peel page fold
arrow
logo

Alvexo - Le partage avec la communauté

En savoir plus

Le membre de la Fed M. Bullard envoie le dollar à la hausse

Le puissant membre votant du FOMC fait allusion à une forte probabilité de hausse des taux en septembre.

usd-going-up

Le dollar américain continue de s’apprécier face à ses pairs, rebondissant sur des sommets pluri-hebdomadaires contre ses devises de contreparties, alors que les rumeurs concernant les hausses des taux en septembre gonflent. Poussés par l'idée que la Réserve fédérale n'a plus besoin de mettre en œuvre des politiques axées sur la crise, les cambistes se repositionnent au regard de la possibilité que la réunion du FOMC du mois de septembre enclenchera le décollage.

Les propos de Bullard font grimper le dollar

Les commentaires d’hier du président de la Réserve fédérale de Saint Louis, James Bullard ont suffi à envoyer le dollar à des sommets de cinq semaines après qu’il ait remarqué qu'il était «prudent de surélever les taux zéro ». Cela a immédiatement fait flamber le dollar américain vis-à-vis de ses pairs tout comme la sortie des obligations a fait flamber les rendements du Trésor américain. D’autres observations pertinentes, telles que l'idée que «l'économie n'a plus besoin de mettre en œuvre des politiques d’urgence" additionnée à celle "des prix des actifs qui ne sont plus dans une bulle, mais représentent toujours un risque" font que la probabilité d'une hausse des taux en septembre dépasse 50%. Le dollar continue de progresser contre le dollar néo-zélandais, le dollar australien, le dollar canadien alors que l'espoir de l’élévation des taux a pour conséquence un regain d'intérêt dans la sécurité relative du dollar compte tenu des politiques monétaires accommodantes continues mises en œuvre dans d'autres économies développées.

popup_close
usdcad07212015

L’Australie opte pour l’accommodation

Le Procès-verbal de la réunion du Comité de politique monétaire de la Banque centrale d'Australie publié la nuit dernière a montré que la Banque centrale choisit de maintenir le compromis, alors que dans le même temps elle attend d'autres données et développements pour ajuster encore plus sa politique monétaire. Le compte-rendu a principalement mis l’accent sur le chômage qui s’est légèrement repris le mois dernier, malgré l’inquiétude des décideurs concernant la mollesse du marché du travail. Cependant, il devrait y avoir des améliorations avec le ralentissement de l'immigration et la croissance de la population susceptibles d’aider le taux d’emploi à s'améliorer à court ou moyen terme. Cela contraste avec les prévisions antérieures, attendant une hausse du taux de chômage du fait de la faiblesse du secteur des matières premières qui devrait persister pendant un certain temps. La paire de devises AUD/USD a continué à se déprécier durant la nuit malgré une politique accommodante qui perdure.

popup_close
audusd07212015

L’effondrement du cours des matières premières se poursuit

La difficulté dans les classes d’actifs de l’énergie et des métaux précieux s’est fait sentir tout au long de la séance d'hier avec le pétrole se reprenant de sa faiblesse là où les prix de l'or ont jeté l’éponge. Le Bloomberg Commodity Index (indice de référence dans les matières premières) a chuté à des plus bas de 13 ans dans un signe que la récession mondiale continue à s’accélérer alors que la demande pour les matières premières chancèle. Une grande partie de la mollesse des prix vient de Chine, qui connaît une croissance insuffisante dans le secteur du logement et une production industrielle en déclin. Les préoccupations au sujet de la volatilité au sein des marchés d'actions ont également pour conséquence le désintérêt des investisseurs pour d'autres classes d'actifs avec les traders se précipitant vers la sortie dans certains cas et doublant les investissements dans d'autres. La volatilité a conduit à une vague d'appels de marge et de liquidations, qui y est pour beaucoup dans la vulnérabilité des prix des matières premières. L'offre excédentaire continue d'être une indication forte que la déroute des prix peut persister indéfiniment.

popup_close
brnt-sep1507212015

Le CAC40 français dans un canal équidistant d’après l’analyse technique

L’optimisme ambiant a permis aux actions européennes de se reprendre durant la dernière semaine après que les parlements régionaux aient accepté le prêt-relais pour la Grèce et un nouveau cycle de négociations pour un troisième plan de sauvetage. Les références boursières régionales évoluent à la hausse, avec le CAC 40 français négocie actuellement installé dans un canal équidistant. Les actions françaises ont été entraînées à la hausse suite à l'amélioration des données économiques malgré les préoccupations persistantes au sujet de l'économie, du chômage, et de la compétitivité dans l’ensemble. La formation technique a un biais haussier avec des positions idéalement prises à la ligne inférieure du canal et ciblant la ligne de canal supérieur. Toutefois, si le prix de l’indice chutait sous la ligne inférieure du canal, cela pourrait indiquer une cassure potentielle du canal à la baisse et un renversement suivi d’un nouvel élan.

popup_close
cac-sep1507212015

Évènements À Venir

  • Heure
  • Devise
  • Événement
  • Prévu
  • Précédemment
  • 21:30 GMT
  • USD
  • Stocks hebdomadaires de Brut API
  • -7.300M