Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

BCE : qui pour succéder à Draghi ?

Analyses quotidiennes - 18/02/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

La BCE à l’écoute des données économiques

mario-draghi-bce


Mario Draghi cèdera son fauteuil de Président de la Banque Centrale Européenne (BCE) en octobre 2019. François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France, est considéré comme l’un de ses possibles successeurs, à l’instar de Benoît Cœuré (membre du Directoire de la BCE), personnalité très respectée auprès des investisseurs. Tous les deux connaissent parfaitement les rouages de l’organisme des banques européennes. Dans un entretien accordé à El Pais, François Villeroy de Galhau déclarait que la BCE ne remonterait pas ses taux d’intérêt avant l’été ; la question clé étant de savoir si le ralentissement serait temporaire ou durable. Il a précisé que l’organisme pouvait être « extrêmement efficace avec son trio d’instruments (taux d’intérêts, gestion du bilan, instruments de liquidité) ».

CAC40 (CAC-MAR19) : mauvaises nouvelles… Bonnes nouvelles !


Le CAC40 profite bien entendu de bons résultats d’entreprises pour le T4 mais ignore les avertissements pour le T1. Il profite surtout de la reprise, que l’on peut qualifier de fulgurante, des marchés US. En effet, toutes les mauvaises nouvelles sont appréciées par les marchés car cela justifie un non relèvement des taux de la FED. Les seuls points qui pourraient gravement enrayer la hausse et faire rechuter les marchés profondément sont la baisse de la croissance mondiale et la celle des profits des sociétés américaines. Mais est-ce à dire que la hausse continuera jusqu’au début du mois d’avril ? Normalement la bourse anticipe ! Le CAC40 à coup de violentes accélérations haussières arrive sur une deuxième zone de résistance compliquée entre 5150 et 5230 points, après celle à 4080/5100 points. Malgré ces hausses importantes, on ne peut pas encore faire remonter le niveau d’alerte qui reste situé à 4945 points.

popup_close
cac-mar19-h1_18fevrier2019

Apple (APPLE) : le Nasdaq peut-il poursuivre sa reprise sans Apple ?


Les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) représentent quasiment 50% de la pondération du Nasdaq100. Il y a encore quelques mois, Apple représentait 12% de l’indice, cette pondération est tombée à 9.4%. La chute de presque 40% du titre au dernier trimestre 2018 explique bien entendu le poids moins important. Ce qui est plus inquiétant, c’est la faible reprise du titre depuis fin 2018. Il a à peine repris 38% du terrain concédé, alors que le Nasdaq a repris environ 65%. On peut légitimement se demander si le Nasdaq peut poursuivre sa hausse encore longtemps sans l’aide d’Apple. L’avertissement sur résultats de la firme à la pomme devrait être plus prononcé au T1, ce qui explique le désamour des investisseurs. En cas de rechute du Nasdaq, Apple serait l’un des premiers titres les plus attaqués. C’est la loi de la jungle : les investisseurs s’attaquent toujours aux sociétés qui sous-performent un indice. Attention : restez à l’écart du titre, voire vendez-le entre 170 et $180.

popup_close
appleweekly-6

EUR/USD (EURUSD) : des vents contraires à bien analyser


L’EUR/USD est de nouveau chahutée par le nouveau côté interventionniste des banques centrales (FED et BCE). Le côté « dovish » de la FED exerce une pression haussière sur la parité. Par contre, le côté potentiellement « dovish » de la BCE, elle évoque un TLTRO (injection de liquidités dans le secteur bancaire), exerce une pression baissière, tout comme les révisions à la baisse de la croissance en zone euro. Il est assez difficile de savoir quelle banque centrale aura le plus d’impact sur l’évolution de l’EUR/USD. On surveillera attentivement les minutes de la Fed mercredi soir à 20h00 qui devraient provoquer un retour de la volatilité. Techniquement, cela devrait comprimer la parité dans une zone comprise entre 1.12 et 1.1430, en attendant un débordement de cette zone pour dire qu’elle est la banque centrale qui l’emporte l’une par rapport à l’autre. A suivre…

popup_close
eurusdh1-10

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • États-Unis - Anniversaire de George Washington

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X