Conseils pour préparer sa retraite

Conseils pour préparer sa retraite

    613
    Planning for Retirement - Alvexo

    C’est la grande question : comment préparer sa retraite ? Il s’agit d’un sujet crucial, à la fois inquiétant et complexe, donc trop souvent évité par les français. En fait, cette problématique se complique année après année. En France, l’espérance de vie s’allonge, les gens entrent sur le marché du travail de plus en plus tard et les carrières sont de moins en moins linéaires. Ainsi, les retraites d’État proposées aux générations actuelles sont bien inférieures à celles qui étaient offertes aux générations précédentes, et c’est particulièrement vrai pour les professions libérales ou artisans. Il est donc très important pour les actifs de préparer leur retraite le plus tôt possible, afin de disposer d’un revenu supplémentaire au régime obligatoire. Si les ménages français sont de manière générale très peu préparés, un grand nombre de solutions existent. Elles sont à mettre en place le plus tôt possible. Nous vous donnons toute une série de conseils avec de réussir cette transition en toute sérénité quand le moment sera venu.

    61 % des retraités estiment leurs versements insuffisants

    Not enough Funds in the Bank - Alvexo

    D’après le dernier baromètre du Cercle de l’Epargne, 81 % des actifs estiment que leur future pension de retraite sera insuffisante pour vivre correctement. En ce qui concerne les retraités ce n’est pas beaucoup mieux, avec 61 % d’entre eux qui jugent le montant de leurs versements insuffisants. 57 % des personnes interrogées admettent construire une épargne parallèle afin de générer un revenu complémentaire, dont 25 % régulièrement. Ce qui est surprenant dans cette étude, c’est que 14 % des personnes retraitées interrogées continuent à épargner régulièrement.

     « Le niveau d’anxiété des français en matière de retraite augmente à chaque fois le sujet entre dans l’actualité », Philippe Crevel, Directeur du Cercle de l’Epargne.

    L’assurance-vie et l’immobilier, placements préférés des français

    65 % des français considèrent qu’être propriétaire de leur résidence principale est la meilleure manière de se préparer pour sa retraite, tandis que 36 % d’entre eux investissent dans le produit d’épargne financier de long terme par excellence : l’assurance vie. Lorsqu’on pose la question, une personne sur deux déclare penser que c’est le produit financier le plus intéressant pour placer son épargne à l’heure actuelle. Seulement 36 % des personnes interrogées investissent dans les actions, et 17 % dans le livret A.

    Ouvrez des livrets épargne dès que possible

    Quand on commence à travailler autour des 22 ans, il est conseillé de se constituer une épargne de précaution. Faites le plein de livrets défiscalisés comme le livret A, le livret de développement durable et le livret d’épargne populaire. Ces livrets sont exonérés d’impôt sur le revenu et de prélèvement sociaux. Cela ne va pas vous rapporter beaucoup, mais votre épargne sera en sécurité et mobile, vous pourrez la récupérer à tout moment sans aucun frais.

    Devenez propriétaire de votre logement principal

    Become a Home Owner - Alvexo

    L’acquisition de la résidence principale est la première chose à faire pour préparer sa retraite. Si vous n’avez pas un gros apport, jouez sur la durée de remboursement pour augmenter votre capacité d’emprunt maximale. Cela permettra de rembourser moins tous les mois, ou d’acheter plus grand en superficie. L’essentiel, c’est de s’y prendre le plus tôt possible pour ne plus rien à avoir à rembourser lors du départ à la retraite. Malgré tout, les trentenaires sont les moins bien lotis malgré les taux d’intérêt bas, car ce sont ceux qui rencontrent généralement le plus de difficultés pour acheter.

     « Le temps passé à la retraite est devenu si long que l’effort d’épargne pour améliorer sa pension ou faire face aux imprévus ne s’arrête plus au moment où l’on prend sa retraite », Jérôme Jaffré, directeur du Centre d’Etudes et de Connaissances sur l’Opinion Publique.

    Quelle somme à mettre de côté pour un complément de revenu ?

    100 000, 200 000, 500 000 euros ? C’est un montant qui se définit au cas par cas. Chaque personne, en fonction de son âge, de sa capacité d’épargne et de ses besoins financiers, définira la somme à épargner pour compléter sa pension de retraite. L’objectif cependant restera toujours le même : obtenir des revenus stables et réguliers.

    Vous êtes jeune actif ? Conservez tous vos justificatifs

    Vous venez de commencer à travailler et pour vous la retraite, c’est loin. Mais cela n’est pas pour autant il faut rester les bras croisés. Il faut vérifier ses droits au plus tôt et commencer à classer les documents administratifs. Tous les ans, vous devez récupérer vos relevés de carrière sur internet, puis classer vos différentes périodes d’activité avec fiches de paie, contrats de travail, attestations de pôle emploi. Tout compte, même les jobs d’été ! Partez du principe que le plus de documents vous disposez, le mieux c’est.

    Faites attention à vos choix financiers

    Making Friendly Choices - Alvexo

    Si vous n’êtes pas encore propriétaire, la première règle à appliquer est de choisir vos supports financiers avec soin. Certains placements ne permettent pas de disposer de fonds facilement, ce qui peut éventuellement bloquer l’achat d’une résidence principale. Veillez à privilégier les supports financiers « liquides », et ne mettez jamais tous vos œufs dans le panier. Les placements doivent donc être liquides, et diversifiés. L’assurance vie s’avère être une option intéressante : l’argent reste disponible en cas de besoin, et vous profiterez également d’un capital défiscalisé à long terme.

    À partir de 35 ans, placez sur des produits financiers « fluides »

    Vous recevrez à partir de cet âge une fois tous les cinq ans un relevé de situation individuelle. Il s’agit d’une synthèse complète de votre vie professionnelle. Il est très fortement conseillé d’voir déjà commencé à épargné avant 35 ans, en investissant sur des placements fluides et non bloqués tels que le livret A ou l’assurance vie. Les placements bloqués tels que le Perp sont à garder pour plus tard. Et surtout ne vous précipitez pas pour racheter vos trimestres, c’est complètement inutile ! Il y a trop d’incertitude quant aux retraites à l’heure actuelle pour que cela vaille le coup.

    Après 40 ans, votre carrière se précise

    Au fur et à mesure que vous avancez dans votre carrière, continuez votre travail de vérification et de classement, tout en vous posant des questions : quelle est votre première estimation de droits à la retraite ? Si les montants estimés vous apparaissent trop faibles, c’est peut-être le bon moment de vous orienter vers un régiment complémentaire. Beaucoup de possibilités s’offrent à vous, comme l’expatriation ou la création de société.

    À 55 ans, calculez votre âge de départ

    Know where you are headed - Alvexo

    C’est le moment de penser à l’âge de départ à la retraite et de commencer envisager le rachat de trimestres afin de rendre l’argent disponible. Mais attention, ne rachetez vos trimestres que si c’est rentable ! Les réformes de retraite sont constantes, et dans ce secteur rien n’est figé. Si vous avez déjà vos trimestres vous pouvez partir sans problème. Mais si cela n’est pas le cas, rachetez les ou attendez. Vous pouvez aussi choisir le cumul emploi-retraite, mais dans ce cas vous renoncez au départ par anticipation.

    Comment fonctionne notre système de retraite français ?

    Le système de retraite français est mixte, fondé sur le principe de la répartition, c’est-à-dire que les actifs financent la retraite des inactifs. Ce système est complété par celui des retraites complémentaires, à savoir les fameuses caisses de retraite. Ces dernières permettront à tous les individus de bénéficier en plus du régime de base, d’un régime complémentaire qui induits des paiements complémentaires lors de la retraite.

     

    SANS COMMENTAIRES

    Laissez une réponse