Le téléphone 3310 de Nokia fait son grand retour

Le téléphone 3310 de Nokia fait son grand retour

    603

    Si les rumeurs allaient bon train depuis quelques temps, c’est maintenant officiel : lors du Mobile World Congress organisé à Barcelone en février dernier, la commercialisation d’une version revisitée du Nokia 3310 a été annoncée.

    Le téléphone qui a fait le succès de la marque grâce à sa résistance, sa simplicité et la tenue de sa batterie a été présenté en quatre couleurs vives, avec un écran couleur de 2,4 pouces et un appareil photo de deux millions de pixels. L’hyper populaire jeu Snake a lui aussi été modernisé.

    À l’origine de ce projet fou, on retrouve HMD, une société finlandaise créée par des anciens de Nokia. Si le 3310 est semblable à l’original, les spécialistes montrent déjà leur déception quant à la faible qualité des matériaux qui le constituent.


     

    Le Nokia 3310, un téléphone réputé indestructible

    Il faut remonter aux années 2000 afin de comprendre l’engouement qu’a suscité le téléphone Nokia 3310. Le 3310 fut avec le 3210 l’un de tous premiers téléphones mobiles destinés au grand public. Avec un prix de 300 euros, il s’agit à l’époque d’un appareil relativement peu onéreux.

    Ce qui fait mouche à l’époque, c’est son design : l’antenne est interne, le mobile léger et compact. Il dispose également d’une calculatrice, d’un chronomètre, de quatre jeux et d’une fonction SMS. Il faut se rappeler qu’en 2000 très peu de téléphones cumulaient autant de fonctionnalités. Mais ce qui a fait le succès du 3310, c’est sa robustesse ainsi que sa batterie capable de tenir plusieurs jours.

    Une commercialisation au troisième trimestre de 2017

    C’est la firme finlandaise HMD qui détient jusqu’en 2024 les droits du Nokia 3310. La commercialisation devrait se faire au troisième trimestre de l’année, pour un prix modique de 49 euros et quatre couleurs différentes : rouge, jaune, bleu et gris.

    Le fabricant a déjà annoncé une autonomie de 22 heures en communication, 51 en écoute de musique et 1 mois en veille. Le téléphone réussira-t-il à conquérir autant de clients que son grand rival l’iPhone ? Les premiers tests sont malheureusement peu concluants, le téléphone étant jugé trop fragile et pas assez rétro.

    Un téléphone 2G doté d’un écran de 2,4 pouces

    new nokia in old school form

    Le nouveau 3310 va reprendre le look des années 2000, mais avec un écran plus grand de 2,4 pouces. Au cœur de la machine, on retrouve non pas un système d’exploitation Android mais le Nokia Series 30+, retrouvé notamment sur le Nokia 230.

    Côté fonctionnalités techniques, l’appareil serait doté de deux emplacements pour micro SIM, 16 Mo de stockage internet et d’un lecteur de carte micro SD. Là où le bât blesse, c’est que seule la connexion 2G sera supportée, ce qui rend le surf sur internet impossible. Beaucoup d’opérateur télécom ne proposent plus cette technologie, il est donc important d’y penser lors de l’achat.

    La nouvelle mode des « feature phones »

    Ces téléphones, ce sont tout simplement nos vieux appareils mobiles. Ils sont dotés d’un clavier, d’un écran non tactile et d’une connexion au mieux 3G qui permet difficilement de surfer sur internet, sans parler des applications mobiles.

    Ces appareils permettent avant tout d’être joignable par voix ou SMS. Par nostalgie et anticonformisme, de nombreux français délaissent leur téléphone dernier cri pour retourner vers un modèle de première génération, le téléphone dans son plus simple appareil. Ce marché et particulièrement la cible de HMD.

    Le feature phone permet d’accélérer la pénétration du mobile

    Ce type de téléphone permet de relancer ou d’accélérer la pénétration du mobile, notamment dans des pays qui ne bénéficient pas d’un bon réseau, comme par exemple l’Inde. Les feature phones y représentent toujours 55 % des téléphones vendus au troisième trimestre de 2016 selon IDC, avec une progression de 4 % sur un an.

    Même dans les pays où le marché des télécoms est mature, les feature phones n’ont pas cessé de se vendre même s’il s’agit toujours d’un marché « niche » destiné aux fans du vintage, anti internet et personnes âgées.

     

    SANS COMMENTAIRES

    Laissez une réponse