Si Apple a écoulé 74,78 millions d’iPhones au dernier trimestre, la société californienne a enregistré sa plus faible croissance depuis 2007. Est-ce le signe d’un déclin tant redouté ?

La société compte à présent sur la sortie prochaine de l’iPhone 7 pour booster ses ventes.

Depuis quelques semaines, les rumeurs se multiplient et certaines pistes se valident : la nouvelle version du smartphone emblématique de la marque ne présenterait que très peu de fonctionnalités inédites.

 

L’attrait résiderait dans son écran

D’après la rumeur, l’écran de l’iPhone 7 sera le premier smartphone doté de la technologie Retina Color, qui permettra une plus grande finesse dans la reproduction des couleurs en fonction de la luminosité ambiante.

Pour entrer dans le détail, les écrans de smartphones ne sont pas en mesure de reproduire certaines nuances de vert et de rouge.

Apple frappe fort et implante les deux composants True Tone et Wide Color, ce qui nécessite des changements logiciels et matériels que les autres constructeurs de smartphones ne sont pas en mesure d’effectuer.

Ses concurrents vont avoir la vie dure pour rivaliser sur la qualité d’image produite par l’iPhone 7.

 

Pas de grosse nouveauté en vue

Même s’il n’a pas encore été présenté, l’iPhone 7 essuie déjà des critiques. Il serait trop proche de l’iPhone 6, sans réelle nouveauté.

Apple a d’ores et déjà assuré ses arrières, en se rapprochant de fournisseurs de composants moins onéreux, et donc minimiser ses pertes en cas de ventes décevantes.

 

Réduction de la production

En vue de la sortie de l’iPhone 7, les concurrents d’Apple s’effraient et ont déjà ralenti leurs commandes de microprocesseurs, et pour cause : 8 utilisateurs Apple sur 10 envisagent de racheter un smartphone de la même marque.

Les fabricants savent pertinemment que malgré les critiques, l’iPhone 7 sera écoulé à des centaines de milliers d’exemplaires en quelques jours.

Leur stratégie est simple : réduire leurs commandes de composants et baisser leur production, afin d’éviter toute guerre commerciale avec Apple, dont l’issue leur serait défavorable.

 

Aucune date de sortie ou prix annoncés

L’iPhone 7 devrait être lancé durant la deuxième quinzaine de septembre, c’est tout ce que l’on sait pour le moment. Si on ne connaît pas le prix exact, celui-ci sera probablement en hausse.

Il était passé de €709 à €749 avec l’iPhone 6S, et pourrait atteindre cette fois les €800.

Cette augmentation serait liée au positionnement prémium de la marque, ainsi qu’à la disparition de la capacité de stockage 16 Go, comme nous le verrons plus loin.

 

Pour le design, pas de gros changement

Si Jonathan Ive a pour habitude de créer un nouveau design tous les deux ans, 2016  pourrait faire exception à la règle.

Des changements seront visibles, mais rien de radical, et aucune rupture par rapport à l’iPhone 6. Les dimensions devraient également être identiques, poids et épaisseur compris.

C’est en 2017 pour les 10 ans du smartphone qu’un vrai changement est attendu. Si Apple avait introduit la couleur rose en 2015, il n’y aura pas de nouveauté de ce côté-là cette année.

 

La prise Jack disparaît

Il n’y a plus aucun doute quant à la prise jack, vouée à disparaître au profit de la « prise lightning » et le bluetooth. Ainsi la prise propriétaire Apple sera en mesure de contrôler les sorties des fournisseurs et de profiter de la certification Mfi (Made for iPhone/iPad/iPod).

Si ce changement va remplir les caisses d’Apple, il soulève un problème majeur pour le consommateur, à savoir l’impossibilité d’écouter de la musique en chargeant le téléphone.

Il est peu probable qu’Apple force ses clients à faire l’impasse sur la musique pendant la charge ; la seule solution serait donc une prise de recharge sans fil. A suivre.

 

Plus de version de stockage 16 Go

La version 16Go sera probablement mise au placard, car insuffisante pour la plupart des utilisateurs, et ce même pour un usage standard couplée à l’utilisation de l’iCloud.

L’iPhone va donc débuter à 32 Go, avec une version intermédiaire à 128 Go et une version haut de gamme à 256 Go.

 

Foxconn laisse fuiter des photos de l’iPhone 7

Apple conçoit ses appareils, mais la fabrication est reléguée à des sous-traitants, notamment le taiwanais Foxconn qui produit tous les iPhones de la marque. Quand celui-ci laisse fuiter des photos du nouvel iPhone en provenance de ses usines chinoises, il n’y a plus de doutes.

Sur la photo en question, on entrevoit un écran d’à peu près 5,5 pouces, doté d’un double capteur photo, équipé d’un iOS10.

 

L’iPhone : 68 % des revenus d’Apple

Malgré le lancement de nouveaux produits tels que l’Apple TV, Apple Watch et Apple News, c’est l’iPhone qui fait tourner la marque avec 68 % des revenus.

Or les ventes d’iPhone ont baissé en 2015, ce qui signe le ralentissement de la croissance de la firme.

Mais la marché des smartphones n’est aujourd’hui pas le même qu’il y a quelques années, et la concurrence d’Android s’est essoufflée. S’il est de plus en plus difficile pour Apple d’innover, l’iPhone a quelques belles années devant lui.

 

Une trop grande dépendance à l’iPhone

En 2015, les ventes d’iPhone ont chuté de 16 %, en raison de la saturation du marché.

Ces chiffres décevants pour les standards de la marque, ainsi que la première chute du chiffre d’affaires depuis 2003, ont souligné la faiblesse d’Apple : sa dépendance à l’iPhone et le manque de relais de croissance.

Alors que les marchés de la tablette et du PC sont en déclin, cette dépendance se fait de plus en plus forte.

 

Se diversifier à tout prix n’est pas une réussite

Ce qui pourrait perdre Apple, ce n’est pas son manque d’innovation sur l’iPhone, mais sa volonté de trop se diversifier et d’être partout à la fois.

La marque semble vouloir trop faire, trop vite, et la qualité de ses produit s’en ressent. On peut citer l’Apple Watch qui est loin d’être optimisée, d’Apple Music et Apple News qui peinent à décoller.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo