33 rue François 1er, 75008 Paris, France

33 rue François 1er, 75008 Paris, France

Des investisseurs dopés aux liquidités

Analyses quotidiennes - 21/06/2019

par Stéphane Ceaux-Dutheil

L’indice manufacturier américain en berne

investisseurs-et-liquidites


Nous en avons eu encore un exemple hier : les marchés montent sur des considérations monétaires et non pas économiques. L’indice manufacturier de la FED de Philadelphie est ressorti bien en-dessous des attentes à 0.3 contre 10.6 attendu. Cela n’a pas empêché le SP500 et le Dow-Jones de battre des records annuels en séance. Les investisseurs restent optimistes car bientôt abreuvés de liquidités par les banques centrales. Il faudra néanmoins observer dans les prochaines semaines si l’or confirme le débordement de sa résistance historique à $1.380. Est-ce ponctuel et lié aux tensions géopolitiques ou bien est-ce une hausse plus structurelle ? Certains investisseurs achètent de l’or ne croyant plus à l’efficacité des stimuli monétaires des banques centrales.

Dow-Jones (DOW-JUN19) : peut-on envisager les 30.000 points ?


Le Dow-Jones n’est plus qu’à une poignée de points de son record historique, juste en-dessous des 27.000 points. Les conditions monétaires promises par la FED dans les prochains mois enchantent les investisseurs qui se sentent totalement protégés des dommages collatéraux de la guerre commerciale sino-américaine sur la croissance et les résultats des entreprises. Le Président Trump peut se réjouir, la pression qu’il a mise sur la FED semble porter ses fruits. Ce n’est donc pas dans son intérêt de trouver un accord sur le commerce avec le Président Xi fin juin, et ce pour ne pas perturber les plans de la FED. Le timing est parfait, il annonce qu’il brigue un second mandat avec des marchés d’actions au plus haut, quoi de mieux pour convaincre. Il va maintenant exiger un Dow-Jones à 30.000 points, avant que les américains ne déposent un bulletin dans l’urne. Tout semble trop bien écrit !

popup_close
dow-jun19-weekly

Société Générale (SOCIETE) : tout remonte sauf le secteur bancaire


La Société Générale affiche une baisse de -22% depuis le début de l’année, le secteur bancaire souffre clairement de la politique de taux bas de la FED et de la BCE et cela pourrait encore durer. Tous les actifs montaient hier, à l’exception des banques, affectées aussi par le titre Natixis qui perdait plus de 11% suite à des soi-disant problèmes de liquidités d’une société de gestion britannique (H20) détenue à 49.99% par Natixis. On le voit clairement, le moindre stress sur les banques peut chahuter les cours. Techniquement, la Société Générale reste dans une tendance baissière, même s’il existe un support psychologique à €20, on peut craindre l’attraction de support historique à €15 (niveau d’achat pour viser une grosse reprise technique). Il n’est donc pas urgent de revenir sur le titre, on exercera une simple surveillance des niveaux évoqués.

popup_close
societeweekly-7

Google (GOOGLE) : résultats du T2 attendus avec anxiété


Google, célèbre moteur de recherche américain et fleuron du Nasdaq 100 avec un poids de 8% n’est en progression que de 7% depuis le début de l’année. La valeur fait donc presque trois fois moins bien que son indice de référence. On comprend ainsi pourquoi l’indice est encore un peu éloigné de son sommet historique. Les résultats trimestriels à venir le 23 juillet prochain sont attendus avec une certaine anxiété car on ne mesure pas encore vraiment l’impact de la guerre commerciale sino-américaine. Techniquement, les choses reste assez cadrées, le titre évolue plutôt à l’horizontal depuis deux ans. Il existe une forte zone de résistance juste en-dessous de $1.300, et une forte zone de support entre 1.280/$1.300$. Il conviendrait à mon sens, malgré le côté « Dovish » de la FED, d’attendre les résultats du 23 juillet. Un retour vers 980/$1.000 sera l’occasion de prendre position à l’achat. On s’abstiendra si après les résultats le titre passe en-dessous de $980.

popup_close
googledaily

Upcoming Events

  • Heure
  • Devise
  • Event
  • Prévision
  • Précédent
  • 09:30 GMT
  • EUR
  • PMI manufacturier Allemagne (juin)
  • 44.6
  • 44.3
  • 14:30 GMT
  • CAD
  • Ventes principales au détail (avril)
  • 0.6%
  • 1.7%
  • 15:45 GMT
  • USD
  • PMI manufacturier (juin)
  • 50.5
  • 50.5
  • 16:00 GMT
  • USD
  • Vente de logements existants (mai)
  • 5.29M
  • 5.19M

Ce site utilise des cookies pour assurer à l'utilisateur la meilleure expérience possible. En savoir plus

Acceptez

Les CFDs sont des instruments complexes qui présentent un risque élevé de perte rapide du capital en raison de l’effet de levier.
69.8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent en tradant les CFD avec ce fournisseur.
Vous devez vous assurer que vous comprenez comment les CFDs fonctionnent et que vous pouvez vous permettre de prendre
le risque probable de perdre votre argent. La protection CFD n’exclut pas le risque maximal de perdre le capital investi.

69,8% des investisseurs particuliers perdent de l’argent sur des comptes CFD.
Protection CFD, compte à risque limité.

X