La crise a-t-elle engendré une nouvelle génération d’épargnants ?

by Annabelle Azade -
La crise du coronavirus a créé une nouvelle génération d'épargnants

L’actuelle crise sanitaire semble avoir engendré une nouvelle génération d’épargnants, qu’on appelle aussi boursicoteurs.

D’après l’Autorité des marchés financiers (AMF), près de 410 000 Français ont passé au moins un ordre d’achat ou de vente sur les marchés en 2020, alors qu’ils ne le faisaient pas depuis 2018 ou ne l’avaient jamais fait auparavant.

Au total, près de 1.4 million de Français seraient actifs en Bourse.

Les millennials, ces nouveaux épargnants

Ils sont connectés, connaissent les rudiments de la Bourse grâce à leurs aînés et suivent l’actualité financière de près : les millenials représentent les nouveaux boursicoteurs depuis le début de la pandémie.

Alors qu’avant, la moyenne d’âge des traders en ligne tournait autour de 45 – 50 ans, les trentenaires et même les étudiants se mettent au trading en ligne.   Bref, « des investisseurs de 10 ou 15 ans plus jeunes », estime Le Parisien qui précise que les jeunes épargnants « ont vu dans la chute de la Bourse le moment d’entrer dans le marché et de se lancer »

L’AMF partage le même constat “les nouveaux entrants sont beaucoup plus jeunes qu’auparavant, et si ces traders en herbe espèrent s’enrichir rapidement, ils misent moins que leurs aînés : 2500 euros en moyenne, deux fois moins que les investisseurs historiques” .

C’est également une manière pour la nouvelle génération de diversifier ses épargnes, alors que les taux d’intérêt du livret A ne semblent plus très attractifs.

A lire sur Alvexo: “L’hydrogène, nouvel eldorado des investisseurs ?”

AL_FR_logos_970x250

Les crypto-monnaies, la tendance qui monte

D’après Le Figaro, 14% des Français se disent prêts à investir dans des crypto-monnaies.”

Selon un sondage réalisé par l’Ifop, les jeunes Français auraient un intérêt accru pour les crypto-monnaies, tandis que le bitcoin bat des records et a franchi le cap historique des 60 000 dollars.

Toujours selon cette étude, “la majorité des utilisateurs de bitcoin sont ainsi des hommes jeunes aux revenus plutôt modestes, dont la motivation première est la spéculation.”

Les marchés actions, toujours dans l’air du temps

Selon le quotidien Les Echos, les Français auraient « investi dans des fonds spécialisés dans les actions, à hauteur de 3,1 milliards, après trois trimestres consécutifs de sorties. Un signe encourageant pour le gouvernement, qui a fait de la « mobilisation productive de l’épargne » l’une des priorités du quinquennat et de la sortie de crise ».

Si les produits financiers sans risque ont toujours la cote, les jeunes épargnants semblent se montrer plus audacieux.

Le contenu ci-dessus est considéré comme une information à titre indicatif et ne peut être assimilé à une recherche ou un conseil en investissement indépendant.

CAC 40, Or, Pétrole… Suivez sur la chaîne YouTube d’Alvexo les analyses du spécialiste Stéphane Ceaux-Dutheil.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo