Depuis le début des années 2000, Facebook a réussi à s’imposer comme le réseau social comptant le plus d’utilisateurs au monde avec deux milliards d’inscrits. Mais le chinois TikTok, à l’assaut du marché international, n’est pas loin de faire de l’ombre au géant de Menlo Park.

Avec une campagne de communication agressive en Europe, en Amérique du Nord et au Moyen-Orient, il se pourrait bien que TikTok devance Facebook et son application Instagram.

Quelles solutions se présenteraient à Mark Zuckerberg, patron du réseau social encore n°1 ?

AL_FR_logos_970x250

Plan A : racheter TikTok

Stratégie essayée avec tous ses concurrents, comme Instagram ou WhatsApp, Facebook pourrait songer à racheter TikTok. L’application mobile chinoise, qui permet de réaliser des vidéos courtes, notamment humoristiques, rencontre un énorme succès auprès des adolescents – l’âge minimum d’utilisation a été fixé à 13 ans.

Une simple vidéo pouvant parfois contribuer à booster la notoriété ou propulser un inconnu au rang d’influenceur, on comprend mieux l’énorme emprise sur les jeunes de l’application très ludique et créative.

Au total, près de 1,5 milliard d’individus ont téléchargé Tiktok. Mais le téléchargement de Tiktok ne dépasse pas encore Facebook. Au troisième trimestre 2019, Facebook a revendiqué 2,45 milliards d’utilisateurs actifs mensuels, en hausse de 7,9% par rapport au troisième trimestre 2018.

Pour le moment, l’Inde est son premier marché. Selon Sensor Tower, l’appli TikTok a été téléchargée 614 millions de fois en 2019. En Chine, elle l’a été 173,2 millions de fois et, aux Etats-Unis, cette année a marqué un tournant avec près de 123,8 millions de téléchargements.

TikTok a franchi le cap du milliard de téléchargements en février 2019, prenant un peu moins de neuf mois pour générer 500 millions d’installations supplémentaires. Il a fallu un peu plus de sept mois pour que l’application passe de 500 millions à 1 milliard de téléchargements dans le monde”, rapporte la revue spécialiste du digital Presse-Citron.

Plan B : Imiter TikTok

Comme avec Snapchat, le géant au logo bleu pourrait se tourner vers l’imitation si ses tentatives de rachat tombaient à l’eau. Il y a quelques années, Instagram avait lancé des stories similaires à celles de Snapchat, après l’échec de Facebook à racheter le réseau social des adolescents.

Cette année, c’est au Brésil que le groupe Facebook se concentre avec le lancement test d’une application nommée Reels, très similaire à TikTok. Reels est intégrée aux stories sur Instagram, à la manière d’un filtre, et permet de créer des vidéos créatives, comme sur le réseau social chinois.

Facebook pourrait espérer contrer ainsi l’expansion de TikTok comme il a réusssi à le faire avec Snapchat.

A lire sur Alvexo: “Cambridge Analytica: la guerre des datas”

Plan C : et si Facebook était dépassé ?

Scénario possible : TikTok dépasse Facebook sur le long terme. Alors que ce dernier est pour le moment toujours positionné leader des réseaux sociaux, les nombreux scandales à répétition – à commencer par Cambridge Analytica – pourraient jouer en sa défaveur au profit du réseau social chinois.

Buzzfeed a confirmé que Mark Zuckerberg, sentant le vent venir, avait voulu racheter l’appli Musical.ly qui avait finalement décliné l’offre et été rachetée par la start-up chinoise ByteDance, détentrice de TikTok, pour $1 milliard. Pour le magazine Capital, qui s’est intéressé au cas TikTok, c’est justement cette « fusion qui a permis son décollage international ».

Par-delà Facebook, c’est tout l’appareil fédéral américain qui a exprimé ses inquiétudes, examinant à la loupe le rachat de Musical.ly par ByteDance. D’une façon générale, tous les investissements étrangers sont passés au crible aux Etats-Unis, surtout lorsqu’ils viennent de Chine.

TikTok inquiète à plusieurs niveaux, et pas seulement sur celui de la concurrence…

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo