Le géant l’Oréal confirme son accélération dans le domaine du digital avec le rachat de la start-up canadienne ModiFace. Fondée à Toronto en 2007, la société est à l’origine de plusieurs applications mobiles utilisant la réalité augmentée dans le domaine de la beauté.

Déjà utilisée par de nombreux acteurs, la technologie permet de tester du maquillage en direct, d’essayer de nouvelles couleurs de cheveux ou encore de faire des diagnostics de peau.

Une première collaboration avec ModiFace en janvier

L’Oréal avait déjà annoncé un partenariat avec ModiFace en janvier dernier. Les applications mises en place, Style My Hair et Makeup Genius, permettaient aux internautes d’essayer différentes colorations et maquillages de la marque.

Mais l’Oréal n’est pas la première entreprise à faire appel à ModiFace: ont peut également citer Sephora ou encore Estée Lauder. Après cette collaboration, l’Oréal a décidé de racheter les brevets déposés par ModiFace.

Un rachat à 100% en mars

Après cet essai concluant en janvier, L’Oréal a décidé du rachat à 100% de ModiFace. L’objectif du groupe est ici de doter ses 34 marques internationales des technologies les plus innovantes en matière de digital. ModiFace réjoindra le « Digital Services Factory » de L’Oréal.

L’application permettra aux clients de l’Oréal d’essayer du maquillage, différentes couleurs de peau et réaliser des diagnostics de peau. Alors qu’elle a longtemps snobé les nouvelles technologies, L’Oréal compte bien rattraper son retard en la matière, et accélérer sa stratégie digitale.

C’est la toute première fois que l’Oréal rachète une entreprise purement technologique. Le groupe signe ici sa deuxième phase d’accélération dans le domaine du digital. Après une première phase centrée sur l’e-commerce et l’omnicanalité, la firme détenue à 33% par la famille Bettencourt souhaite renforcer son activité dans l’innovation technologique et les services.

L’Oréal a même ouvert un incubateurs de start-ups beauté à la Station F parisienne. Le but est ici d’encourager les jeunes entrepreneurs à apporter de nouvelles idées dans le domaine de la beauté digitale.

L’achat de ModiFace est en accord avec la stratégie de long terme du groupe français qui a vu ses ventes en ligne augmenter de 33,6% l’an dernier pour atteindre 2 milliards d’euros. Chez l’Oréal, les investissements en recherche et développement son très importants: en effet l’innovation y représente plus de 15% des ventes annuelles.

ModiFace, la réalité augmentée appliquée à la beauté

Si les conditions financières de l’opérations n’ont à ce jour pas été précisées, ModiFace est une société possédant une renommée mondiale, avec plus de 200 articles scientifiques à son actif et une trentaine de brevets déposés.

Fondée à Toronto en 2007, cette start-up de l’industrie de la “beauty tech” est spécialisée dans les technologies d’essaies virtuel 3D de maquillage, de diagnostic de peau et de coloration capillaire. Aujourd’hui ModiFace c’est 70 scientifiques, chercheurs et ingénieurs qui développement des technologies de réalité augmentée pour l’industrie de la beauté.

Les plus grands noms de la beauté se tournent vers la technologie de réalité augmentée. Les applications de maquillage et de coiffure sont devenues une véritable aubaine pour les géants de la beauté, qui se vouent une guerre sans merci dans ce domaine.

De nombreuses marques ont lancé leur propre application permettant de visualiser leurs produits grâce à la réalité augmentée. On pense également à la société chinoise Meitu aujourd’hui à plusieurs milliards de dollars grâce à son application beauté.

L’Oréal en 10 chiffres clé

1909: date de la création de l’Oréal par Eugène Schuller, le père de Liliane Bettencourt
4: le nombre de branches du groupe. La première est consacrée aux produits grands publics (46% des ventes), la deuxième aux produits du luxe (29 % des ventes), la troisième consacrée aux produits professionnels (13 % des ventes) et la quatrième consacrée à la cosmétique active (12% des ventes).
498: le nombre de brevets déposés par le groupe en 2017.
34: le nombre de marques détenues par le groupe
39,5 milliards: la fortune estimée de Liliane Bettencourt, décédée en 2017.
25.84 milliards: chiffre d’affaires du groupe en 2016

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo