Le mois d’avril s’annonce chargé pour les français : outre les nombreuses grèves annoncées et la trêve hivernale qui se termine, des changements ont été annoncés.

En effet comme tous les ans, pour compenser l’inflation des prestations familiales et sociales, le prix du gaz ainsi qu’une multitude de services sont réévalués au 1er avril. Voici ce qui va changer pour votre porte- monnaie.

Famille

Allocations familiales : +1%
En ce qui concerne les familles ayant deux enfants, les allocations familiales vont être augmentées de 1% cette année. C’est davantage que l’an passé où elles avaient augmenté de seulement 0,3%. Cette hausse est principalement due à une reprise de l’inflation. Ainsi un foyer ayant deux enfants à charge touchera €131,16 par mois au maximum.

Allocation aux adultes handicapés (AAH) : €819 
L’AAH connaîtra deux autres revalorisations, pour passer à €860 au 1er novembre et €900 au 1er novembre 2019.

Prime de naissance et d’adoption : + €11 
Les primes de naissance et d’adoption grimpent de €11 euros, soit €99 pour l’année 2018.

Allocation de rentrée scolaire : +1%
Versée au mois d’août, l’allocation de rentrée scolaire sera revalorisée de 1% cette année pour passer à €367,73 pour les ménages ayant des enfants de 6-10 ans, €388,02 pour les ménages ayant des enfants de 11-14 ans et €401,47 pour les ménages ayant des enfants de 15-18 ans.

Prime à la naissance : +2%
La prime à la naissance augmentera de 2% pour les naissances survenant après le 1er avril versus les naissances survenant avant cette date.

Nouveau carnet de santé
Le nouveau carnet de santé mis en vigueur au 1er avril sera délivré gratuitement aux jeunes parents lors de la déclaration de naissance de leur enfant. Il prendra en compte plusieurs avancées scientifiques, telles que les 11 vaccins obligatoires pour les enfants de moins de 2 ans.

Au niveau de l’usage en revanche, rien ne devrait changer. Le carnet de santé devra toujours être présenté lors de chaque examen médical.

Solidarité

Allocation de solidarité des personnes âgées : + €30 par mois
L’ancien minimum vieillesse, à présent appelée allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa),  augmente de €30 par mois au 1er avril pour atteindre €833 pour une personne seule.

RSA : €550,93 par mois
Le Revenu de Solidarité Active (RSA) augmente et passe à €550,93 par mois pour une personne vivant seule.

Énergie

Nouveau chèque énergie : €150 
Destiné à 4 millions de ménages, le chèque énergie a remplacé les tarifs sociaux de gaz et d’électricité depuis le 1er janvier 2018.

Son montant sera de 48 à €227 en fonction du revenu des ménages, avec une moyenne estimée à €150 par le gouvernement. Pour rappel, le chèque énergie a été mis en place pour permettre aux ménages les plus modestes de régler leurs factures et ce quelque soit le type d’énergie qu’ils utilisent.

Prix du gaz : -1,1%
Les 10,6 millions de français utilisant le gaz verront son prix diminué de 1,1% au 1er avril, après une première baisse de 3% au mois de mars.

Selon la Commission de Régulation de l’Energie, cette baisse sera de 0,4% pour les personnes utilisant le gaz de cuisson et de 0,7% pour les doubles utilisateurs cuisson et eau chaude. Enfin, les prix diminueront de 1,2% pour les ménages utilisant le gaz pour se chauffer.

Internet

Dématérialisation de la banque et l’assurance
Grâce à l’application d’une ordonnance de la loi sur le numérique du gouvernement, les relations entre les clients et leurs banques ou assureurs pourront dès le 1er avril être davantage dématérialisés.

Le but est ici de fluidifier et améliorer les échanges entre organismes financiers et leurs clients, qui pourront bénéficier de support dématérialisés, tels que les courriers recommandés électroniques ainsi que les signatures électroniques.

Portabilité des contenus en ligne en Europe
Grâce à la portabilité, un utilisateur de Deezer, Netflix ou encore Spotify pourra à partir du 1er avril utiliser ces plateformes dans les 28 pays de l’Union Européenne. Jusqu’à aujourd’hui, tout dépendait d’accords spécifiques entre les plateformes et chaque pays.

Il faut noter que cette portabilité ne sera obligatoire que pour les services payants et non pour les services gratuits. C’est déjà le cas pour les services de vidéo à la demande des chaînes de télévision.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo