La réputation de Facebook connaît une crise sans précédent. Après le scandale Cambridge Analytica et les nombreux cas d’utilisation de données personnelles, le leader des réseaux sociaux redéfinit sa stratégie de communication.

Afin de rétablir la confiance de ses deux milliards d’utilisateurs, le géant au logo bleu a partagé son souhait de doubler, voire tripler son budget de communication d’ici à 2022.

Le montant de l’investissement n’a pas encore été révélé, mais de nombreux experts estiment l’opération à près de $1 milliard. Par ailleurs, Facebook a décidé de faire appel à des agences de marketing externes afin de peaufiner son image et sa communication. 

Opération séduction

2019 s’inscrit sous le signe de la séduction pour Facebook. Dans les pages du Wall Street Journal, Antonio Lucio, directeur marketing de l’entreprise, révèle que les dépenses publicitaires seront doublées d’ici à 2022.

“Côté consommateur, nous n’avons jamais fait un effort de cette ampleur”, explique-t-il, tout en refusant de divulguer les chiffres exacts quant au budget total.

Si le responsable marketing reste discret sur le montant total, le cabinet Kantar a d’ores et déjà estimé que Facebook a déboursé $382 millions rien que pour les Etats-Unis l’année dernière. Une augmentation significative, puisque cette somme représente une augmentation de $50 millions comparée au budget de 2017.

Selon Kantar, le budget total de Facebook pour la publicité d’ici 2022 à l’échelle locale pourrait donc bien atteindre le milliard. Une somme équivalente à Amazon, qui aurait dépensé $1,84 milliards l’année dernière.

A lire sur Alvexo: “5 explications à la dégringolade boursière de Facebook”

Un groupe sous haute surveillance

Comme Antonio Lucio l’explique au Wall Street Journal, “restaurer la confiance des utilisateurs” a un prix. Car si le budget total semble faramineux, les plans d’actions de Facebook seront scrutés par les plus grandes institutions internationales.

“Il ne fait aucun doute que nous avons commis des erreurs et nous sommes en train de les corriger les unes après les autres, mais nous devons délivrer ce message au monde entier, aussi bien aux consommateurs qu’au marché.” s’est justifié le directeur du marketing.

Le réseau social a ouvert récemment une nouvelle option pour les utilisateurs afin de communiquer dans des échanges privés et en petits groupes.

Des agences de pub à la rescousse

Afin de garantir son succès, le département marketing de Facebook a décidé d’employer les services de plusieurs as de la communication, comme Wieden, Kennedy, Leo Burnett, mais aussi le français Publicis, en charge de la communication de Facebook Messenger.

En charge de grands comptes comme Coca-Cola ou encore IBM, le groupe Ogilvy sera chargé de la refonte de la stratégie de communication sur Instagram, en pleine perte de vitesse depuis l’apparition de nouveaux outils.

Autre grande gagnante de cet appel d’offre, l’agence BBDO du groupe Omnicom qui sera en charge de l’application WhatsApp. Enfin, Droga5, une des entreprises acquises récemment par Accenture, se chargera de la stratégie de communication globale.

Une annonce qui vient à point nommé alors que les chiffres des recettes publicitaires ont déçu : ils auraient augmenté de 38% seulement en 2019, contre 49% en 2018.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo