Chute du dollar malgré les progrès du secteur industriel

L’imminence des élections aux USA fragilise la bourse et le dollar

influence-scrutin-dollar


À l’ouverture de la deuxième journée de réunion du FOMC, le dollar américain atteint son plus mauvais taux en six semaines. Les sondages portant sur le scrutin de l’élection en cours ont montré que l’écart entre les candidats, Donald Trump et Hillary Clinton, se resserre considérablement. Même la légère hausse dans le secteur manufacturier, n’a pas pu empêcher la chute des indices et la fuite vers les métaux précieux tout au long de la session.

La légère hausse du secteur manufacturier éclipsé par l’élection


La tension autour des prochaines élections la semaine prochaine se laisse ressentir sur les marchés ainsi qu’en témoigne les pertes enregistrées par le dollar et les actifs américains. Cependant, alors que les marchés financiers ont été absorbés par les développements politiques, les conditions économiques continuent de montrer des améliorations. Selon l’officiel l’US Manufacturing Purchasing Managers Index publié mardi, le secteur de la fabrication affiche un rythme d’expansion annuel record. Le PMI ISM ajoute au climat optimiste environnant avec l’annonce de sa meilleure performance depuis juillet. Malgré ces résultats positifs, les actifs américains et le dollar sont fragilisés par sondages montrant le candidat républicain Donald Trump en tête. Il en résulte une forte baisse du dollar américain au bénéfice de l’argent qui effectue sa plus forte hausse de ces dernières semaines.

popup_close
xagusddaily11022016

Discours éloquent du président de la Banque du Canada


Face à un produit intérieur brut mensuel en août qui correspond aux attentes de croissance de 0,20 %, le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, s’est exprimé sur l’état de l’économie. Le principal objectif de ses commentaires fut de porter l’attention des investisseurs sur les risques posés par l’endettement des ménages et sur la situation du marché du logement. Il a soutenu que la politique monétaire, notamment celles  concernant les taux d’intérêt, a fait ses preuves. Dans l’intervalle, il a continué de soutenir les efforts du gouvernement destinés à contenir la bulle immobilière. Il a souligné que la Banque centrale ne pouvait pas contrôler ces questions et que c’était du ressort du gouvernement de faire face à ces problèmes. En outre, il a réaffirmé la volonté de frapper la cible d’inflation de 2,00 %, définie en coordination avec le gouvernement. Bien que l’USD/CAD ait clôturé la session plus bas, la paire est sur le rebond à l’ouverture du marché européen.

popup_close
usdcaddaily11022016

La Suisse maintient ses taux à un niveau négatif


Dans son allocution de mardi, Le président de la Banque nationale suisse, Thomas Jordan, a réitéré la promesse de la Banque centrale de maintenir ses deux piliers principaux censés maintenir la compétitivité du Franc helvétique. Son allusion portait sur les taux d’intérêt négatifs et sur l’intervention périodique de la Banque Centrale sur les marchés des changes dans le but d’empêcher le Franc de grimper trop haut par rapport à ses pairs. L’amélioration des conditions économiques en Suisse sont la preuve du bienfondé des mesures misent en œuvre, en dépit des inquiétudes à propos des préjudices suscités à long terme par un taux d’intérêt négatif. Tout en soulignant la difficulté des conditions actuelles, Thomas Jordan a confirmé que la politique actuelle demeure appropriée jusqu'à ce que l’inflation s’élève en territoire positif et que le stress pesant sur les taux de change soit atténué. Pour le moment, le Franc a atteint son point culminant par rapport à l’Euro et la ruée vers les valeurs refuges, dont le franc suisse, s’accélère.

popup_close
eurchfdaily11022016

Le chômage néozélandais tombe à son plus bas taux depuis 2008


En Nouvelle-Zélande, les récentes données relatives à l’emploi ont montré des gains supplémentaires et confirme la tendance positive de l’économie néo-zélandaise. Le taux de chômage est tombé à 4,90 % au cours du troisième trimestre, atteignant des niveaux constatés au quatrième trimestre de 2008. Des taux d’intérêt inférieurs et l’amélioration de la balance commerciale ont aidé l’économie à récupérer, après une période plutôt tumultueuse. L’indice du commerce mondial des produits laitiers (Global Dairy Trade Index) n’a fait que confirmer ces perspectives positives. L’indice a augmenté de 11,40 % versus les gains de 1,40 % signalés en octobre. Vu que ces produits constituent une des plus importantes sources d’exportation de la Nouvelle-Zélande, la croissance des prix laitiers a amélioré les perspectives pour l’économie dans son ensemble, ajoutant à l’élan de la paire NZD/USD. La paire se négocie actuellement au plus haut niveau depuis le 20 octobre, et la tendance pointe vers la résistance située à 0.7252.

popup_close
nzdusddaily11022016

Évènements À Venir

  • Time
  • Currency
  • Event
  • Forecast
  • Previous
  • 08:55 GMT
  • EUR
  • Taux de la fabrication allemande PMI (octobre)
  • 55.1
  • 55.1
  • 08:55 GMT
  • EUR
  • Taux du chômage allemand (octobre)
  • 6.10%
  • 6.10%
  • 09:00 GMT
  • EUR
  • EUR Manufacturing PMI (octobre)
  • 53.3
  • 53.3
  • 09:30 GMT
  • GBP
  • Construction PMI (octobre)
  • 51.8
  • 52.3
  • 14:30 GMT
  • USD
  • Stocks de pétrole brut
  • 1 013 M
  • - 0.553 M
  • 18:00 GMT
  • USD
  • FED taux décision
  • 0.50%
  • 0.50%