Ces mauvaises habitudes qui sapent votre carrière

Ces mauvaises habitudes qui sapent votre carrière

    566
    Bad Career Choices - Alvexo

    Tout le monde veut grimper l’échelle sociale, prendre du galon et obtenir des titres prestigieux ainsi qu’un meilleur salaire. La plupart du temps, cela ne se produit pas. Pourquoi ? Il y a de fortes chances que vos mauvaises habitudes soient en cause : vous pensez peut-être que travailler dur et faire ce qu’on attend de vous va suffire, et ne réalisez pas que certaines de vos habitudes et comportements nuisent à vos chances de succès lorsqu’il est question de promotion au sein de votre société. Nous avons tous nos petits travers, et soyons francs certains nous empêchent de nous améliorer : la procrastination, la fuite des relations sociales, la négativité et le refus du changement sont clairement des freins à notre carrière. Quelles sont les pires habitudes à adopter sur votre lieu de travail ?

    Vous passez votre temps sur internet

    always on the internet

     

    D’après une étude de l’éditeur de logiciels Olfeo sur la réalité de l’utilisation d’internet au bureau, 58 % du temps que vous passez sur internet est dédié à des fins personnelles. Ainsi vos petites habitudes sur Facebook, Instagram, Booking et Tripadvisor s’avèrent être extrêmement chronophages, et génèrent une perte de productivité de 17,6 % par salarié. Nous vous conseilles de vous fixer une limite journalière sur les réseaux sociaux, vingt minutes par exemple.

    Vous affichez une ingratitude exacerbée

    C’est l’une des pires attitudes que vous pouvez adopter sur votre lieu de travail. L’ingratitude est liée à des comportements nocifs en situation professionnelle, et elle empêche de nombreux employés et entrepreneurs à avancer dans leur carrière. Partez du principe que personne ne vous doit rien, et surtout pas votre employeur. Beaucoup de dirigeants vous le diront, si vous voyez une promotion comme une chose due, vous n’irez nulle part. Soyez plutôt reconnaissant de ce que vous avez, et serez récompensé par votre attitude optimiste. Critiquer votre patron dans son dos, adopter une attitude passive agressive et le faire passer pour une personne malhonnête ne passe pas inaperçu et finira par vous desservir.

    Vous cultivez le défaitisme

    Si vous trouvez toujours une raison pour ne pas prendre en charge de travail supplémentaire, ou pour ne pas rendre votre travail en temps et en heure, alors vous ne montrez pas aux autres que vous êtes capables et de développer des capacités de travail en équipe. Comme beaucoup d’experts l’ont dit, vous vous mettez des barrières avec ce genre d’attitude. Plutôt que de refuser systématiquement du travail supplémentaire, faites preuve d’initiative et faites toujours plus que ce qu’on vous demande, afin que vos employeurs aient conscience de votre ambition.

    Vous prenez part à des commérages

    Gossip is Bad - alvexo

    Parler des autres et divulguer des rumeurs à leur sujet va seulement diviser et créer des conflits au bureau. Bien que beaucoup de gens n’y voient pas de mal, beaucoup d’entrepreneurs et managers vous diront que le commérage fait beaucoup de mal à la créativité et à la collaboration dans une société. Soyez différents, sachez faire des compliments et mettre en avant les autres. Laissez-leur savoir qu’ils sont appréciés. Si vous parlez des autres, partagez de bonnes nouvelles quand à vos accomplissements, ou présentez une bonne idée qui pourrait profiter à la société.

    Vous manquez d’ambition

    Il n’y a rien de pire que quelqu’un qui se montre paresseux et manque d’ambition personnelle. Il ne s’agit pas de faire des heures supplémentaires tout le temps, mais il est très frustrant de voir quelqu’un qui se contente toujours de faire le minimum. Beaucoup d’entrepreneurs disent qu’ils préfèrent recruter des personnes qui travaillent un peu plus de temps en temps plutôt que ceux qui travaillent d’arrache-pied au quotidien.

    Vous blâmez les autres

    Quand quelque chose va mal, n’hésitez pas à en prendre la responsabilité de votre propre initiative. N’esquivez pas les conséquences de vos actes, et votre patron n’hésitera pas à vous donner un poste qui vous donne plus responsabilités. Lorsque vous blâmez les autres, vous avez l’air de quelqu’un qui se victimise et qui n’a pas le courage de porter vous-même le blâme quand l’occasion se présente. Si vous faites une erreur, prenez vos responsabilités, c’est tout à votre honneur et cela montre vos qualités de leader.

    Vous évitez les interactions sociales

    Avoiding Social Interactions - Alvexo

    Si vous fuyez vos collègues au lieu de prendre un moment pour parler avec eux, vous affichez une attitude plutôt négative. Les autres peuvent penser que vous êtes une personne peu aimable, voire impolie. Vous n’essayez pas forcément de vous isoler de manière délibérée, la vérité est que vous créez une distance émotionnelle entre vous et vos collègues. Maintenir des relations de travail amicales est la clé de votre productivité au bureau. Assurez-vous de connecter avec un collègue de bureau différent chaque semaine en faisant quelque chose d’aussi simple que de prendre un café ou un déjeuner. Au fil du temps, vous paraîtrez être quelqu’un d’accessible et réussirez peut être à vous faire de vrais amis.

    Vous réagissez mal face au changement

    Vous êtes peut-être frustré lorsque votre patron vous demande un travail de dernière minute, ou vous énervez lorsque vous devez effectuer une tâche d’une manière inhabituelle. Attention, l’étiquette d’une personne rigide et difficile peut vous coller à la peau et nuire à votre réussite professionnelle. Vous avez peut-être des difficultés à accepter la réalité,  savoir que les choses ne se passent pas toujours comme vous le souhaitez, car vous avez peur de ne pas être capable de faire les choses correctement. Si votre première réaction au changement est de camper sur vos positions, essayez de vous forcer à penser autrement.

    SANS COMMENTAIRES

    Laissez une réponse