La Bourse de New York – le NYSE – connaît une révolution du genre. Stacey Cunningham va diriger le New York Stock Exchange. C’est une première puisque la Bourse, fondée en 1817, a seulement été dirigée par des hommes depuis sa création.

Celle qui a commencé comme stagiaire en 1994 a gravi les échelons progressivement lors de ces 20 dernières années. Elle prendra ses fonctions en tant que Directrice de la NYSE, vendredi 25 mai. 

Aux Etats-Unis, la finance se féminise

Ce 25 mai, Stacey Cunningham, qui avait commencé comme stagiaire l’été 1994 au NYSE, dirigera l’un des plus grands marchés financiers au monde. “J’ai toujours su que cet endroit avait une place spéciale dans mon coeur”, a t-elle commenté sur Twitter.

La presse a applaudi cette nomination, qui confirme une tendance à la féminisation des métiers de la finance. “Il aura fallu seulement 226 ans,”, ironise la radio nationale américaine NPR. Depuis plus d’un an, le milieu de la finance, réputé pour être une industrie très masculine, connaît une révolution.

Avec l’arrivée d’Adena Friedman au Nasdaq en janvier 2017, la finance américaine a connu un nouvel essor. “Nous avons besoin de plus de femmes”, a-t-elle déclaré il y a quelques jours à CNN. Pionnière, Friedman a été la première femme à diriger un marché financier dans le pays.

Lors de cette entretien, la Directrice du Nasdaq a demandé aux entreprises cotées d’assurer l’égalité des chances pour tous ses salariés. En France, la situation est toute autre…

En France, les femmes sont à l’écart

Dans l’hexagone, les hommes sont payés en moyenne 30% de plus que leurs homologues féminins dans le milieu de la finance, d’après un rapport d’E-financial Careers.

Encore plus criant : l’écart annuel sur les bonus. Alors qu’un homme touchera en moyenne €120 000 nets, une femme ne se verra rétribuer que €75 000, soit presque la moitié.

Comme le précise le rapport, les femmes sont moins encouragées à demander des augmentations, ce qui ne ferait que creuser l’écart.

Pour autant, un rapport de Deloitte publié dans Option Finance démontre que la finance fait partie des secteurs les plus féminisés de France, avec près de 60% de femmes. Cependant, seulement 22% d’entre elles sont des cadres intermédiaires et seulement 5% de ces femmes sont à la tête d’entreprises financières…

Devenir “la femme de la situation”

Comment changer l’état d’esprit de l’industrie financière en France ? Pour certains experts, il faut devenir la “femme de la situation”.

Virginie Morgon en est un bon exemple. Elle a ouvert la voie à une nouvelle génération. A la tête de la société d’investissement Eurazeo, cette femme d’influence a conquis un public habitué aux dirigeants masculins.

Engagée pour une parité durable, la lyonnaise d’origine a co-rédigé plusieurs projets de loi dans plusieurs conseils d’administration, dont elle est membre depuis 2009.

Pour autant, l’écart est toujours présent. D’après Florence Soulé de Lafont, pour “80% des compétences, une femme doit de fournir 120%”, commentait-elle dans Les Echos.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo