Comment se comporter en Thaïlande suite au décès du roi

Comment se comporter en Thaïlande suite au décès du roi

    428
    King of Thailand has Died - Alvexo

    Après la mort du roi de Thaïlande Bhumibol Adulyadej qui était considéré par son peuple comme un demi-dieu, un deuil national d’une année a été décrété. Dans un pays où le crime de lèse-majesté est le plus lourdement condamné au monde, il est plus que jamais nécessaire de se comporter de manière appropriée, sans faire de vagues. Certes, cela n’est pas le meilleur moment pour visiter le pays, qui ne tolèrera aucun manque de respect de la part des touristes étrangers. Mais si vous avez prévu vos vacances depuis longtemps, il n’y a aucune raison de s’en priver. Il vous suffira de suivre quelques consignes de base, pour un voyage en toute sérénité.

    La Thaïlande sera en deuil une année après la mort du roi

    mourning of the king of thailand - alvexo

    D’après le ministère des Affaires Étrangères thaïlandais et celui du Tourisme, la vente et la consommation d’alcool, les activités commerciales, la restauration et les divertissements seront mis en veilleuse pendant un mois après la mort du roi Bhumibol Adulyadej le 13 octobre dernier. Il est également demandé à tous les touristes visitant le pays de respecter le deuil des thaïs durant cette période. Les grands centres commerciaux, plages et autres attractions touristiques resteront cependant ouverts. D’après le Bangkok post, le premier ministre Prayuth Chan-o-chan a déclaré une période de deuil national de 1 an. Tous les concerts, Full Moons et festivals seront annulés, tandis que les quartiers rouges seront fermés.

    Le crime de lèse-majesté, qu’est-ce que c’est ?

    La famille royale est vénérée par la société thaïe, et les lois en vigueur protègent la monarchie de toute insulte ou menace. D’après la loi instaurée en 1908, les autorités condamnent toute personne qui insulte, menace ou diffame le roi, la reine, l’héritier, sous peine d’une peine de prison qui peut aller jusqu’à 15 ans. N’importe qui peut rapporter des allégations de lèse-majesté, contre n’importe qui, y compris la famille royale, les touristes et politiciens importants. En Thaïlande, la lèse-majesté est tellement prise au sérieux que la police est en obligation d’enquêter sur toutes les plaintes, même si ces dernières sont rarement rendues publiques dans un souci d’éviter de donner de mauvaises idées aux citoyens.

    Règle 1 : Portez des vêtements sobres

    Le ministère des affaires étrangères thaïlandais a officiellement demandé aux touristes de porter des vêtements sombres ou du blanc, qui est la couleur du deuil en Asie. Les couleurs vives sont à proscrire, de même que les tenues dénudées ou provocantes. Il est conseillé de porter des vêtements couvrant le corps, au moins jusqu’aux genoux.

    Règle 2 : Adoptez une attitude discrète et sobre

    Must be in Mourning - Alvexo

    En public, la pudeur est de rigueur. Le ministère des Affaires étrangères thaïlandais demande aux touristes d’adopter « une attitude discrète et sobre, respectueuse du deuil des Thaïlandais ». Cela tombe sous le sens, toute attitude subversive et provocante est à éviter, pour votre propre sécurité. Les blagues au sujet de la famille royale sont donc à proscrire, ainsi que les allusions douteuses. En bref, faite profil bas. Les conversations trop bruyantes, les disputes ou même les éclats de rires sont déconseillés dans les lieux publics.

    Règle 3 : Ne vous enivrez pas dans les lieux publics

    La Thaïlande ne peut se permettre de perdre sa masse touristique, surtout à cette période de l’année. Les lieux de divertissement vont rester ouverts mais très discrètement, et les effusions de fête sont proscrites. Le commerce de boissons alcoolisées est d’ores et déjà contrôlé, et plusieurs full moon parties annulées. Le but est d’empêcher toute ivresse sur la voie publique. En bref, cela n’est pas le bon moment de faire la fête.

    Règle 4 : Renseignez-vous à l’avance sur les monuments à visiter

    Ask which monuments to visit - Alvexo

    Un grand nombre de monuments seront fermés, et des évènements annulés. Il est donc vivement conseillé de vous renseigner à l’avance. Si le Grand Palais et le Temple du Bouddha d’Émeraude ont déjà rouvert, la place du Buddha Amulet Market et la rue piétonne et les marchés de nuit à Chiang Mai restent fermées au public jusqu’à nouvel ordre. De même il n’y aura pas de feux d’artifice ni même de célébration du Nouvel An à Pattaya.

    Depuis le 17 octobre, un visa est exigé pour les longs séjours

    Si vous restez moins de 30 jours en Thaïlande, rien ne change pour les français qui n’ont pas besoin de visa et peuvent simplement se présenter à l’immigration pour entrer sur le territoire à leur arrivée. Mais si vous compter séjourner plus de 30 jours au Pays du Sourire, il sera nécessaire de prendre rendez-vous via le site internet de l’ambassade de Thaïlande en France. Vous remplirez une demande de visa classique, avec un certain nombre de justificatifs demandés, pour le coût de 30 euros. Ce visa est valable deux mois, et s’annule à chaque sortie du pays.

    «Notre objectif est de nous concentrer sur la qualité et de faire en sorte que les touristes restent plus longtemps et dépensent plus d’argent», Kobkarn Wattanavrangkul, Ministre du Tourisme et des Sports de la Thaïlande.

    En 2015, la Thaïlande a accueilli près de 30 millions de touristes

    Le tourisme thaïlandais a été mis à mal depuis des années : tout d’abord le tsunami de 2004, puis les violentes manifestations de 2013 et 2014 qui ont paralysé la capitale Bangkok pendant six mois. Mais rien n’empêche le flot continu de visiteurs, et la Thaïlande a accueilli en 2015 près de 30 millions de touristes, un record, c’est presque six millions de plus qu’en 2015. Longtemps une destination de choix pour les vacanciers avec un budget serré, le pays souhaite à présent se concentrer sur l’offre haut de gamme. Depuis le coup d’État de mai 2014, mes militaires au pouvoir sont très attentifs au secteur touristique, qui représente pas moins de 14,5 % du PIB de la Thaïlande.

    SANS COMMENTAIRES

    Laissez une réponse