Le Bitcoin existe depuis plus d’une décennie, mais lutte depuis son lancement à trouver le soutien du gouvernement américain. Selon un rapport interne divulgué par le média US The Intercept, le Pentagone a préparé en 2018 un scénario pour une éventuelle «rébellion de Bitcoin» lors de la conception d’un jeu vidéo.

Cela signifie que la jeunesse américaine, également appelée «Gen Z», serait en train de préparer un moyen de mettre fin brutalement au système financier actuel, décrit dans le document comme un «système corrompu».

Une Zbellion est-elle en route?

La «Zbellion», telle qu’elle est nommée dans ces documents fuités du Pentagone, prouve que le gouvernement américain soupçonne les jeunes générations de rendre de l’argent qu’elles considéreraient comme «volé aux pauvres».

 

Selon The Intercept, «le scénario du jeu de guerre devient une cyber campagne mondiale pour dénoncer l’injustice et la corruption» dans un monde très instable, rapporte News Bitcoin.

«Les membres de la Zbellion reçoivent des instructions pour se rendre sur des sites du dark web et vident les fonds des sociétés, des institutions financières et des organisations à but non lucratif qu’ils considèrent complices d’un système corrompu»

«Les liquidités sont ensuite converties en Bitcoin et distribuées à des destinataires choisis par la communauté, y compris les autres membres de Zbellion qui réclament un besoin financier», rapporte The Intercept.

Le Bitcoin ou «l’argent du peuple» ?

Alors que le Bitcoin semblait être un concept difficile à saisir pour les millenials, la GenZ, née après le boom des dot com, comprend très bien le rôle central des crypto-monnaies dans le futur de l’économie et de la finance.

En avril dernier, Robert Kiyosaki, l’auteur grand public de «Rich Dad, Poor Dad», best-seller des finances personnelles, s’est mis à vanter les avantages du Bitcoin, tweetant régulièrement sur les mérites de la monnaie numérique. Il va jusqu’à décrire le leader des crypto-actifs comme «l’argent du peuple».

Pour l’homme d’affaires, le Bitcoin pourrait même prétendre au rôle de valeur refuge, au même plan que l’or.

A lire sur Alvexo: “Warner Music fait son entrée au Nasdaq”

AL_FR_Gold_970x250_t01

COVID-19 est-il bénéfique pour Bitcoin?

Si l’on regarde les chiffres d’une année à l’autre, la crise du COVID-19 a aidé Bitcoin à devenir courant et à toucher de nouveaux publics.

Selon CoinTelegraph, les pays qui ne connaissaient pas le Bitcoin dans le passé lui témoignent depuis le coronavirus un intérêt croissant, tels le Maroc, l’Argentine, le Chili ou le Venezuela. Des régimes instables, politiquement ou économiquement, qui ont vu dans le Bitcoin une alternative intéressante.

Les LocalBitcoins ont atteint 330 millions de pesos chiliens la semaine du 4 avril. En Argentine, le volume de Bitcoin acheté avec la monnaie locale a augmenté de 1 028% par rapport à janvier 2018. Même chose au Venezuela où le volume hebdomadaire “a constitué plus de 722 milliards de bolivars vénézuéliens pour la semaine se terminant le 25 avril”, rapporte CoinTelegraph.

Alors que la pandémie de coronavirus se poursuit, de nombreux autres pays susceptibles de subir une crise économique historique pourrait placer le Bitcoin au premier plan sur le long terme. Une bonne nouvelle pour les investisseurs ?

al_fr_oil_970x250_v3c

 

Consultez webinaires, analyses et conférences sur la chaîne YouTube d’Alvexo

 

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo

Articles à Recommender

LVMH abandonne Tiffany

Apple s’envole avec le Iphone 5G

L'app chinoise TikTok est devenue une affaire aux enjeux politiques et diplomatiques