Google a lancé sa première plateforme de jeu via le Cloud, baptisée Stadia. Les rapports montrent que les chiffres n’ont pas répondu aux attentes des actionnaires. 

En essayant de concurrencer Microsoft, Sony ou Nintendo, la plateforme de jeu sur Cloud visait à devenir le Netflix du jeu vidéo en streaming, mais de nombreuses erreurs techniques et un choix peu judicieux ont amené les utilisateurs à se plaindre.

Conséquence de ce flop, les actions d’Alphabet, la maison-mère de Google, ont chuté. Le service de jeu Stadia sera-t-il mis sur pause ?

Stadia: un lancement raté

Les amateurs de jeux vidéo attendaient avec impatience le lancement de Google Stadia, la première plateforme de jeu en streaming du géant américain, qui semblait très prometteuse. Avec un tarif de 129 dollars comme prix de départ, plus un abonnement mensuel supplémentaire de 10 dollars, le modèle économique retenu par Google n’a a priori pas séduit.

De plus, des dizaines d’utilisateurs ont indiqué qu’ils n’avaient pas reçu leurs codes de téléchargement. D’autres ont signalé des problèmes techniques et des fonctionnalités manquantes, ce qui en a amené beaucoup à cesser d’utiliser la plateforme. La qualité vidéo de Stadia n’a pas convaincu.

Les premiers chiffres, inférieurs aux attentes, ont déçu les actionnaires. La plateforme Stadia n’a été téléchargée que 175 000 fois – les Etats-Unis représentant plus de 41% de la clientèle.

Dernier point mais non des moindres : seuls 22 jeux étaient disponibles, ce qui est bien moins que ce que Google avait annoncé au préalable. Alors qu’il a déclaré que quatre jeux supplémentaires seraient ajoutés avant la fin de l’année, le géant de l’Internet a décidé de rembourser les utilisateurs entre-temps.

Google a pris du retard

Nouveau dans l’industrie des jeux vidéo, Google est déjà menacé par la concurrence pour ce même type de service.

Par exemple, Sony avec PlayStation propose à ses utilisateurs de diffuser en continu sur des PC et sur une PS4. De plus, Microsoft a son projet xCloud, qui est actuellement testé dans une version bêta pour les appareils Android et devrait être lancé début 2020.

Alors que Microsoft a déclaré que le projet xCloud serait un “projet de plusieurs années”, des experts auraient indiqué à CNBC que le lancement de Stadia était tout simplement prématuré et qu’il pourrait pousser les utilisateurs à se désabonner.

A lire sur Alvexo: “Disney+: lancement record pour le nouveau service VSOD”

AL_FR_Gold_970x250_t01

Google va t-il abandonner le projet Stadia ? 

Comme le rapporte CNBC, Google a pour tradition de suspendre les projets échoués. Le site Web “Killed by Google” répertorie plus de 156 projets échoués, 18 applications et 16 projets matériels qui ont cessé d’exister.

Bien que le secteur des jeux vidéo soit très concurrentiel, il s’agit également du contenu le plus populaire sur Youtube. Il pourrait constituer une excellente opportunité pour Google s’il parvient à rattraper son retard technologique.

al_fr_oil_970x250_v3c

Les conséquences de l’échec de Google sont déjà visibles. Novembre a pris fin brusquement pour les actionnaires du groupe : alors que l’action atteignait 1 333 dollars, elle baissait à 1 293 dollars le jour du lancement de Stadia.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo

Articles à Recommender

LVMH abandonne Tiffany

Apple s’envole avec le Iphone 5G

L'app chinoise TikTok est devenue une affaire aux enjeux politiques et diplomatiques