Et si un tatouage pouvait vous sauver la vie ?

Et si un tatouage pouvait vous sauver la vie ?

    587
    Healthy Tattoos

    Aujourd’hui, le tatouage est pour beaucoup un accessoire de style presque indélébile, un trait de personnalité à part entière. Allier l’esthétique et la science, c’est l’objectif de la scientifique du MIT Katia Vega qui a mis un point un tatouage capable de fournir des données sur le corps.

    Le projet DermalAbyss fait de la peau humaine une surface interactive. Ce tatouage révolutionnaire est conçu grâce à une encre qui change de couleur selon l’état de santé de son porteur.

    Cela permet notamment aux personnes diabétiques de surveiller leur taux de glucose sans piqure, ou de signaler une déshydratation. À terme, l’objectif serait d’améliorer le lien entre Homme et technologie.

    Quand biotechnologie et méthode traditionnelle se rencontrent

    D’après les chercheurs du MIT, le tatouage DermalAbyss combine la « biotechnologie et les méthodes traditionnelles de l’art du tatouage ».

    De manière concrète, les encres de tatouage sont remplacées par des bio senseurs dont les couleurs changent en fonction des variations de fluides du corps. Ces bio senseurs sont des marqueurs biologiques qui permettent d’évaluer la quantité de substances dans le sang.

    Monitoring Health via health tattoos

    Grâce à l’apparence du tatouage, les chercheurs peuvent mesurer de manière instantanée de nombreux paramètres physiologiques tels que le sodium, le pH et le glucose.

    Une révolution pour les diabétiques

    Le projet DermalAbyss est basé sur l’encre de tatouages aux teintes évolutives. Cette encre est mélangée aux capteurs biologiques qui sont injectés dans la peau pour détecter les données biologiques.

    Quatre capteurs sont injectés, pour trois éléments biochimiques du fluide corporel. Le capteur de glucose se déplace entre le bleu et le brun, le capteur de sodium devient fluorescent sous la lumière UV, et enfin le capteur de pH se déplace entre le violet et le rose.

    Cela permettrait par exemple à un diabétique de connaître sa glycémie de manière instantanée, sans aucune piqure. Rappelons que les diabétiques doivent surveiller leur taux de glucose trois à dix fois par jour, une procédure douloureuse.

    La technologie transforme le secteur de la santé

    Alors que la santé engendre des dépenses qui pèsent plus lourd que l’industrie automobile, le secteur attire de plus en plus les entreprises de haute technologie.

    Le marché IoT (internet of things) devrait selon Accenture fournis une valeur significative aux fournisseurs de soins de santé durant les trois prochaines années.

    En 2020, le marché IoT pour les soins de santé atteindra 163 milliards de dollars, ce qui représente un taux de croissance annuel de 38,1 % entre 2015 et 2020. Dans tous les secteurs, les entreprises s’engouffrent sur ce marché.

    DuoSkin, le premier tatouage intelligent

    duoskin-smart-tattoo-3

    En 2016, le MIT et Microsoft avaient annoncé leurs recherches sur le tatouage DuoSkin, design éphémère qui se colle sur la peau et capable de communiquer avec des objets électroniques.

    Son avantage était d’être entièrement personnalisable. Une pression sur la peau permet alors d’augmenter le volume de la musique, de passer  la chanson suivante ou encore d’allumer votre télévision. DuoSkin pourrait également faire office de moyen de paiement électronique, ce qui rendrait les cartes de crédit ou l’argent liquide inutiles.

    Microsoft avait alors déclaré que le tatouage pourrait également changer de couleur suivant la température corporelle, ce qui a été largement exploité par le MIT.

    Le maquillage au service de la technologie

    Le marché de la beauté est loin d’échapper au progrès technologique. La chercheuse du MIT Katia Vega n’en est pas à son coup d’essai. Elle ajoute aux cosmétiques traditionnels des fonctionnalités permettant d’augmenter les capacités de l’humain.

    Elle imagine des extensions de cheveux et faux-cils connectés permettant d’envoyer un message, de prendre un selfie ou d’enregistrer une conversation de manière discrète.

    SANS COMMENTAIRES

    Laissez une réponse