Dimanche 23 avril se tiendra le premier tour de la présidentielle française. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une campagne riche en rebondissements.

Pour mesurer la portée de ces bouleversements, il suffit de regarder un an en arrière, alors que Nicolas Sarkozy et Alain Juppé faisaient campagne pour remporter le vote des électeurs de droite, certains de prendre commande du pays.

Pendant ce temps, François Hollande ne perdait pas espoir d’être réélu tandis qu’Emmanuel Macron créait tout juste son mouvement. Les choses ont bien changé depuis. Avant la dernière ligne droite, Alvexo fait le bilan des candidats, des sondages.

 French Elections Coming Up

Le vote débutera dimanche 23 avril

47 millions de citoyens français sont appelés à se rendre aux bureaux de vote dimanche 23 avril et dimanche 7 mai afin d’élire leur prochain président de la république. Le président est élu au suffrage universel direct, un scrutin uninominal majoritaire à deux tours, et ce pour une durée de cinq ans renouvelable.

Pour être élu, il devra obtenir la majorité absolue des suffrages à chacun des deux tours. Ainsi, 66546 bureaux de vote seront ouverts dimanche de 8h à 19h. Ils seront même ouvert jusqu’à 20h dans certaines grandes villes. En ce qui concerne les territoires d’outre-mer, le vote aura lieu le samedi qui précède les deux tours.

 

D’après les sondages, Macron et Le Pen sont en tête

Le style de vie d’Emmanuel Macron divise

Les derniers sondages indiquent que les français se montrent de plus en plus certains quant à leur choix de dimanche prochain. Bien que quatre d’entre eux puissent espérer se qualifier au second tour, il semble que Marine Le Pen et Emmanuel Macron soit le duo le plus probable avec respectivement 25 % et 22 % des intentions de vote.

De leur côté, François Fillon et Jean-Luc Mélenchon se battent pour la troisième place avec 19 % des intentions votes. Mais il est bon de rappeler que les marges d’erreurs sont généralement assez importantes, ce qui appelle à la prudence. Les deux candidats sont toujours en mesure de décrocher leur place au second tour. En bref, tout est encore possible.

 

Deux outsiders au second tour

voting in France

Pour la première fois dans l’histoire de la cinquième république, on pourrait voir deux outsiders au second tour. Les deux candidats Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont parié sur la fin du clivage politique gauche-droite traditionnel, notion essentielle de la vie politique française.

Tout comme aux États-Unis, en Grande-Bretagne et en Autriche, la campagne est complètement polarisée avec d’un côté la France ouverte de Macron et d’un autre côté la France inquiète et populaire de Marine Le Pen.

 

Emmanuel Macron, incarnation du renouveau

Emmanuel Macron - French Elections

Autoproclamé ni de droite ni de gauche, l’ambitieux ancien ministre de l’Économie promet un renouvellement en profondeur de la vie politique française grâce à un grand mouvement du centre. En duel avec Marine Le Pen, il a démontré à reprises être capable de résister aux attaques et difficultés auxquelles l’expose sa position centrale.

Cependant, après une période de conquête les intentions de vote en sa faveur semblent être en léger recul, alors qu’un tiers de ses électeurs déclare pouvoir changer d’avis. Malgré la promesse d’un renouveau, le manque d’expérience électorale de Macron le fragilise. Il apparaît essentiel pour lui d’éviter les erreurs de fin de campagne.

 

Marine Le Pen, l’héritière ambitieuse

Marine Le Pen enchaîne les casseroles

Pour sa seconde campagne présidentielle et après avoir mis son père à la retraite, la candidate d’extrême droite compte bien faire triompher le Front National. Son but, rééditer la qualification surprise de Jean-Marie Le Pen en 2002. Aujourd’hui, grâce à un socle électoral plus solide la benjamine des trois filles Le Pen peut prétendre à 23 % des intentions de vote.

Son avantage, c’est que 80 % de ses électeurs potentiels se déclarent sûrs de leur choix. Mais la candidate au tempérament orageux a fragilisé sa campagne avec ses récentes déclarations sur la rafle du Vel d’Hiv, au profit de son adversaire Macron. Affaire à suivre.

contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -