Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Alvexo est dument agréée et autorisée par la CySEC à exercer son activité sur le territoire Français, dont les bureaux sont situés au 31, Avenue des Champs Elysées 75008 Paris ,France

Bilan de l’année 2018

Analyses quotidiennes - 31/12/2018

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Un mauvais cru

al23


Ce n’est probablement pas la demi-séance boursière d’aujourd’hui qui sauvera une année 2018 au bilan plutôt négatif. Les incertitudes et les risques sur l’économie mondiale se sont concentrés sur le troisième trimestre, ce qui a fait plonger les marchés financiers. On abordera la nouvelle année malheureusement toujours avec les mêmes sujets principaux de préoccupation qui amèneront encore de la volatilité : Le Brexit, la guerre commerciale USA-Chine, le ralentissement de la croissance mondiale, les profits des valeurs US, le Shutdown, le cours du pétrole… Il y a tant de sujets brûlants à anticiper et pouvant être source de très belles opportunités tout au long de l’année prochaine. Je vous souhaite un excellent réveillon de la Saint Sylvestre.

CAC40 (CAC-MAR19) : tentative de finir au contact des 3700/3730 points


Le CAC40 a repris un peu de hauteur en la faveur du rebond des marchés américains. Même si l’absence de nombreux opérateurs fait que les mouvements acheteurs ou vendeurs ont des impacts beaucoup plus forts, il faut noter ce beau redressement, car il y a encore quelques heures l’indice parisien revenait sur son support très important à 4550 points. Il est désormais 125 points plus haut. Les années se suivent et se ressemblent, car de nouveau en 2019 le vrai driver pour le CAC40 sera plus lié à la tenue des marchés américains qu’aux résultats des 40 entreprises composant le CAC40. C’est comme cela, il faudra faire avec ! Techniquement, l’indice reste toujours vulnérable sous 4700/4730 points. Y aura-t-il un petit coup d’accélérateur à la hausse début 2019, comme bien souvent à cette période. Si l’indice se hisse au-dessus de 4700/4730 points, on pourrait alors avoir un rebond mais certainement limité à 4900 points maximum. S’il n’y a pas de prime à la hausse pour la nouvelle année, alors on évoquera très rapidement le niveau des 4550 points.

popup_close
cac-mar19-h1-4

USD/JPY (USDJPY) : changement de paradigme


La bourse japonaise n’a pas échappé au recul des bourses mondiales depuis octobre dernier. Même si entre le mois d’octobre et de décembre le Nikkei a cédé moins de 10%, faisant acte de résistance par rapport aux autres marchés mondiaux. Les choses se sont enrayées en décembre (-12%), en effet l’indice a encore suivi les places mondiales en amplifiant la baisse avec la forte chute de l’USD/JPY. Bien que la BoJ ait tenté de soutenir tout au long de l’année l’USD/JPY (baisse du yen) pour favoriser les entreprises nippones à l’export, la devise a néanmoins cédé du terrain en fin d’année. Techniquement, la rupture de 112.25 a envoyé un signal de baisse. Le premier objectif sur 109.75/110 est presque atteint. En dessous de cette zone, 108 serait en point de mire. Une reprise technique vers 111.4/112 pourra être l’occasion de vendre l’USDJPY (objectif 110.2 Stop 112.55).

popup_close
usdjpy-daily

Essilor (ESSILOR) : une sacrée valeur défensive


Essilor fabrique et commercialise des verres correcteurs et des équipements d'optique ophtalmique depuis le rachat de la société italienne Luxottica (Ray-ban, Oakley, Persol…). C’est une valeur du CAC40 qui représente un faible poids dans l’indice parisien (1.74%) et cela reste dommage car c’est une très belle valeur, dite défensive. En effet, elle perd cette année uniquement 4.5% contre un CAC40 en baisse de 12%. D’un point de vue graphique, c’est une action avec une bonne lisibilité. Depuis 2014, le titre évolue entre €98 et €124 (l’absorption de Luxottica a beaucoup interrogé les analystes d’où cette dérive horizontale). Le titre commence à se rapprocher de sa borne basse vers 98/€100. Il faudrait presque souhaiter que le titre descende en 2019, car cela constituerait une excellente opportunité dans une optique moyen terme. On pourra commencer à construire une position en 4/5 lignes (106/104/102/100/98). A n’en pas douter, un retour minimum vers €115 aura lieu tôt ou tard.

popup_close
essilorweekly-3

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent

Les CFD sont des instruments complexes et présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
79% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFD fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de
prendre le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

79% des clients particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD. En savoir plus

X