D’après Tim Ferris, auteur du bestseller « La semaine de 4 heures », le temps est la ressource principale de toute entreprise, et tout ce qui le consume peut être délégué. Tout peut donc être potentiellement automatisé en vue d’un gain de temps et de productivité. Les géants du web et start-ups ont flairé le filon depuis longtemps et misent cette année sur les progrès de l’intelligence artificielle pour créer des assistants personnels virtuels. C’est un nouveau marché, relativement balbutiant mais très prometteur. En effet le besoin est bien là, mais la technologie tâtonne encore Les assistants les plus populaires du marché sont Siri chez Apple, Cortana chez Windows et Google Voice chez Google, tous américains. Il faudra en effet patienter encore un peu pour voir apparaître des assistants virtuels made in France.

10 % du trafic de recherche qui est aujourd’hui effectué par la voix, et ce chiffre pourrait passer à 50 % dans 5 ans.

2016, année de l’assistant virtuel ?

Les technologies d’intelligence artificielle se perfectionnent de jour en jour et sont maintenant capables de fonctionner par commande vocale, ce qui constitue en soi une révolution technologique, aux airs de roman de science-fiction. Si il y a quelques années les gens utilisaient Siri pour s’amuser, poser des questions absurdes et envoyer les réponses à leurs amis, nombreux sont ceux qui commencent à s’en servir au jour le jour. Ainsi les recherches sur internet sont de plus en plus effectuées vocalement, au détriment du clavier. C’est 10 % du trafic de recherche qui est aujourd’hui effectué par la voix, et ce chiffre pourrait passer à 50 % dans un an. On peut alors prédire que les applications n’incluant pas de commande vocale seront extrêmement frustrantes pour les utilisateurs, donc chaque entreprise devra posséder une expertise en matière de reconnaissance vocale si elle ne veut pas disparaître.

« Sur le marché de l’assistant virtuel, nous sommes plus à l’étape du Palm Pilot qu’à celle de l’iPhone » Jasons Mars, professeur assistant à l’Université du Michigan

Qu’en pensent les spécialistes ?

Les progrès technologiques récents ont permis le développement fulgurant des assistants virtuels, les plus célèbres étant Siri chez Apple, Cortana chez Windows et Google Voice chez… Google.  Les spécialistes sont tous d’accord sur un point : l’intérêt autour de l’assistant virtuel est croissant dans le monde des nouvelles technologies, mais cependant le marché n’est pas encore mûr pour les accueillir. Jasons Mars, professeur assistant à l’Université du Michigan, a même déclaré « Je ferais une analogie avec le Palm Pilot, qui ressemblait beaucoup à un prélude de l’iPhone, avec un système d’applications quasiment identiques. Néanmoins, à l’époque, on ne voyait pas de manière évidente comment cette technologie pouvait nous être utile au quotidien, et le Palm Pilot a fini par disparaître. Quelques années plus tard, en revanche, l’iPhone a créé une petite révolution. Pour l’heure, je crois que, sur le marché de l’assistant virtuel, nous sommes plus à l’étape du Palm Pilot qu’à celle de l’iPhone. » a-t-il conclu.

« L’enjeu va consister, pour les gros acteurs du marché, à trouver une technologie à combiner avec l’assistant virtuel, afin d’obtenir des gains concrets dans la vie de tous les jours. » Nick Triantos, directeur général chez SRI Ventures

Nick Triantos, directeur général chez SRI Ventures, a même ajouté : « Je crois en effet que tout l’enjeu va consister, pour les gros acteurs du marché, à trouver une technologie à combiner avec l’assistant virtuel, afin d’obtenir des gains concrets dans la vie de tous les jours. » et Steve Ardire, conseiller stratégique de diverses start-ups, a enfoncé le clou en déclarant : « L’enjeu va également se situer au niveau de la maîtrise des données. » « En effet, pour que ces logiciels fonctionnent, il faut les entraîner à l’aide d’importantes quantités de données. C’est pourquoi les entreprises ayant une grande expérience en la matière partiront avec un avantage. Cette expertise sera nécessaire pour passer de systèmes avec mémoires à des systèmes intelligents, susceptibles de résoudre les problèmes humains au jour le jour. »

« Les assistants virtuels nous permettront bientôt de relier nos objets connectés les uns aux autres, de tisser des ponts entre les différents services qui s’offrent à nous grâce aux nouvelles technologies. Mais nous dirigeons-nous vers un marché dominé par un assistant virtuel tout puissant, que ce soit celui d’Apple ou un autre, ou vers un marché fragmenté, composé de plusieurs assistants virtuels dotés chacun de leur propre personnalité ? », Han Shu, expert des données chez Airbnb.

Quel est l’impact d’un assistant virtuel sur le quotidien ?

L’assistant virtuel pourra agir tout d’abord comme un assistant polyvalent pour toutes les tâches du quotidien, mais pourra aussi à terme exprimer des émotions et entretenir des discussions poussées pour établir des relations de long terme, entre humain et machine. Han Shu, expert des données chez Airbnb, se pose quant à lui des questions sur la future segmentation ou concentration du marché : « Les assistants virtuels nous permettront bientôt de relier nos objets connectés les uns aux autres, de tisser des ponts entre les différents services qui s’offrent à nous grâce aux nouvelles technologies. Mais nous dirigeons-nous vers un marché dominé par un assistant virtuel tout puissant, que ce soit celui d’Apple ou un autre, ou vers un marché fragmenté, composé de plusieurs assistants virtuels dotés chacun de leur propre personnalité ? ».

Présenté en octobre 2011, Siri serait le meilleur assistant virtuel du marché

Certes Siri n’a pas été le premier outil du genre, mais le fait d’être directement intégré à l’iOS a été un atout de taille. Ses concurrents directs Google et Microsoft ont très vite tenté de rattraper leur retard, en lançant leurs propres assistants virtuels. Les trois outils des géants du web sont toutefois très différents les uns des autres. Experts-Exchange, un cabinet de conseil spécialisé dans les nouvelles technologies, a lancé le pari de comparer les trois outils grâce à une série de tests. Les utilisateurs types ont dû poser des questions à Cortana, Google Now et Siri, pour ensuite leur demander d’accomplir trois tâches puis de les noter en fonction de leur satisfaction. Siri est arrivé en tête et a reçu les meilleures notes.

contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -