À l’occasion de la “Fête des célibataires” le 11 novembre dernier, le géant chinois du e-commerce Alibaba a battu tous les records de vente avec un chiffre d’affaires de 25,3 milliards de dollars. Ce chiffre était fièrement annoncé sur le site internet du groupe dès le lendemain. Cette journée de fêtes créée par la société Alibaba elle-même en 2009 appelle les personnes célibataires à dépenser afin de combler la solitude.

Cette année, la journée a généré un chiffre d’affaires 39% supérieur à celui de l’année précédente. À titre de comparaison, Alibaba a vendu en 24 heures l’équivalent du PIB d’un petit pays tels que le Honduras ou encore l’Afghanistan. Au plus fort de cette journée de tous les records, 256 000 paiements par secondes étaient enregistrés, la plupart grâce à un mobile.

La “fête des célibataires”, équivalent du Black Friday américain

Depuis le mois de novembre 2009, la “fête des célibataires” est l’occasion pour Alibaba de doper ses vente de façon massive, à l’instar du Black Friday américain. Samedi 11 à 9h du matin, Alibaba affirmait avoir écoulé 0,6 milliards de dollars de produits depuis minuit, équivalent du PIB du Honduras.

L’année dernière, ce chiffre était “seulement” de 17,8 milliards de dollars. Le 11 novembre à partir de minuit, des acheteurs de plus de 192 pays et régions se sont jetés sur le site internet pour acheter du homard, des réfrigérateurs et des iPhones à prix discount.

93% des transactions réalisées sur mobile

Selon Alibaba, 93% des transactions réalisées le 11 novembre dernier ont été effectuées sur mobile. Rappelons que 600 millions de chinois sont équipés de smartphones. Ce succès retentissent montre l’intérêt de plus important des chinois envers l’internet. Aujourd’hui, 710 millions d’entre eux soit 20% de la population mondiale surfent sur le web.

Le 11 novembre, la fête des célibataires

Si en France le 11 novembre est une fête à la symbolique très sérieuse, la Chine célèbre à cette date ses célibataires, de plus en plus nombreux.  À l’origine, le Single Day était une fête célébrée par les jeunes chinois sur le point de se marier dans les années 90.

Le chiffre 11/11 possède une symbolique très forte en Chine, en raison de l’addition du chiffre 1. Alibaba s’en est emparé en 2009 pour transformer cette journée en fête commerciale.

Une cérémonie télévisée de quatre heures

Dès minuit le compteur était lancé, avec un montant total des ventes affiché sur un écran géant. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Alibaba n’a pas lésiné sur les moyens afin de promouvoir l’évènement: les plus grandes stars internationales telles que Nicole Kidman, Pharell Williams et Jessie J ont fait le déplacement à Shanghaï pour participer à l’émission télévisée animée par Jack Ma.

Jack Ma Fondateur et Président Exécutif, Alibaba Group

Un milliard d’euros en deux minutes

Les chiffres se sont très vite emballés et le milliard d’euro dépensé a été atteint en deux minutes à peine, tandis que les 20 milliards ont été atteints au bout de seize heures. Aujourd’hui, la “fête des célibataires” est la plus grande journée de shopping au monde.

Alibaba mise sur 2 milliards de clients vingt ans

En 2016, le patron d’Alibaba Jack Ma avait annoncé son objectif de servir 2 milliards de clients dans le monde d’ici 2016, soit dans 20 ans. Pour cela, il a débauché Michael Evans chez Goldman Sachs pour développer la société à l’international.

Si la sauce semble prendre, après huit éditions de la “fête des célibataires”, l’évènement semble perdre son attrait en Chine à en croire l’agence de marketing AdMaster, plus de 65% des chinois ont annoncé vouloir participer à l’évènement cette année, contre 84 % en 2015. Cela reflète la montée en gamme de la consommation dans le pays, de plus en plus de chinois cherchant la qualité des produits avants tout et son prêts à y mettre le prix.

Jack Ma, le symbole de la réussite par l’échec

Si quelqu’un représente le capitalisme chinois, c’est bien Jack Ma. À 53 ans, le patron charismatique d’Alibaba est classé deuxième au classement “World’s Greatest Leaders” du magazine Forbes.

Lorsqu’il évoque sa réussite spectaculaire, il n’hésite pas à mettre en avant son histoire d’ancien outsider: refusé plus de 30 fois pour des emplois en Chine, sa détermination est la clé de sa réussite. Il raconte que lorsque KFC est arrivée en Chine, il fut le seul candidat à être refusé sur 24 personnes.

contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -
A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo