette fameuse plus-value de 775 millions de dollars. Une belle opération pour ce visionnaire dont la fortune personnelle est déjà estimée à un peu plus de 20 milliards de dollars.

L’avenir c’est demain !

D’aucuns n’hésitent pas à qualifier Elon Musk de « Tony Stark du monde réel », de par sa forte ressemblance avec le héros de comics Marvel, Iron Man. Il est de notoriété publique que l’acteur Robert Downey Jr, figure incontournable de Tony Stark au cinéma, s’est ouvertement inspiré d’Elon Musk pour le rôle du génial scientifique, superhéros et playboy milliardaire qu’il devait incarner au cinéma.

Le fondateur de Tesla et SpaceX fait d’ailleurs un caméo en forme de clin d’œil dans le deuxième film de la série, Iron Man 2. Cette fortune, Musk, à l’image de son alter ego de fiction, entend la mettre au service du progrès scientifique et de ses rêves les plus fous.

Cet esprit libre a des projets plein la tête comme par exemple Hyperloop, train sous vide propulsé dans un tube à plus de 1500 kilomètres à l’heure permettant de relier Los Angeles à San Francisco en 30 minutes à peine ! Ou encore la société Neuralink, dernière-née du petit empire Musk, qui se propose de démocratiser l’interface cerveau-machine. Une interface que le milliardaire annonce effective pour 2021. Mégalomane Musk ? Certes, il suscite autant de louanges que de controverses, mais une chose est sûre : avec lui, l’avenir semble promis pour demain…

Consultez webinaires, analyses et conférences sur la chaîne YouTube d’Alvexo

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo