Après un appel ferme et sans ambiguïté, le Ministre de l’Economie Bruno le Maire a appelé l’Allemagne à “renforcer la zone euro”.

L’objectif : assurer une convergence fiscale sur l’impôts des sociétés entre les deux pays leaders de l’économie européenne. 

Un sommet est prévu entre la France et l’Allemagne pour le 19 juin,  où les deux pays doivent s’accorder sur le financement du fonds monétaire européen et un régime commun d’assurance-dépôts.

“Jetzt oder nie”

Vendredi dernier, huit heures de discussion “tendues” se sont écoulées entre les représentants des pays du G7 rapporte Bloomberg. Au programme : la guerre commerciale avec les Etats-Unis, qui force la zone Euro à revoir sa stratégie internationale. A la fin de cette journée, Bruno le Maire s’est confié à la presse allemande sur de nouvelles réunions.

Le ministre de l’Economie a déclaré à la presse: “Nous ne pouvons pas compter sur la politique monétaire et l’assouplissement quantitatif pour faire face à de futures crises dans la zone euro. Nous devons proposer quelque chose de nouveau avec une force fiscale commune et nous devons renforcer la stabilisation et la convergence des 19 Etats membres”.

ll a conclu son annonce par une phrase choc: “C’est maintenant ou jamais” – qu’il a prononcé en allemand dans le texte : “Jetzt oder nie.”

Une échéance pour l’Europe

En réponse à l’actualité américaine, les deux pays essayent de trouver un moyen de renforcer la coopération entre tous les pays. Pour Le Maire, mettre une échéance courte à un tel projet permettrait de trouver rapidement une solution à deux problèmes.

Le premier, le financement de la Banque Centrale européenne.  Angela Merkel, la Chancelière allemande, avait déjà annoncé le mois dernier au gouvernement français “l’urgence de prendre des décisions importantes”.

Elle a même appelé les députés allemands de faire preuve d’efforts pour intégrer au mieux les réformes de la banque centrale européenne. Ce dimanche, elle s’est confiée à la presse allemande, alors que l’Italie s’enfonce dans une crise politique…

L’ Allemagne face à l’Italie

Angela Merkel s’est confiée à la presse sur ses intentions dans les feuilles du Frankfurter Allgemeine Zeitung. Tout d’abord, elle souhaite instaurer un “budget d’investissement” inclus dans le budget de la zone euro.

Tout comme le milliardaire George Soros, Angela Merkel considère la situation de l’Italie – dont nous avions parlé la semaine dernière – plus préoccupante que jamais. “L’UE fait face à un grand nombre de problèmes, mais l’Italie est devenue le plus pressant”, a t-elle déclaré, rapporte le Point.

Enfin, Angela Merkel presse le gouvernement italien à aider les jeunes diplômés à trouver du travail. Le taux de chômage en Italie est l’un des plus élevés en Europe, à plus de 11%.

Entre réformes fiscales et crise italienne sur fond de guerre commerciale avec les Etats-Unis, le programme de la réunion du 19 juin s’annonce chargé…

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo