33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Bitcoin : un argument de campagne ?

Analyses quotidiennes - 16/07/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

La FED et Trump : même combat

bitcoin-usa


C’est très rare que la FED et le Président Trump soient d’accord, mais en ce qui concerne les crypto-monnaies, c’est le cas ! Jérôme Powell, Président de la FED, avait commencé la semaine dernière en disant que le Libra de Facebook n’était pas sans danger pour la vie privée et le blanchiment d’argent, il demandait même à Facebook de stopper son projet. Dans la foulée, le Président Trump a élargi le débat au Bitcoin et autres crypto-monnaies, disant qu’elles devaient se conformer aux régulations bancaires. Est-ce simplement des paroles en l’air ou pourrait-il interdire le Bitcoin sur le sol américain ? Encore faudrait-il avoir l’aval du congrès à majorité démocrate. Le Bitcoin pourrait donc s’inviter dans les prochains mois au cœur de la campagne présidentielle. A suivre…

EUR/GBP (EURGBP) : en attendant le nouveau Premier Ministre britannique


Nous devrions connaitre la semaine prochaine le nom du nouveau Premier Ministre britannique qui remplacera Theresa May démissionnaire. Il est fort probable que ce soit Boris Johnson, pro-Brexit et même en faveur du non-paiement des £39 milliards à l’Union européenne promis dans le cadre du projet initial du Brexit, et ce dans le but d’obtenir un meilleur accord de sortie. L’Union européenne ne semble pas être disposée à accepter ce chantage. Même si le Brexit n’est plus du tout sur les lèvres des investisseurs, cela pourrait très vite redevenir un sujet de préoccupation à la rentrée de septembre. Lorsqu’on observe l’évolution de la parité EUR/GBP, celle-ci a clairement choisi le camp du « Hard Brexit » ou du Brexit sans accord, théoriquement redouté par les marchés mais non anticipé dans les cours. A presque 0.90, les observateurs s’accordaient à dire qu’en cas de Brexit sans accord, la devise pourrait atteindre 0.91. Il n’y a plus beaucoup de chemin à parcourir !

popup_close
eurgbp-daily-5

Ferrari (FERRARI) : fait rêver les autres constructeurs !


Ferrari, la marque de voiture de sport, ne s’est jamais aussi bien portée. En pleine crise de l’automobile, Ferrari fait figure d’OVNI. La marque impressionne les investisseurs avec ses derniers bénéfices trimestriels et le maintien de ses objectifs annuels. Le cours de la bourse est en hausse de 72%, comparé au -4% de Renault, +19% de Peugeot et -1% de Fiat. Ferrari n’est pas une valeur automobile comme les autres mais bien à classer dans le secteur du luxe pour mieux comprendre sa performance boursière. Le « Pricing Power » ou capacité à augmenter les prix en cas durcissement des conditions économiques, n’est pas vraiment un souci pour la marque, les €311 millions de bénéfices au T1 en attestent. Faut-il pour autant acheter le titre sur les niveaux actuels ? C’est prendre un risque. Mieux vaut prendre son mal en patience et attendre une baisse vers €150 pour monter le cheval cabré.

popup_close
ferrariweekly-2

Netflix (NETFLIX) : dans la crainte des résultats du T2


Netflix, la célèbre société spécialisée dans le streaming de séries et de films, publiera ses résultats pour le second trimestre le 17 juillet (demain soir après la clôture des marchés US). Bien que le titre fasse très bonne figure depuis le début de l’année avec une hausse de +36%, les investisseurs commencent depuis quatre jours à vendre le titre. Ils craignent effectivement, comme l’avait annoncé Netflix, la moindre progression du nombre d’utilisateurs alors même que les nouveaux concurrents comme Apple, Warner et Universal ne sont pas encore arrivés sur le marché. Techniquement, on pourrait dire que cette baisse est logique car la valeur rebondit contre un fort niveau de résistance horizontale, à $385 en place depuis un an. Il ne faudrait pas enfoncer le niveau de $345 sous peine de revenir vers 310/$330. Je vous avais conseillé en stratégie agressive le 4 juin dernier de vendre à découvert à $385 avec un stop à $401. On révisera ce stop à $381 et on prendra des profits en cas de baisse du titre lors de la publication des résultats dès jeudi.

popup_close
netflixdaily-4

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • Salaire moyen bonus compris (mai)
  • 3.1%
  • 3.1%
  • 10:30 GMT
  • GBP
  • Nombre de demandeurs d’emploi (juin)
  • 18.9K
  • 23.2K
  • 10:30 GMT
  • EUR
  • ZEW - sentiment économique Allemagne (juil)
  • -22.1
  • -21.1
  • 14:00 GMT
  • GBP
  • Discours de Carney (BoE)
  • -
  • -
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Ventes principales au détail (juin)
  • 0.1%
  • 0.5%
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Ventes au détail (juin)
  • 0.1%
  • 0.5%
  • 18:00 GMT
  • USD
  • Discours de J. Powell (FED)
  • -
  • -

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X