Chaque année, des milliers de personnes décident de quitter leur emploi afin de vivre du trading. Si le trading est considéré comme un eldorado pour les personnes mécontentes de leur carrière, c’est une décision qui n’est pas sans risque. “J’ai trouvé un moyen de bien gagner ma vie. Pour moi, le trading a fait office de porte de sortie”, déclare Olivier, 42 ans, ancien employé de bureau qui s’est lancé dans le trading à son compte en 2012. Beaucoup d’autres ont suivi le même chemin. Oubliez les promesses de gains mirobolants celles d’enrichissement rapide que vous pouvez trouver sur internet, il n’est pas possible de gagner de l’argent rapidement et sans effort. La clé de la réussite réside dans un réel investissement personnel. Après les arnaques évitées, la réalisation de gains suffisants pour vivre du trading est possible.

Se lancer dans le trading : pas à la portée de tous

Il est très difficile de se lancer dans le trading sans réelle expérience des marchés financiers. Beaucoup de gens qui débutent sur le marché des changes n’ont pas les compétences nécessaires, et y laissent des plumes. Et oui, pour trader il faut des bases solides, et pas seulement la technique. Cela requiert également une compréhension globale des marchés. Ainsi pour ceux qui ne sont pas issus du monde de la finance, les débuts sont souvent difficiles. « Quand j’ai commencé, j’ai fait toutes les erreurs possibles et inimaginables » raconte Jean-Pierre, ancien responsable marketing. « En une seule journée, j’ai perdu €10 000, soit la moitié de mes économies ».

95 % des apprentis traders perdent tout en quelques années, notamment en jouant sur les produits dérivés.

Oui, on peut dégager des revenus après des moments difficiles…

D’après Carla, ancienne esthéticienne reconvertie dans le trading, la réponse est oui : « Certes, il m’a fallu quelques années pour y parvenir, mais je gagne à présent entre 1500 et €2000 par mois, après avoir investi initialement €80 000. Le cas est assez similaire pour Stéphane, ancien médecin à la retraite : « mon investissement de départ était de €170 000, qui me permet à présent de bénéficier d’un revenu complémentaire. Je suis prudent car le capital investi est notre outil de travail, il faut y faire très attention et ne pas trop taper dedans ».

…Attention aux offres alléchantes qui pullulent sur internet

Nombreux sont les traders interrogés qui pointent du doigt les risques d’arnaque. Carla raconte qu’elle a dû faire face à un escroc qui lui a fait perdre plus de €15 000. Il faut être très vigilant face aux formations bidon ainsi qu’aux offres trop alléchantes.

L’Autorité des Marchés Financiers (AMF) s’est penchée sur ces offres internet qui promettent de gagner beaucoup d’argent. Résultat, les escroqueries liées au marché des changes aurait fait 13224 victimes en France entre 2009 et 2012, ce qui représente une perte monétaire de €175 millions. L’AMF a ajouté que neuf clients sur dix seraient perdants sur ce marché.

Règle numéro 1 : établir un plan détaillé

La règle essentielle pour pouvoir vivre du trading est d’être capable de définir avec précision un business plan mensuel. Plus précisément, il est important de définir en détail les charges mensuelles, d’établir un rendement correspondant, sans oublier d’être très clair avec les gains touchés mensuellement, afin de réduire cette somme au capital net dont vous disposez pour atteindre vos objectifs.

Règle numéro 2 : rechercher la stabilité

Si vous vivez du trading, vous payez vos factures grâce à vos plus-values, ce qui n’est pas la meilleure solution. Nous avons déjà parlé de la nécessité d’obtenir des connaissances théoriques sur le marché. Mais il ne faut pas négliger la stabilité psychologique. Le succès et les échecs peuvent faire jouer les montagnes russes à votre mental. Aucun trader n’est à l’abri d’une perte importante, voire de la banqueroute. Nous le savons bien, la spéculation est avant tout basée sur l’incertitude, ce qui rend difficile l’assurance d’un rendement minimum. La vie de famille est donc difficilement conciliable avec le trading, et la seule option est donc de posséder un capital de base très important.

Miser sur des performances à long terme

La plupart des débutants perdent l’ensemble de leurs fonds très rapidement, et stoppent ensuite leur activité de trading aussi vite qu’ils l’ont commencée. Il faut donc faire preuve de patience et d’obstination. Ne vous attendez pas à faire des profits rapides, mais optez plutôt pour des perspectives de performance à long terme. Les premiers investissements ne devraient donc pas dépasser quelques centaines d’euros. Il faut ensuite s’attendre à des pertes lorsque vous passez sur les marchés réels.

Posséder un capital initial suffisant

C’est sans aucun doute LA donnée la plus importante lorsque vous vous lancez dans le trading. Votre capital de base déterminera si vous pouvez ou non générer des bénéfices. Quelques centaines d’euro d’économies ne seront malheureusement pas suffisants et il sera alors préférable de vous abstenir. Il a été prouvé que pour vivre réellement de cette activité, il faut disposer d’un capital initial d’au moins quelques milliers d’euros. Sur les plateformes en ligne, le montant d’un investissement minimum est généralement de €50. Ce dépôt s’adresse aux néophytes qui souhaitent gagner en expérience, ainsi qu’aux boursicoteurs du dimanche. Cela permet de se lancer sans prendre trop de risques.

L’effet de levier : un paramètre à surveiller de près

L’effet de levier associé au marché des changes est bien supérieur à celui offert par les autres marchés financiers, tels que les marchés boursiers ou ceux des matières premières. La volatilité des devises est la plupart du temps en dessous de 1 % par jour. L’effet de levier permet de réaliser des gains importants avec des variations de marché très faibles. Il faut donc absolument y recourir pour investir et gagner de l’argent, à partir de transactions significatives.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo