Quand il s’agit d’investir en bourse, les années se suivent mais ne se ressemblent pas. Pour investir judicieusement en 2017, il faut tout d’abord se poser les bonnes questions, faire le point sur l’état actuel de l’économie ainsi que sur ses finances personnelles.

Le moins que l’on puisse dire, c’est que l’incertitude règne dans le monde : Donald Trump vient d’être élu président des Etats-Unis, la Grande Bretagne est sur le point de quitter l’Union européenne, la Chine poursuit le ralentissement de sa croissance et les taux d’intérêt sont dangereusement bas.

Tout cela n’empêche pas Wall Street de flirter avec des records historiques avec un Dow Jones autour des 20 000, ce qui signe la deuxième bulle spéculative est la plus longue de l’histoire. Mais l’euphorie va-t-elle se poursuivre ?  Que nous réserve 2017 ? Nous avons réuni pour vous les actions les plus audacieuses du secteur de la technologie pour cette nouvelle année.

 

Les fusion-acquisitions font être largement facilitées

Les actions de Sprint (S) et T-Mobile (TMUS) ont bondi le jour après l’élection de Donald Trump, grâce aux espoirs d’une administration plus clémente envers la fusion des deux sociétés. Ce ne sont pas les seules firmes qui parient sur une régulation plus souple sur les fusions et acquisitions :

les fabricants de pièces détachées électroniques sont également sur le qui-vive, alors que l’industrie a vu les deux plus grosses fusions de ces dernières années enfin aboutir : Applied Materials (AMAT) avec Tokyo Electron et Lam Research (LRCX) avec KLA-Tencor (KLAC). De son côté, Alphabet  (GOOGL) va-t-il considérer un rachat de Yelp (YELP) ? L’avenir nous le dira.

 

Les services de TV en ligne ne sont pas à la hauteur des attentes

Comparé aux offres de télévision payante traditionnelles, les services de télévision web tels que DirecTV Now d’AT&T (T) et Sling de Dish Networks (DISH) souffrent d’un manque de fonctionnalités que les abonnés ont tendance à prendre pour acquises.

Ces services semblent donc offrir une expérience de divertissement limitée pour les foyers équipés de trois dispositifs télévisuels ou plus. DirecTV Now par exemple n’offre pas d’enregistreur numérique et ne permet pas de diffuser des chaines de télévision locales dans le cas où le réseau principal ne possède pas la chaîne en question. Pour terminer, les services ne sont pas beaucoup moins chers que les offres de télévision payante traditionnelles.

action de microsoft

Moment crucial pour la technologie SSD/stockage flash

Les systèmes d’unité de stockage (SSDs) sont déjà devenus standard sur les ordinateurs haut de gamme, et sont également largement utilisés par les sociétés qui ont des besoins croissantes en matière de stockage de données. Bien que la différence de prix versus les disques durs à haute capacité soit encore importante, il est difficile pour les consommateurs d’ignorer les performances des SSD.

Avec le déclin des prix et la production de technologies de plus en plus avancées dans ce domaine, on peut parier que 2017 sera l’année des SSD en tant que premier choix pour les ordinateurs personnels et stockage de données d’entreprises. Même si les disques durs continueront à être utilisés pour de nombreuses autres tâches (sauvegardes, stockage de vidéos et photos), cela aura inévitablement des répercussions sur les géants du secteur Seagate  (STX) et Western Digital (WDC).

 

iOS et Android s’attaquent au marché des tablettes

Apple (AAPL) a donné un coup de neuf à son ordinateur haut de gamme MacBook Pro cette année, tout en laissant sa ligne MacBook Air inchangée depuis 2015. Ceci combiné aux dépenses de publicité massives pour l’iPad laissent à croire que la société souhaite que son iPad devienne un substitut à l’ordinateur portable, et ce pour moins de 1000 euros.

La pilule sera difficile à avaler pour les consommateurs avides de Mac OS ou Windows Apps, ou ceux qui souhaitent utiliser une souris et des ports USB. Mais Apple semble avoir pensé à tout, ayant doté iOS de caractéristiques multitâches supplémentaires. D’un autre côté, Google lancera en 2017 Andromeda, une version d’Android capable de faire fonctionner une tablette comme un système d’exploitation PC.

 

Intel et Nvidia font face à une compétition grandissante

Du point de vue concurrentiel, Intel et Nvidia (NVDA) n’ont pas trop eu à se plaindre en 2016. Sur le marché des unités centrales pour PC et processeurs graphiques haut de gamme, AMD (AMD) est restée au second plan, tandis que le processeur graphique Tesla de Nvidia a dominé le secteur des accélérateurs de cartes graphiques et que les processeurs basés sur ARM n’ont pas fait de grande différence sur le marché, sur lequel Intel règne en maître.

Les choses pourraient changer en 2017, mais pas drastiquement. AMD a tout juste dévoilé ses processeurs Ryzen qui permettent à la société de concurrencer les processeurs milieu de gamme et haut de gamme d’Intel. De son côté, Nvidia commence à sentir pour la première fois depuis des années une compétition ardente avec le lancement du processeur graphique d’AMD, Vega. Quoi qu’il en soit, il y aura du mouvement pour les actions Intel et Nvidia en 2017.

trader des actions

Amazon attaque frontalement Netflix

À ce stade, Amazon (AMZN) et Netflix (NFLX) ont coexisté de manière pacifique aux Etats-Unis. Sur le territoire américain, l’ascension fulgurante d’Amazon Prime avec Prime Vidéo durant les derniers mois n’a pour le moment pas suffi à ralentir Netflix, qui culmine à 50 millions d’abonnés. Mais à l’étranger, les choses sont différentes : Amazon a récemment annoncé l’expansion internationale de Prime Vidéo, ce qui place la firme en concurrence directe avec Netflix sur l’ensemble des pays, à l’exception de la Chine.

À 5.99 dollars par mois, Prime Vidéo s’avère beaucoup plus abordable à l’étranger qu’aux Etats-Unis, et pourra facilement sous-coter Netflix, surtout sur les marchés émergents. Certes, il est peu probable que beaucoup d’abonnés de Netflix résilient leur contrat aux États-Unis, mais cela pourrait pousser les consommateurs étrangers à hésiter entre les deux firmes, et donc ralentir la croissance de Netflix à l’étranger.

 

Entrée en bourse prometteuse pour Snapchat, qui suscite tout de même l’inquiétude

Si l’application excentrique a tout d’abord suscité les moqueries lors de son lancement, la croissance de la base d’utilisateur et des revenus de Snapchat ont été impressionnants en 2016. La vigueur des marchés boursiers et l’avidité des investisseurs de trouver le « nouveau Facebook » ouvrent la voie à une entrée en bourse solide au début de 2017.

Mais la lune de miel pourrait être de courte durée : le vrai Facebook commence à prendre ce rival au sérieux, et essaie de transformer Instagram en une application alternative de Snapchat. Certaines questions émergent quant à la capacité de Snapchat d’atteindre une cible plus âgée et internationale.

contact us btn icon

Passez à l'étape supérieure avec Alvexo Donnez nous la possibilité de vous contacter.

Ravi de vous rencontrer! Utilisez au moins 3 caractères
C'est bon! Quelque chose ne colle pas. Veuillez réessayer
x

On se connait déjà! Connectez-vous ou récupérez votre mot de passe

Êtes-vous sûr? Veuillez réessayer s’il vous plaît
+ -