Emmanuel Macron s’est rendu en Arabie Saoudite pour rencontrer le prince héritier Mohammed Ben Salmane et discuter de la crise diplomatique qui fait rage avec le Liban, le Yémen et le Qatar.

La visite surprise, qui s’est déroulée le jeudi 10 novembre et a duré seulement deux heures, a eu lieu pendant le déplacement du chef d’État aux Émirats arabes unis. C’est la première fois que Macron rencontré Mohammed Ben Salmane, les deux hommes ne s’étant parlé par téléphone qu’à trois reprises depuis son investiture en mai 2017.

Objectif: faire baisser les tensions entre l’Iran et l’Arabie saoudite


Lors de sa rencontre avec Mohammed Ben Salmane, Macron a abordé le sujet de la crise diplomatique actuelle entre l’Arabie saoudite et trois autres pays, à savoir le Qatar, le Yémen et le Liban. Depuis le weekend dernier, le ton est monté entre l’Arabie saoudite et l’Iran qui soutiennent des camps opposés quant aux conflits meurtres au Yémen. Selon l’ONU, le Yémen est actuellement en proie à la pire crise humanitaire de la planète.

La France a un rôle pour “construire la paix”

D’après Emmanuel Macron qui a décidé de cette visite à la dernière minute, “il est important de parler avec tout le monde”, et la France a un rôle “pour construire la paix”. Il a déclaré que sa visite aux Émirats s’était avérée “très fructueuse”, avant d’ajouter que le pays était un “partenaire essentiel” de la France.

Notons que la France et les Émirats ont annoncé leur intention d’acheter deux corvettes construites par le groupe français Naval Group.

L’accord sur le nucléaire iranien en question

En échange d’une levée de sanctions économiques contre l’Iran, Téhéran s’est engagé en 2015 à ne pas s’équiper de l’arme atomique. Alors qu’il a été remis en cause par Donald Trump et le roi d’Arabie Saoudite, cet accord est défendu par Emmanuel Macron. Le chef d’État estime qu’il doit non seulement être préservé, mais également complété.

Plus de 200 personnes arrêtées en Arabie Saoudite

Dans le cadre de la purge anti corruption sans précédent menée en Arabie saoudite, plus de 208 personnes ont été convoquées à travers le pays, et 200 arrêtées. Parmi eux des princes, ministres et hommes d’affaires ont vu leurs comptes bancaires gelés et saisis au profit de l’État.

D’après le procureur général du royaume qui s’est exprimé dans un communiqué, l’ampleur de ces actes de corruption serait très importante, de l’ordre de 100 milliards de dollars.

Le Yémen vit une famine de grande ampleur

Alors qu’il subit un blocus par l’Arabie Saoudite, le Yémen serait selon l’ONU en train de connaître une “crise humanitaire jamais vue”. La famine qui sévit dans la région pourrait faire “des millions de victimes” a poussé le secrétaire général adjoint aux Affaires humanitaires de l’ONU Mark Lowcock à demander la reprise de l’aide humanitaire de toute urgence. Désormais, le Conseil de sécurité de l’ONU demande à la coalition arabe de réouvrir les ports et aéroports du pays.

Cette guerre dont personne ne parle

Entre bombardements aériens, coups d’État, chaos sécuritaire et famine imminente, le Yémen subit depuis deux année une guerre dévastatrice. Ce qui a débuté en 2015 comme une simple guerre civile entre Yémen du Nord et Yémen du Sud est devenu un conflit international.

Aujourd’hui et après deux ans de silence, les pays les plus influents de la planète s’en mêlent: États-Unis, Grande Bretagne et Arabie Saoudite interviennent sur le terrain.

Macron ne fait pas confiance à l’Arabie saoudite

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les relations entre la France et l’Arabie saoudite sont complexes. Si Emmanuel Macron a bien fait comprendre que le pays n’était pas fiable en matière de lutte contre le terrorisme, contrairement à l’Égypte et aux Émirats, il entretient tout de même de bonnes relations avec la France. Pour quelle raison? C’est tout simplement le premier partenaire commercial de la France dans le Golfe, avec 10 milliards d’euros en 2014 et 8,5 milliards d’euros en 2015.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo