Alors qu’il a quitté l’Élysée depuis seulement quelques mois, François Hollande a repris des fonctions de Président le 5 septembre dernier: cette fois pour le compte d’une association, “La France s’engage”.

L’ancien chef d’État a pris ses quartiers dans l’incubateur parisien Station F créé par l’entrepreneur Xavier Niel.

Le but de la fondation reconnue d’utilité publique en mars 2017 est simple: identifier et soutenir les initiatives entrepreneuriales socialement innovantes. Depuis 2014, 38 millions d’euros dédiés à 93 projets.

Un retour aux valeurs socialistes pour François Hollande

L’ancien Président François Hollande a choisi de revenir sur la scène publique en se consacrant pleinement à la fondation « La France s’engage » après l’avoir soutenue depuis sa création en 2014.

Pour le chef d’État le moins populaire de la Vème République, cette reconversion devait permettre de renouer avec ses idéaux socialistes.

« La France s’engage » au service de l’innovation sociale


La fondation a pour vocation d’aider les entreprises qui mettent la technologie au service de l’innovation sociale. Les domaines d’actions sont variés: l’éducation, la culture, la solidarité, l’écologie, la santé et la citoyenneté.

La fondation est dotée d’un budget de 30 millions d’euros, 16,5 provenant d’investisseurs privés tels que Total, BNP, Andros et Artemis. Les 8,5 millions d’euros restants proviennent de fonds publics. Depuis sa création, la fondation « La France s’engage » a aidé 93 projets liés à l’innovation sociale avec des aides de plus de 38 millions d’euros.

Des lieux prestigieux pour la fondation

La fondation dédiée à l’innovation sociale établit ses bureaux dans locaux prestigieux et flambants neufs du plus grand incubateur d’Europe, Station F. Créé par l’entrepreneur Xavier Niel, l’incubateur aux mille start-ups fut inauguré le 29 juin dernier en présence d’Emmanuel Macron et d’Anne Hidalgo.

250 millions d’euros ont été investis pour créer un incubateur, accélérateur, hôtel de start-ups et espace évènementiel. Selon son créateur Station F est un “campus de start-ups” permettant aux jeunes sociétés du numérique de se développer.

Station F, un bâtiment de 34 000 mètres carrés

Trois années de travaux ont été nécessaires pour transformer l’ancien bâtiment de 34 000 mètres carrés destiné à accueillir 1000 start-ups. Le jeunes entrepreneurs peuvent y être accompagnés pour une durée trois à six mois après laquelle ils devront laisser leurs place à d’autres. Sur place, ils bénéficient d’un ensemble d’infrastructures propices à la création tels  que des salles de réunion, un auditorium ou encore un laboratoire équipé d’imprimantes 3D.

Qu’est-ce qu’on fait à Station F?

1. Accompagnement des start-ups

La promesse de Station F, c’est 3000 postes de travail pour 1000 jeunes sociétés triées sur le volet grâce à des programmes d’accompagnement. Le prix ? 195 euros par mois et par poste de travail.

En plus de son propre programme d’accélération “Founder Program”, Station F accueille également 21 autres projets mis en place par de grands groupes partenaires. De nombreux grands groupes se sont déjà positionnés comme par exemple Facebook, Zendesk et Vente-privée.

2. Location de bureaux

Mis à part les programmes d’accompagnement, les start-ups de tous pays pourront utiliser Station F pour avoir un point de chute à Paris. Pour un prix de 900 euros par personne et par an il sera possible d’accéder au campus et à ses services pendant cinq jours par mois.

Certaines sociétés pourront même établir leurs bureaux à Station F comme c’est le cas pour l’éditeur de logiciels Zendesk.

3. Création d’évènements

L’ambition de Station F est de devenir un lieu incontournable en matière de start-ups en Europe. Le campus compte donc accueillir de nombreux évènements liés au domaine de la technologie et du numérique.

Elle dispose pour cela de 8 espaces dédiés ainsi que d’un auditorium.

4. On n’oublie pas de se détendre!

Afin de garder ses jeunes pousses, le campus promet l’installation de salles de jeu équipées des incontournables babyfoots. Des douches seront également disponibles, ainsi qu’un grand espace de restauration ouvert 24/24 également ouvert au public.

En 2018 une résidence pour créateurs d’entreprises complètera l’installation, ce qui permettra à 600 d’entre eux d’être logés dans la centaine d’appartements en colocation prévue à cet effet.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo