Alors qu’il était la star des marchés financiers depuis plusieurs mois avec un cours de 20 000 dollars, le bitcoin s’est brutalement effondré le 22 décembre dernier pour passer sous la barre des 13 000 dollars en seulement quatre jours. Depuis sa création en 2009, la crypto monnaie s’est montrée instable et volatile.

Ce retournement n’est pas surprenant: depuis plusieurs semaines les spécialistes mettent en garde contre la bulle spéculative pour la monnaie qui échappe totalement au contrôle des banques centrales.

Une perte de 8 000 dollars en cinq jours

Un vent de panique a soufflé sur le marché des crypto-monnaies la semaine dernière: alors qu’il culminait à 19 700 dollars, le cours du bitcoin s’est effondré pour passer en dessous des 19 700 dollars et ensuite se stabiliser à 13 000 dollars.

Pour rappel, le cours était de seulement 7 000 dollars en janvier dernier. Le bitcoin a entraîné tout le marché des crypto monnaies dans sa chute, ce dernier ayant perdu un tiers de sa capitalisation en une journée. L’Ethereum, le Bitcoin Cash, le Litecoin ou encore le Ripple ont suivi le mouvement.

Quel est le contexte de cette chute ?

La crypto monnaie a perdu 20% de sa valeur la semaine dernière après avoir été introduite pour la première fois sur les marchés américains Chicago Mercantile Exchange (CME) et Chicago Board Options Exchange (CBOE), évènement qui facilite la vente à découvert de la monnaie.

La plateforme d’échange Coinbase n’a pas arrangé la situation en autorisant l’échange de bitcoins avec les bitcoins cash, nouvelle monnaie introduite en 2017. Face à cette ascension, de nombreux investisseurs ont capitalisé sur l’augmentation du bitcoin et décidé de vendre.

Qu’est-ce qu’on reproche au bitcoin ?

Pour les investisseurs, le bitcoin présente des risques importants malgré ses attraits. Hautement volatil et peu régulé, il reste très critiqué par les économistes. Rappelons que les volumes d’échanges restent faibles pour le bitcoin, avec une détention très concentrée: seulement 1 000 personnes possèdent 40% des stocks de bitcoin. Ainsi, si quelques unes d’entre elles décide de vendre, les cours sont déstabilisés.

Que s’est-il passe en Corée du Sud ?

Le 19 décembre dernier, la plate-forme sud-coréenne Youbit spécialisée dans l’échange de cryptomonnaie Youbit a du fermer après un piratage durant lequel 17% de ses actifs ont été volés. Cela nous rappelle que si les échanges du bitcoin sont protégés par la cryptographie et ne peuvent donc pas être falsifiées, les portefeuilles sont eux plus vulnérables car stockés sur des plateformes.

La baisse va t’elle durer ?

Il semble que malgré ce crash le bitcoin ait encore de beaux jours devant lui. En effet, les technologies sur lesquelles la monnaie repose sont prometteuses et devraient révolutionner de nombreuses industries.

Même dans le cas où les cours ne remontaient pas, le bitcoin aura connu une progression de 54% en un mois. Les spécialistes des monnaies virtuelles rappellent quant à eux que ce genre de correction s’est produite à de nombreuses reprises ces dernières années et particulièrement en 2017.

Il existe 1 300 crypto monnaies sur le marché

Avec son ascension, le bitcoin a ouvert la voie à une multitude de monnaies virtuelles qui représentent un immense terrain de jeu pour les investisseurs. Le point commun entre toutes ces devises ? Elles reposent toutes sur la technologie blockchain. Ethereum, Ripple ou Litecoin attirent toujours les investisseurs en recherche de hauts rendements.

LA FRANCE VEUT POUSSER LE G20 À RÉGULER LE BITCOIN
Image: La France demandera à la présidence argentine du G20 d’organiser un débat au sommet d’avril 2018 sur la régulation du bitcoin, dont la hausse spectaculaire fait craindre l’éclatement de la bulle. /Image diffusée le 8 decembre 2017/REUTERS/Dado Ruvic

Aujourd’hui tout comme pour le Dow Jones de Wall Street il existe même un indice reportant la valeur des 20 crypto monnaies les plus importantes du marché.

Selon le cofondateur de bitcoin.com, le bitcoin est inutile

À en croire le fondateur de la plus grosse plateforme de bitcoin Emil Oldenburg, le bitcoin est “complètement inutile” et n’a “aucun futur en tant que monnaie d’échange”. C’est peut être pour cela qu’il a vendu l’ensemble de son portefeuille bitcoin. Selon lui, le bitcoin représente de gros défauts tels que des frais très élevés et la lenteur des transactions.

Il ajoute que seul le bitcoin cash a de l’avenir. S’il est aujourd’hui facile d’échanger et de vendre des bitcoins, gun problème peut cependant apparaître lorsque les transactions sont enregistrées dans la technologie blockchain. Le volume croissant des transactions créerait un “goulet d’étranglement” qui met à mal la sécurité et la liquidité du bitcoin.

contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -
A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo