1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

1 rue Agias Fylaxeos 
3025 Limassol, Chypre

Boris Johnson : un «no deal addict»

Analyses quotidiennes - 29/08/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Suspension du Parlement jusqu’au 14 octobre

suspension-du-parlement


Depuis que Boris Johnson a succédé à Theresa May, il n’a pas réussi à convaincre ses partenaires européens de renégocier l’accord de sortie. C’est à peine étonnant puisque le Premier Ministre britannique est depuis longtemps partisan d’un «Brexit dur». La demande de Boris Johnson de suspendre les travaux du Parlement jusqu’au 14 octobre prochain accepté par la Reine, ne laissera que peu de marge de manœuvre pour négocier la sortie de l’Union européenne, avant la date butoir du 31 octobre prochain. Les marchés ont gardé leur calme, même si on peut observer qu’un «no deal» n’est pas du tout anticipé par les marchés.

SP500 (SP-SEP19) : retour vers le sommet historique possible ?


Les investisseurs américains sont actuellement focalisés sur la courbe des taux d’intérêts à 2 ans et 10 ans. En effet, depuis fin juillet on constate une baisse, puis un aplatissement de ces courbes et même régulièrement depuis quelques jours, une inversion, le taux à 2 ans passant sous le taux à 10 ans. Certains y voient un signe de récession en moyenne à 14 mois. D’autres estiment qu’il faut une inversion sur l’ensemble du spectre de taux, ce qui n’est pas encore le cas. Néanmoins, dans cet environnement peu favorable, le SP500 reste à moins de 5% de son sommet historique. La volatilité est maitrisée, le consensus haussier s’est dégonflé. Il ne faudrait pas grand-chose pour le voir se rapprocher une nouvelle fois de son sommet historique. Une détente sur le front commercial, un rééquilibrage de la courbe des taux seraient probablement suffisants. On aura certainement un tel scénario en cas de débordement de 2915 points. On s’inquiétera davantage en cas de nouvel échec contre ce niveau et de rupture de 2815 points.

popup_close
sp-sep19-weekly-3

EUR/GBP (EURGBP) : reprise de la hausse ?


Le marchés d’actions ne se sont pas encore fait à l’idée qu’un Brexit sans accord devient de plus en plus probable, alors que les cambistes eux l’anticipent depuis mi-mai dernier. En effet, il y a quelques mois tous les spécialistes s’accordaient à dire qu’en cas de « Brexit dur », la parité EUR/GBP monterait vers 0.91. Ce niveau a été atteint et même dépassé fin juillet, pour retrouver le bas de la forte zone de résistance, entre 0.93 et 0.96. Après une phase logique de correction vers 0.90, la parité reprend un peu de hauteur avec la décision de suspension du parlement jusqu’au 14 octobre prochain. L’EUR/GBP pourrait revenir tester ses points hauts récents. On pourra acheter la parité vers 0.9020, pour viser 0.9245, avec un stop de protection à 0.8895. Pour pronostiquer un accord de sortie, il faudrait maintenant que la parité plonge en-dessous de 0.88.

popup_close
eurgbp-daily-6

Netflix (NETFLIX) : à la croisée des chemins


Netflix, plateforme mondiale de streaming, va voir arriver dans les prochaines semaines une concurrence féroce avec de nouveaux opérateurs comme Apple, Universal, Warner et quelques autres. Il va y avoir très certainement une guerre sur les contenus proposés qui risque d’alourdir les frais et de peser sur la rentabilité. Netflix pourrait donc voir encore ses abonnés augmenter moins vite que prévu, en raison de cette nouvelle concurrence. Y aura-t-il à termes des concentrations dans le secteur ? C’est possible mais attention à ceux qui ne feront pas partie des « deals ». Le cours de Netflix était bien trop haut début juillet, à $385. La chute de presque 25% depuis laisse le titre sur un niveau extrêmement important à $290. Passer en-dessous rajouterait aux ennuis avec un risque de baisse à terme, vers $235. Pour le moment, on restera à l’écart en attendant une stabilisation soit à $290, soit bien plus bas. Un rebond vers $350 serait un point de vente à découvert presque inespéré.

popup_close
netflixdaily-6

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 09:55 GMT
  • EUR
  • Nombre de chômeurs Allemagne (août)
  • 4K
  • 1K
  • 14:30 GMT
  • USD
  • PIB (T2)
  • 2.0%
  • 2.1%
  • 16:00 GMT
  • USD
  • Promesses de ventes de logements (juil)
  • 0.1%
  • 2.8%

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir

Acceptez

Le trading de CFDs comporte un risque de perte important qui peut ne pas convenir à tous les investisseurs. Assurez-vous de bien comprendre les risques et prenez les mesures appropriées pour gérer votre exposition.

80.7% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X