Bonne nouvelle pour les investisseurs dans les énergies vertes : l’Union européenne vient de s’engager à accompagner des projets dans l’hydrogène.

Au total, la filière recevra plusieurs centaines de milliards d’euros.

Le ministre français des Finances et de l’Industrie, Bruno le Maire, a annoncé une enveloppe budgétaire de sept milliards pour la France.

Les titres d’entreprises spécialisées dans l’hydrogène ont explosé, tels que McPhy Energy ou encore Plug Power. Analyse.

L’hydrogène fait un “décollage vertical”

C’est la matière première verte que l’on n’attendait pas : l’hydrogène, levier clé de la transition énergétique, longtemps plébiscité par les environnementalistes, a fait un bond phénoménal en 2020.

La molécule fait une entrée remarquée sur le marché des énergies renouvelables, et plus largement dans l’économie mondiale.

L’Union européenne, désireuse de mettre en place une « économie décarbonée », est décidée à financer des projets qui vont dans le sens de la politique de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

En France, le gouvernement a décidé de consacrer une enveloppe de 7 milliards d’euros à la filière hydrogène.

Le marché de l’hydrogène a, dans ce contexte, attisé l’intérêt des investisseurs. Certains titres décollent littéralement.

Comme l’explique Le Revenu, l’action du français McPhy Energy s’est envolée de 600% depuis mai 2020, alors que l’américain Plug Power « s’est adjugé 5.300% en deux ans et pèse désormais plus de 26 milliards de dollars en Bourse, Soit un tiers de la capitalisation d’Air Liquide, en dépit de pertes chroniques et d’un chiffre d’affaires soixante fois inférieur à celui du géant français des gaz industriels ».

Certains y voient un décollage vertical, tandis que d’autres crient à la bulle spéculative.

 

AL_FR_logos_970x250

HRS, un nouvel outsider entré en Bourse

Preuve de ce décollage avéré : l’entrée en Bourse historique d’HRS (Hydrogen Refueling Solutions) qui représente la plus grande IPO pour Euronext à Paris depuis sa création. Les investisseurs se sont rués sur l’action de ce spécialiste qui répond au marché de la mobilité décarbonée à base d’hydrogène.

La société, à la tête de près de 1500 stations de ravitaillement pour le compte de gaziers en Europe, a été introduite en Bourse avec une action fixée à 25,30 euros. Selon Euronext, la capitalisation boursière de la société au jour de l’introduction s’est élevée à 383,6 millions d’euros.

La société s’est donnée comme priorité de livrer 100 nouvelles stations d’ici 2025, capables de délivrer 100 à 200 kg d’hydrogène par jour.

 

A lire sur Alvexo: “Amazon et Jeff Bezos, vers un avenir radieux ?”

Des profits exponentiels sur le long terme

Les détenteurs de titres dans la filière hydrogène semblent avoir de beaux jours devant eux. Comme le rapporte Le Revenu : « Selon les experts de Berenberg, ce marché présente un potentiel d’investissements compris entre 137 et 239 milliards de dollars sur les dix prochaines années. Il est clair qu’un marché énorme émergera au cours des 15 à 20 prochaines années ».

Avec des performances boursières impressionnantes, les analystes suivent de près l’évolution des cours de Doosan Fuel Cell (+577%), Bloom Energy (93%), Plus Power (+272%), Ballard Power (+275) ou encore Proton Motor Power Systems (+172%).

Le dossier du réchauffement climatique et la crise sanitaire ont, semble-t-il, joué un rôle clé dans l’engouement pour l’hydrogène et ses promesses vertes.

Le contenu ci-dessus est considéré comme une information à titre indicatif et ne peut être assimilé à une recherche ou un conseil en investissement indépendant.

CAC 40, Or, Pétrole… Suivez sur la chaîne YouTube d’Alvexo les analyses du spécialiste Stéphane Ceaux-Dutheil.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo