Avec un score historique de 65,8 % des voix, Emmanuel Macron a remporté les élections présidentielles de 2017 haut la main. Malgré cette victoire éclatante, l’insatisfaction des français est évidente comme le montrent le taux de participation et celui de vote blanc record.

Ces élections hors normes ont épuisé le pays, l’ont laissé divisé et dans l’incertitude. Lors de son premier discours officiel, le nouveau président s’est empressé de rassurer les français, exprimant son désir d’apaiser le peuple français et de réformer l’Europe.

La France polarisée par les élections

France will become Great Again

Lors des élections, cinq cadres sur six étaient du côté de Macron, et deux ouvriers sur trois soutenaient Le Pen. Ainsi, il a été observé que le soutien à Macron était directement corrélé avec le niveau de revenu et de diplôme. Du côté de l’âge, quatre personnes sur cinq ont voté pour Macron chez les plus de 65 ans. Le candidat d’ « En marche » a connu un grand succès dans les villes, avec plus de 90 % des votes. Marine Le Pen l’a emporté dans les campagnes, avec parfois plus de 95 % des votes.

Le défi de Macron, réconcilier cette France morcelée

D’un point de vue purement mathématique, Marine Le Pen est arrivée largement derrière Emmanuel Macron au second tour de l’élection. Mais comme l’attestent le vote des territoires ruraux, la candidate frontiste était majoritaire au premier tour. Elle devrait donc jouer son rôle d’opposante avec véhémence durant le mandat de Macron.

Le premier discours du président annonce la couleur

Dans le cadre de son premier discours officiel en tant que président, Emmanuel Macron a annoncé son désir de réconcilier les français et de renouer avec l’Europe.

Il souhaite rendre cette dernière plus efficace. Il a ajouté que la France et les français doutaient d’eux-mêmes depuis des décennies, et a promis de leur rendre cette confiance en eux.

 « Les Français ont choisi le 7 mai dernier l’espoir et l’esprit de conquête. Le monde et l’Europe ont aujourd’hui plus que jamais besoin de la France. Ils ont besoin d’une France forte et sûre de son destin. Ils ont besoin d’une France qui porte haut la voix de la liberté et de la solidarité », Emmanuel Macron, président de la République.

Emmanuel Macron, head of the political movement En Marche! and candidate for the 2017 presidential election, waves to supporters at the end of a campaign rally in Pau
Emmanuel Macron, head of the political movement En Marche! (Onwards!) and candidate for the 2017 presidential election, waves to supporters at the end of a campaign rally in Pau, France, April 12, 2017. REUTERS/Regis Duvignau

Pourquoi un tel désespoir en France ?

Il semble que le désespoir dont souffre la France soit plus important que celui de ses pays voisins. Mais rappelons que la France est le pays d’Europe où la politique d’austérité budgétaire a été la moins brutale. De plus, son économie est moins vulnérable aux vagues du commerce extérieur par rapport aux pays de taille plus modeste.

Ainsi, depuis la crise mondiale de 2007 le pouvoir d’achat des français est resté stable, tandis que ceux de l’Italie et de l’Espagne ont chuté de 7 %. En bref, l’économie française ne se prote pas si mal que ça. Selon les spécialistes, ce malaise n’est pas lié à l’économie.

L’insécurité française est culturelle

First Set of French Elections

Selon l’équipe d’Oxford Economics, la France souffre non pas d’insécurité économique, mais d’insécurité culturelle. Face à un monde de plus en plus ouvert et qui évolue très vite, le populisme devient la solution de choix. Mais cette explication n’est toujours pas valable pour la France.

En réalité, la polarisation politique provient de la confiance en l’avenir : les électeurs de Macron sont optimistes, tandis que ceux de Le Pen sont pessimistes.

La polarisation de la France trouve ses origines dans l’emploi

Au-delà de la polarisation de la société dans son ensemble, on revient ici à la polarisation de l’emploi. Une forte pression est exercée sur les classes moyennes, menacées par la disparition d’emploi à cause du progrès technologique.

Les citoyens français qui perdent leur emploi ou ceux qui voient leur emploi déclassé sont en colère. Cette colère est fortement exacerbée par un système politique inefficace depuis des décennies, ainsi qu’un système éducatif qui laisse à désirer.

contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -
A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo