La vente d’actions chinoises stimule la demande en or

L’or flirte avec les 1.300$ sous fond d’incertitude de l’économie chinoise

gold-rises-to-1300-usd


Les prix de l’or ont atteint un niveau record sur six semaines mardi après que l’incertitude liée aux marchés financiers chinois ait poussé les investisseurs à se tourner massivement vers les valeurs refuges. Le métal précieux a également été propulsé par la faiblesse du dollar américain, tandis que l’ensemble des marchés attend avec inquiétude le redémarrage des négociations concernant le très subversif plan fiscal américain.

L’or réalise sa meilleure année depuis 2010


Les prix de l’or ont progressé de presque 13% depuis le début de l’année, la demande du métal précieux étant comme bien souvent stimulée par l’incertitude politique. Des désaccords persistants au sein de décideurs de la Réserve Fédérale américaine quant à la trajectoire des taux d’intérêt, ainsi que des politiques monétaires ont encouragé l’investissement dans cet actif ne comportant aucun intérêt. La prise de parole du représentant de la Fed Jerome Powell devant le congrès américain pourrait résulter en un pic de volatilité de l’or s’il venait à donner des recommandations. Le compte-rendu de la réunion la plus récente de la Banque Centrale a monté que certains officiels étaient inquiets quant aux perspectives de l’inflation. La facture fiscale du Sénat est également attendue cette semaine et devrait donner lieu à un débat marathon avec des républicains qui espèrent un vote dès jeudi. La paire XAU/USD a atteint son niveau le plus haut à 1299,20 USD par once lundi avant de redescendre et se stabiliser au-dessus du seuil des 1294,00 USD, pour ensuite se rétracter davantage pendant la nuit.

popup_close
xauusddaily11282017

Bons résultats pour les ventes de maisons neuves aux USA


Une demande robuste à travers le pays a entraîné une hausse inattendue de la demande en maisons unifamiliales neuves aux États-Unis au mois d’octobre. Cette demande atteint ainsi son niveau le plus haut en 10 ans. D’après les chiffres du Département du Commerce, les ventes de maisons neuves ont bondi de 6,20%, soit un chiffre annualisé après correction des effets saisonniers de 685 000 unités le mois dernier. Pour rappel, le chiffre révisé de septembre était à la baisse, à 645 000 unités. Si la plupart des grands économistes avaient prévu une baisse des ventes de -6,40% et 624 000 unités vendues, la croissance du mois d’octobre est largement attribuable aux ventes dans le Nord Est (hausse de 30,20%) et le Midwest (hausse de 17,90%). Bien que la progression de septembre ait été révisée à la hausse, les prix ont atteint un nouveau record en octobre pour osciller autour des 400 000 USD. Le Dow Futures a atteint un niveau jamais vu de 23 615 mardi, propulsé par les résultats de la vente au détail qui bénéficie du lancement de la période de soldes.

popup_close
dow-dec17daily11282017

Les contrats à terme du blé dégringolent


Les contrats à terme du blé pour la livraison de décembre ont chuté pour la troisième session consécutive mardi, et ont atteint leur niveau le plus bas depuis le 30 août dernier. Ces résultats sont en grande partie dus à la baisse des exportations américaines. Le département de l’Agriculture a annoncé vendredi que les exportateurs américains avaient vendu 200 500 tonnes de blé durant la semaine du 16 novembre, des résultats à la traîne par rapport aux estimations. Les prix du blé ont baissé depuis la deuxième partie de l’année en raison de l’érosion de la part de marché américaine et d’une production plus importante de producteurs tels que la Russie. Les fermiers américains ont planté moins de blé en 2017, et les analystes considèrent que cela pourrait d’autant plus assombrir le tableau pour les exportations. Les chiffres du blé pour décembre ont chuté de -1,50% lundi pour terminer à 4,09 le boisseau. La chute des prix du blé s’est répercutée sur les contrats à terme du maïs, une grande partie des investisseurs retirant leurs capitaux de l’industrie des céréales.

popup_close
wheatdec17daily11282017

Le déficit commercial du Mexique s’agrandit


Au Mexique, le déficit commercial s’est élargi à 2,07 milliards de dollars américains en octobre, ce qui représente le double du montant enregistré l’an dernier à la même époque. Cela est attribuable à une hausse des importations de pétrole plus importante que prévue qui neutralise les progrès des livraisons des produits manufacturés. Les chiffres publiés par le Bureau Fédéral des statistiques lundi ont révélé que sur une base annuelle, les exportations ont progressé de 13,20% le mois dernier pour atteindre 36,90 milliards de dollars, tandis que les importations ont de leur côté progressé de 16,30% pour atteindre 38,97 milliards de dollars. La hausse récente des prix du brut a eu un impact sur les importations de pétrole, incluant le diesel, le gasoil et le gaz naturel, qui ont progressé de 40,10% pour atteindre 4,08 milliards de dollars. Le relevé d’octobre porte le déficit commercial à 11,12 milliards pour les dix premiers mois de l’année 2017. Alors que les pourparlers continuent quant à l'Accord de libre-échange nord-américain (ALENA), les investisseurs sont devenus très sensibles aux fluctuations des données du commerce mexicain. La paire USD/MXN a rebondi de manière notable depuis la chute de la session précédente, pour terminer la journée de lundi à 18,5620 avant de progresser légèrement durant la nuit.

popup_close
usdmxndaily11282017

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 13:30 GMT
  • USD
  • Balance commerciale des biens (octobre)
  • -65.00B
  • -64.10B
  • 14:00 GMT
  • USD
  • Indice du marché résidentiel Case-Shiller/S&P(septembre)
  • 6.10%
  • 5.90%
  • 14:45 GMT
  • USD
  • Discours du membre du FOMC Powell
  • 15:00 GMT
  • USD
  • Confiance des consommateurs américains (novembre)
  • 124.0
  • 125.9
  • 16:15 GMT
  • CAD
  • Discours de Stephen Poloz, directeur de la Banque du Canada
  • 20:45 GMT
  • USD
  • Discours du secrétaire au Trésor Mnuchin
  • {{date | date:'HH:mm'}}
X

Forex et CFD sont des produits à effet de levier et vous risquez de perdre l’ensemble du capital investi. Les produits à effet de levier impliquent un niveau de risque élevé et ne conviennent pas à tous les investisseurs. Vous devez considérer vos objectifs d’investissement, niveau d’expérience, ressources financières, mesurez votre appétit au risque et demander des conseils indépendants si nécessaire. Veuillez lire les avertissements aux risques avant d’effectuer une transaction.