L’idole des jeunes vient de s’éteindre.  Jean-Philippe Smet, plus connu sous le nom de Johnny Hallyday, nous a quitté ce mercredi 6 décembre. Comme sa femme Laetitia l’a annoncé dans un communiqué, son mari s’est éteint comme il a vécu, c’est à dire avec courage et dignité. La légende du rock français laisse derrière lui des centaines de millions de fans et plus de 1000 chansons. Véritable bête de scène, il attire les foules lors de chaque représentation.

Le cancer l’emporte sur notre Johnny national

Johnny Hallyday est décédé dans la nuit du mardi 5 décembre au mercredi 6 décembre, emporté par le cancer du poumon contre lequel il se battait depuis plus d’un an. Hospitalisé le 13 novembre dernier à la clinique Bizet dans le 16e arrondissement de Paris, les rumeurs allaient bon train quant à son état de santé de plus en plus inquiétant.  Johnny y fut placé sous respiration artificielle, la maladie progressant de manière inexorable. À ce moment là, sa femme Laetitia savait que la bataille était perdue.

Monstre sacré de la chanson française

Il est impossible de résumer en quelques lignes la carrière de Johnny Hallyday, icône de plusieurs générations de français et bête de scène. Celui qui était fan d’Elvis Presley a traversé les décennies, déplacé les foules et enchaîné les disques d’or depuis les années 60.

Johnny Hallyday, c’est 28 millions de spectateurs en concertes, 183 tournées, 1000 chansons, 110 millions de disques vendus pour 50 albums studios. Parmi ses titres les plus connus, “Que je t’aime”, “L’envie”, “Le Pénitencier” et bien sûr le mythique “Allumer le feu”.

Il avait déjà frôlé la mort en 2009

Hospitalisé en urgence à Los Angeles après une opération pour une hernie discale,  Johnny Hallyday avait été plongé dans un coma artificiel en 2009. Contraint d’annuler sa tournée d’adieux, il avait finalement pu remonter sur scène. Plus de peur que de mal.

Une passion pour Elvis dès le plus jeune âge

Né le 15 juin 1943 à Paris, Jean-Philippe Smet est âgé de seulement quelques mois lorsque ses parents se séparent. Il est alors accueilli par sa tante Hélène Mar grâce à qui il découvrira le monde du spectacle. Sa passion pour le rock and roll et Elvis Presley poussera le jeune Jean-Philippe, alors âgé de 14 ans, à reprendre quelques chansons du King. En 1960 le directeur artistique d’une grande maison de disques le remarque et signe le jeune chanteur, sans savoir qu’il introduira le rock en France. C’est là que Jean-Philippe Smet devient Johnny Hallyday.

Années, 60, « Souvenirs, souvenirs » marque le début de sa carrière

S’il n’est pas son premier album, « Souvenirs, souvenirs » marquera bien le début de la carrière de Johnny Hallyday, avec des titres comme « Retiens la nuit » ou encore « L’idole des jeunes ». Nous sommes alors dans les années 60 et il commence à se produire sur scène. C’est aussi l’époque de sa première apparition télé, avec « L’école des vedettes ».

Années 70, il passe du rock à la variété

Ces années signent un nouveau départ pour Johnny Hallyday, qui commence à chanter les textes de nouveaux artistes tels que Michel Berger et Jean-Jacques Goldman. Berger écrira pour lui « Quelque chose de Tennessee » en 1985, tandis que Goldman signera en 1977 le titre qui colle le plus à la peau d’Hallyday, à savoir « L’envie ». En 1985 c’est la consécration lorsque le Président de la République Jacques Chirac lui remet la médaille de Chevalier de la Légion d’honneur.

Une vie amoureuse haute en couleurs

Comme tout le monde le sait, Johnny Hallyday fut marié à plusieurs reprises. Tout d’abord avec la mère de son premier enfant, à savoir la chanteuse Sylvie Vartan en 1965. Après un premier divorce en 1980, il épouse Elisabeth Etienne en 1981 pour divorcer un an plus tard. Il n’épousera jamais Nathalie Baye rencontrée en 1983, mais leur fille Laura Smet naîtra de leur union la même année. Johnny épousera Adeline Blondieau à deux reprises, en 1990 et 1994, pour se séparer pour de bon en 1995. C’est finalement Laeticia Boudou qui lui apportera la stabilité, bien qu’étant de 32 ans sa cadette. Ils auront deux filles,  Jade et Joy.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo