Gros changements sur le paysage audiovisuel français. Non seulement entre 2020 et 2024 les droits télévisés du foot augmentent de plus de 60%, mais Canal+ a perdu l’ensemble de ses droits de diffusion.

Alors que la chaîne historique diffuse les matchs de football français depuis 1984, elle a été incapable de décrocher un seul lot de cet appel d’offres. C’est un nouvel entrant sur le marché, Mediapro, qui se voit attribuer l’ensemble des droits pour un montant annuel de €1,153 milliard.

Chez Canal+, c’est la panique : la chaîne a envoyé un mail à ses abonnés pour tenter de sauver les meubles.

Les droits télévisuels du foot en France : 

– 2008-2012 – €668 millions annuels
– 2012-2016 – €607 millions annuels
– 2016-2020 – €726,5 millions annuels
– 2020-2024 – €1,153 milliard annuels

Attribution des lots de la LFP

Lot 1 – Top 10 et 28 matches de choix 3 – Mediapro.
Lot 2 – Match du vendredi à 21h et match du samedi à 17h – Mediapro.
Lot 3 – Match du samedi à 21h et match du dimanche à 17h – beIN SPORTS.
Lot 4 – Match du dimanche à 13h et 4 matches du dimanche à 15h – Mediapro.
Lot 5 – 3 multiplex (J19, J37 et J38), matches de barrage et le Trophée des champions – non attribué.
Lot 6 – Droits de diffusion d’extraits en quasi direct – Free.
Lot 7 – Magazine de la semaine – non attribué.

Augmentation de 60% des droits télé

Pour la période 2020-2024, les droits télévisuels du football vont augmenter de 60% pour atteindre €1,1 milliard par saison.

Pour le directeur de la LFP Didier Quillot, c’est une réussite. Il affirme que “cette augmentation significative des droits permettra d’accélérer le cercle vertueux qui a été créé”.

De même, les présidents de clubs de foot se frottent les mains. En effet, les revenus seront redistribués.

Entrée fracassante de Mediapro

Alors qu’on s’attendait à un match à trois entre Canal+, SFR et BeIN Sports, c’est l’espagnol Mediapro qui a remporté les lots les plus convoités, à savoir le lot n°1 et le lot n°2. Ils comprennent les dix plus belles affiches de la saison de football, l’affiche du dimanche à 21 heures, le vendredi 21 heures et le samedi 17 heures. Le lot n°3 a quant à lui été attribué à BeIN Sports.

En ce qui concerne le mode de diffusion choisi par Mediapro, le mystère persiste. Ce qu’on sait, c’est que le groupe espagnol va vraisemblablement créer un chaîne pour diffuser la Ligue 1. La société va t-elle “sous-licencier” une partie de ses lots à d’autres chaînes, notamment à Canal+ ? Il est trop tôt pour le dire.

Mais comment Canal+ a t-elle pu ne rien voir venir ? Lors de la journée d’enchères, les candidats misent à l’aveugle depuis leur bureau. Ils ne savent pas qui sont leurs concurrents. Même si tous les scénarios avaient été envisagés par les chaînes, personne ne se doutait de l’arrivée de l’espagnol Mediapro.

Le foot, marque de fabrique de Canal+

Malgré ses offres faites “sur chacun des sept lots” mis en vente, il a été impossible pour Canal+ de renchérir sur l’offre faite par Mediapro. D’après les résultats de l’appel d’offres pour les droits télévisuels de 2020 à 2024, d’ici deux ans Canal+ ne diffusera plus un seul match de Ligue 1. Le coup est rude pour la chaîne cryptée qui est le diffuseur historique du football français depuis 1984.

Le directeur de la chaîne Maxime Saada et amer et affirme que Canal+ “ne mourra pas pour avoir payé des droits sportifs trop chers”. Après cette date, l’appel d’offres autorise les autre chaînes à vendre l’intégralité ou une partie de leurs droits. Ainsi, cela laisse la possibilité à Canal+ de récupérer les droits de manière indirecte.

Selon les analystes, 40% des 4,8 millions d’abonnés à Canal+ sont des fans de football. Avec un abonnement mensuel à €35, la perte des droits représente un manque à gagner de 800 à €850 millions par an.

Mais cela n’est pas tout, la chaîne pourrait également voir son image se dégrader en absence de Ligue 1. Pour éviter un départ massif de ses abonnés, Canal+ leur a envoyé un email confirmant être “diffuseur de 100% de la Ligue 1 jusqu’en juin 2020”.

Deux options s’offrent à la chaîne

1. Canal+ peut tout d’abord racheter des droits à Mediapro, ou nouer un accord de distribution avec le groupe espagnol. C’est l’hypothèse la plus probable.

2. Canal+ peut également abandonner le football et se concentrer sur les séries, le cinéma et le divertissement. Mais il faut se rendre à l’évidence, il s’agit d’un virage stratégique prématuré pour la chaîne.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo