Selon Michelle Obama, être Première Dame est un cadeau qui permet de définir son propre rôle sans être élue.

Brigitte Macron ne dira pas le contraire, alors que l’Elysée a publié le 21 août dernier une “charte de transparence” concernant son rôle politique.

Face à la résistance des français et malgré ses promesses faites lors de sa campagne électorale, Emmanuel Macron n’aura donc pas réussi à instaurer de statut officiel pour sa femme.

Il semble que les français veuillent une première dame, sans en vouloir vraiment: 68% d’entre eux étaient contre la création d’un statut officiel, avec une pétition qui a atteint plus de 300 000 signatures.

Emmanuel Macron renonce à un statut spécifique

Après les critiques essuyées par son projet de statut spécifique et le succès de la pétition qui a réuni plus de 300 000 signatures, Emmanuel Macron a été contraint de renoncer à la création d’un statut juridique spécifique pour la Première Dame.

Ce qui faisait particulièrement grincer des dents dans ce projet, c’est la création d’un budget alloué spécifiquement à cette dernière.

Brigitte Macron disposera comme prévu de deux conseillers, et d’un secrétaire. L’essentiel de sa mission concernera le handicap et la violence faite aux femmes.

 

L’Élysée publie une “charte de transparence”

Brigitte Macron for first lady of France

Après ces déboires, l’Élysée éteint la polémique.

Sur son site officiel, elle a publié une “charte de transparence relative au statut du conjoint de Chef de l’État”.

Il s’agit d’un texte qui explique le rôle et les moyens alloués à la Première Dame Brigitte Macron.

Il est spécifié qu’il ne s’agit aucunement d’un statut juridique, mais d’un engagement qui est valable seulement pour Brigitte Macron pour la durée du mandat de son mari.

Cela ne sera donc pas contraignant pour ses successeurs. Comme prévu, Brigitte Macron n’aura pas de budget, et ne sera pas rémunérée.

 

Macron opte pour la solution médiane

La charte de transparence est en ligne avec ce que les français réclament aux politiques depuis de nombreuses années.

D’après lui, tout le monde sait que la Première Dame dispose d’un bureau, de collaborateurs, de moyens, mais on n’a aucune idée de ce que cela coûte.

Désormais, les moyens alloués à cette fonction seront clairement explicités dans le budget de l’Élysée, et donc soumis au contrôle de la Cour des Comptes.

Chaque mois, l’agenda de la Première Dame sera publié sur le site internet de la Présidence de la République avec un bilan de ses actions.

 

La Première Dame ne sera pas “cachée”

Durant sa campagne présidentielle, Emmanuel Macron avait été très clair sur le sujet: son épouse ne serait pas cachée, elle aurait un rôle.

Le Président soutient qu’il est nécessaire de «mettre un terme à l’hypocrisie» qui entoure le rôle de la Première Dame.

Malgré l’échec du statut spécifique, Macron n’a pas renoncé à encadrer le rôle de sa femme.

Il a bien conscience que c’est très impopulaire, mais il a besoin de sa compagne à ses côtés.

 

Il existe un fossé entre la représentation et la fonction

Brigitte happy first lady

De nombreuses évolutions ont eu lieu au cours de la Ve République.

Les Premières Dames Claude Pompidou, Yvonne de Gaulle et Anne-Aymone Giscard d’Estaing avaient la particularité de se faire très discrètes.

Mais les choses ont changé avec Bernadette Chirac, désireuse de devenir une femme politique à part entière.

Sous Nicolas Sarkozy, sa femme Cécilia a affirmé publiquement ses activités aux côtés de son mari, sans cependant recevoir de rétribution.

Mais lors de son mariage avec Carla Bruni, les deux intéressés ont introduit au pouvoir les “people” et le show business, ce qui a creusé un fossé entre fonction et représentation.

 

Quel rôle joue réellement Brigitte Macron ?

Emmanuel Macron la décrit comme sa “part non négociable”. Brigitte Macron a joué un rôle de premier plan dans la campagne électorale de son mari.

Elle participait déjà aux réunions d’agenda lorsqu’il était Ministre de l’économie.

D’après le député PS Stéphane Travert, elle est là pour protéger le Président, le laisser souffler et ne pas le surcharger.

Lorsqu’il évolue sur scène, elle le conseille, gentiment mais fermement.

 

 

 

 

 

 

 

 

contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -
A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo