cocaïne Selon le bilan annuel des douanes françaises publié le 13 mars, 9,2 tonnes de cocaïne ont été saisies pour l’année 2017, ce qui représente une augmentation de presque 150%, un record inquiétant.

L’augmentation de la production de 50% en Colombie ainsi que la multiplication des go-fast seraient en cause. 862 millions d’euros d’avoirs criminels ont également été saisis dans le cadre de la lutte des française contre les flux financiers illégaux.

9 tonnes de cocaïne saisis, un record depuis 2015

À en croire le compte-rendu annuel présenté le 13 mars par le ministre de l’Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, avec 9,2 tonnes de cocaïne saisies en 2017 les douaniers français battent le précédent record de 2015 (8,6 tonnes).

Pourquoi une telle hausse ? Selon l’ONU les plantations de coca auraient augmenté de 50% chez le principal pays producteur en Amérique du Sud, à savoir la Colombie. Les plantations y seraient passé de 96 000 à 146 000 hectares entre 2015 et 2016.

Selon le directeur général de la douane française Rodolphe Gintz, les méthodes des traficants seraient également en évolution: les “mules”, ces personnes transportant la drogue dans leur corps, seraient de plus en plus nombreuses. De plus les “go-fast” se multiplient, et en particulier sur les mers.

Ces chiffres mettent en lumière la banalisation de la consommation de cocaïne en France. En 2016, la poudre blanche aurait causé 416 intoxications et 44 décès, soit le double par rapport à 2010. Pour rappel, les risques pour la santé sont dramatiques, entre infarctus, arrêts cardiaques ou encore AVC.

Malgré ces chiffres 2,2 millions de français auraient déjà consommé de la cocaïne, une drogue de plus en plus accessible. Alors qu’elle était auparavant réservée à l’élite et au monde de la nuit, elle est en train de se diffuser dans l’ensemble de la société.

Les saisies d’avoirs criminels augmentent de +477%

64,7 tonnes de cannabis ont également été saisies, ainsi que 350 tonnes de tabac de contrebande. Ces saisies ont été effectuées en France, à l’étranger ainsi qu’en haute mer. En 2017 les quantités de stupéfiants saisies sur le territoire français et en haute mer ont progressé de +46,4%.

D’un autre côté les saisies de tabac de contrebande et d’articles de contrefaçon sont en baisse de -8% et -7,7%, tandis que les saisies d’armes à feu progressent de +11,4%.

Le deuxième record de l’année 2017 est celui des saisies d’avoir criminels: entre les fonds de commerce, voitures, comptes bancaires et maisons, 862 millions d’euros de patrimoine ont été confisqués. Cela représente une augmentation de +477% par rapport à l’année 2016.

Depuis la loi antiterroriste de 2016, la douane française a fait du combat contre les flux financiers illégaux sa priorité. En ce qui concerne la lutte contre la fraude fiscale, un recul de -35,3% a été observé pour les redressements de droits et taxes qui atteignent 268,5 millions d’euros.

Des recettes fiscales en hausse pour l’État

Pour l’État français, ces saisies sont une bonne nouvelle: les recettes fiscales sont en hausse de 4,6% cette année par rapport à 2016, avec 79,5 milliards d’euros. Gérald Darmanin a félicité le service des douanes pour son aide dans la lutte contre le financement du terrorisme et le crime organisé. Selon le Figaro, 1 000 douaniers auraient été recrutés depuis deux ans.

Si Gérald Darmanin semble satisfait de ces performances, ce n’est pas le cas de la Cour des Comptes qui considère comme “décevant le bilan des réformes mises en oeuvre”. Selon elle, les douanes n’ont pas modernisé leur réseau afin de surveiller efficacement les frontières de l’espace Schengen, et aurait tendance à collecter des impôts “inutiles”.

Aux yeux du grand public, la douane a pour principale mission d’intercepter l’entrée de marchandises illicites sur le territoire français. Mais elle a également une mission fiscale: en effet la douane contrôle et taxe l’ensemble des marchandises arrivant en France. Ce qui pose problème pour la Cour des Comptes, c’est le contrôle de l’alcool, du tabac, des produits énergétiques mais aussi des voitures qui serait peu performant.

A noter : Les opinions exprimées dans cet article sont celles de l'auteur et ne reflètent pas nécessairement le point de vue d'Alvexo