Le magazine Forbes a déclaré en 2007 que « le Super Bowl est l’événement sportif ayant la plus grande valeur commerciale au monde, devant les Jeux Olympiques d’été et la Coupe du Monde de Football ». Rien que ça. Malgré le scandale du deflategate, les rumeurs de violences conjugales des joueurs et les incertitudes autour de commotions cérébrales, la popularité de l’évènement sportif le plus suivi aux États-Unis ne paraît pas entachée avec 120 millions d’américains devant leur téléviseur en 2015. Si on ne devait retenir qu’un chiffre, ce serait 5 millions, le prix en dollars de 30 secondes de publicité diffusées en télévision lors de l’évènement. Cela ne freine pas les annonceurs qui se battent pour être de la partie. Au-delà d’une rencontre sportive et d’un phénomène culturel,  le Super Bowl est avant tout une fantastique machine à billets. Décryptage.

Le spectacle de la mi-temps est toujours extrêmement suivi par les américains, au point de voler la vedette aux sportifs. C’est là que le pic d’audiences est atteint.

Chiffres médias  et audience – Le show à la mi-temps tout aussi attendu que le match lui-même

  • C’est la chaîne CBS qui a diffusé cette année l’évènement, ce qui lui garantit la meilleure audience de l’année, supérieure à 100 millions de téléspectateurs. La victoire des Patriots diffusée en février 2015 sur NBC a signé la meilleure audience de la télévision américaine, avec en moyenne 114,4 millions de téléspectateurs et un pic d’audience à 120,8 millions en fin de match.
  • Le spectacle de la mi-temps est toujours extrêmement suivi par les américains, au point de voler la vedette aux sportifs. C’est là que le pic d’audiences est atteint. Pas moins de 118 millions de personnes ont regardé le show de Katy Perry, Lenny Kravitz et Missy Elliott en 2015. Beyoncé, Coldplay et Bruno Mars ont été sur scène cette année.
  • Pas moins de 200 pays ont retransmis la finale du Super Bowl. En France, c’est W9 qui en a obtenu les droits exclusifs et diffusera donc l’intégralité de l’événement
  • En 2015 seulement 1% des téléspectateurs ont regardé la rencontré via internet, malgré les efforts de la NFL pour développer ce chiffre.
  • Cette année le Super Bowl n’a pas conquis Facebook et Twitter. 200 millions de contenus ont été échangés sur Facebook en 2016 contre 265 millions entre 2015. La chute est encore plus dure pour Twitter qui revendique 16,9 millions de tweets au lieu de 25,1 en 2015, soit une chute de 33 %.

Pour 19 % des américains,  regarder le match est moins important que regarder les publicités ! Certains vont même jusqu’à attendre la reprise du jeu pour aller aux toilettes, pour ne pas les manquer.

Revenus de la publicité – L’annonce la plus chère du monde

  • Le prix du spot publicitaire de 30 secondes pour l’édition 2016 est fixé à 5 millions d’euros, soit en hausse de 11% par rapport à 2015. Ainsi les publicités Audi, PayPal et Budweiser qui ont duré plus d’une minute ont été facturées 10 millions de dollars chacune. Cette année Hyundai a mis la main au portefeuille en s’offrant 4 spots publicitaires, pour un total de 16 millions d’euros.
  • Pour 19 % des américains, regarder le match est moins important que regarder les publicités ! Certains vont même jusqu’à attendre la reprise du jeu pour aller aux toilettes, pour ne pas les manquer. Ainsi les publicités les plus populaires peuvent dépasser les 10 millions de vues.
  • En 2015, pas moins de 71 publicités ont été diffusées pendant la rencontre et à la mi-temps.

Sale journée pour les régimes : les américains ingurgiteraient entre 4,000 et 5,000 calories le jour du Super Bowl, dont 2,400 pendant le match.

Consommation – Le Super Bowl est le meilleur exemple des excès de la société de consommation américaine

  • Après Thanksgiving, le Super Bowl est le deuxième évènement de l’année en ce qui concerne la consommation de produits alimentaires.
  • Chaque américain consomme en moyenne 2,400 calories en grignotant devant le show. 1,25 milliards d’ailes de poulet seront englouties en quelques heures, ainsi que 14,500 tonnes de chips, 50 millions de canettes de bière et 12 millions de pizzas.
  • Ainsi, si l’on tient compte de tous les produits de consommations liés à l’évènement, les dépenses se montent à 68,27 dollars américains par personne.
  • Chaque spectateur devra débourser pas moins de 3,000 dollars par billet avec des prix qui étaient à l’origine à un prix de 850 dollars, déjà dispendieux !
contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -
A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo