33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Connaissez-vous les terres rares ?

Analyses quotidiennes - 29/05/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

Un élément de pression dans la guerre commerciale

composants-electroniques2


Les terres rares ne sont pas ce que l’on pense à priori : des parcelles de terrain de grandes valeurs. Ce sont en fait un groupe de métaux comprenant le Scandium, l’Yttrium et les quinze autres Lanthanides. Ces éléments chimiques sont utilisés dans l’électronique, ils sont vitales et non substituables pour cette industrie. Ces dernières années, la Chine a représenté 80% des exportations des terres rares vers les USA. Dans l’escalade de la guerre commerciale, la Chine envisage sérieusement de restreindre l’approvisionnement des Etats-Unis, suite à la visite du Président Xi Jinping d’une entreprise de terres rares. Quand on évoque « une guerre froide technologique » : on est en plein dedans !

Gaz naturel (NGAS-JUN19) : ça ne « gaz » pas du tout en ce moment


Le gaz naturel s’est effondré au dernier trimestre 2018, ayant suivi l’évolution des cours du pétrole brut. On aurait pu croire à une reprise des cours du gaz à l’image des cours du pétrole en début d’année mais il n’en n’a rien été. Pire, le gaz naturel a mis en place de nouveaux points bas fin avril. La tendance reste particulièrement ancrée à la baisse comme si les investisseurs anticipaient encore plus une baisse de la croissance mondiale. Si le niveau à $2.48 devait rompre, il n’y aurait guère de support avant $2. Stratégiquement, un vrai signal de reprise n’interviendra qu’en cas de débordement de $2.7. Il vaut mieux sur les niveaux actuels rester à l’écart, tant qu’une structure en fond ne sera pas vraiment actée. Il convient de garder un œil sur cet actif qui offrira certainement de belles opportunités à l’avenir.

popup_close
ngas-jun19-h4

St Microelectronics (STM) : échec retentissant contre €17


ST Microelectronics a pris plus de 50% entre le point bas de fin 2018 et avril 2019. Malgré un premier trimestre inférieur aux attentes, avec un chiffre d’affaires de €2.08 milliards pour un consensus à €2.13 milliards, la société a confirmé un retour à la croissance au deuxième trimestre. La guerre commerciale sino-américaine et l’affaire Huawei pourraient retarder ce retour à la croissance. La baisse des valeurs technologiques américaines dans un environnement peu favorable a logiquement fait plier le titre. Il a perdu la moitié de sa progression depuis fin 2018. Il vaudrait mieux que le titre préserve les €13 sous peine de rechuter vers €11. Stratégiquement, le manque de visibilité impose la prudence, si vous avez encore une belle plus-value sur le titre, mieux vaut alléger vers €14. On ne reviendra à l’achat sur le titre uniquement plus bas (11/€12). Le vendre à découvert vers €14 pour viser 12/€13 reste possible, avec un stop à €15.50.

popup_close
stmweekly-4

Intel (INTEL) : une vague de déceptions


Intel a connu depuis un mois une cascade de mauvaise nouvelles. Les résultats pour le T1 ont déçu, non pas sur le plan financier mais sur les ventes, la firme a même réduit sa prévision de chiffre d’affaires pour 2019. Le nouveau PDG, Bob Swan, lors de perspectives triennales (à trois ans) anticipe une croissance uniquement à un chiffre du bénéfice par action et du chiffre d’affaires. Bien entendu l’incertitude sur l’impact de la guerre commerciale sur la croissance mondiale n’aide pas Intel. Le titre qui avait bien entamé l’année a perdu depuis un mois 25%. Techniquement, le titre arrive sur la partie supérieure d’une zone de support comprise entre 39 et $43. On pourra envisager de prendre des positions à doses homéopathiques entre cette zone, pour viser au moins une reprise technique vers $50. Le stop de protection sera placé à $36.

popup_close
intelweekly-4

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 09:55 GMT
  • EUR
  • Evolution nombre de chômeurs Allemagne (mai)
  • -8K
  • -12K
  • 16:00 GMT
  • CAD
  • Décision de la BoC sur les taux d’intérêts
  • -
  • -

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X