Nouveau rebondissement dans la guerre commerciale qui oppose la Chine aux États-Unis depuis près de 19 mois. Les deux puissances seraient arrivées, selon Washington, à un accord préliminaire. 

Les Etats-Unis devraient retirer par étape leurs droits de douane punitifs.

La hache de guerre est-elle enterrée pour autant ? Les détails de cette entente ne sont toujours pas connus. Les experts s’inquiètent de la solidité des négociations. 

Un accord de “première étape”

“Les tarifs douaniers prévus pour le 15 décembre ne seront pas imposés car nous avons trouvé un accord”, a tweeté le Président Donald Trump, annonçant une probable issue à la guerre commerciale sino-américaine.

19 mois après le début de ces tensions commerciales, le gouvernement chinois se serait engagé à acheter près de $90 milliards produits agricoles d’ici à 2021 aux Etats-Unis, “en échange d’une baisse des droits de douane sur les biens importés de Chine”, a précisé RFI.

Selon Bloomberg, Pékin se serait également engagé à “lutter avec plus de vigueur contre le vol de la propriété intellectuelle”.

 

Une première phase” contestée

Cependant, de nombreux produits resteront encore taxés. Washington a rappelé que les Etats-Unis maintiendraient une taxe sur près de $370 milliards de produits chinois.

Par ailleurs, de nombreux experts s’interrogent sur la capacité de la Chine à effectuer un tel achat. “Il sera très difficile d’atteindre $40 milliards, et encore moins $90 milliards”, a déclaré le représentant américain au Commerce, Robert E. Lighthizer, au Washington Times.

A lire sur Alvexo: “Produits français : Washington durcit le ton”

AL_FR_Gold_970x250_t01

Les marchés hésitants…

Selon la chaîne de télévision américaine CNBC, l’accord préliminaire pour décélérer la crise entre les deux pays, a “insufflé un nouvel espoir à Wall Street”.

En effet, à l’annonce de la bonne nouvelle, les marchés américains ont plutôt bien réagi. Lund soir dernier, le Dow Jones clôturait à 28 235,89, le S&P 500 à 3 191,45 et le Nasdaq atteignait 8 814. La version optimiste servie par la Maison Blanche y serait pour beaucoup.

Mais, comme le souligne le Washington Post, cette nouvelle négociation pourrait se révéler être “un écran de fumée”. Dans la presse chinoise, aucune de ces mesures n’a été décrite comme “définitive”.

al_fr_oil_970x250_v3c

Les deux pays devront se mettre d’accord sur de nombreux autres aspects, et ce dès le 1er janvier, afin de rassurer les investisseurs de manière pérenne.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo

Articles à Recommender

LVMH abandonne Tiffany

Apple s’envole avec le Iphone 5G

L'app chinoise TikTok est devenue une affaire aux enjeux politiques et diplomatiques